Nouvelle cible: la presse et les journalistes

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Emmanuel Macron et la presse

 

 Gaspard Glanz: la  réponse du SNJ

 

 

Le SNJ se pose des questions.

Source AFP

 

En France, il y a deux poids deux mesures dans le traitement de  Benalla et de Ganz.

 

Les fdo (forces de l'ordre) respectent les journalistes aux ordres du gouvernement.

 

Gaspard Glanz ne parvient pas à répondre à tous les messages de soutien.

--------------------------------

 

Gapsard Glanz reçoit le soutien de la CGT.

-----------------

Gilet-e-s Jaunes

Gaspard Glanz à Strasbourg

Acte 24

-----------------------------------

 

Gaspard Glanz - La sanction du contrôle judiciaire est levée.

 

Le journaliste doit avoir une carte vitale!

 

 

Les  journalistes: les bons et les pas bons selon le pouvoir actuel.

 

 Les médias des milliardaires.

 

L'ONU

"Je défends la liberté de la presse"

Gaspard Glanz : « Quand le ministre soutient les policiers quoi qu’ils fassent, ils ne respectent pas la loi ».
Le journaliste vidéo Gaspard Glanz documente depuis dix ans les manifestations et les mouvements sociaux. Il raconte dans un entretien au long cours comment ont évolué les techniques policières de maintien de l’ordre, et explique sa position de journaliste.
(…) La police n’a pas tout de suite compris que les Français allaient imiter ces méthodes. On n’a pas revu de black bloc structuré en France avant les manifestations contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, en 2012, au début de l’opération César.
(…) Trois mois plus tard, en mars 2016, les premières manifestations contre la loi Travail ont montré un grand changement, pour les manifestants comme pour les policiers.
(…) L’affaire Benalla a changé les choses : à cause de la commission parlementaire, le gouvernement a limogé ou mis au placard la moitié des têtes de la préfecture de police de Paris. Or, ces gens étaient en place depuis des dizaines d’années et avaient l’expérience du maintien de l’ordre.

-----------------------------

------------------

Un rappel:

2014

Patrick Balkany attrape la caméra de BFM et s'enferme avec dans sa permanence. "Patrick, tu te calmes !" hurle Isabelle à travers la porte.

L'illusion de la démocratie en France ? Juan Branco.

-----------------------------

 

Yemen 

3 journalistes convoqués 

------------------------------

 

Harcèlement : l'association Prenons la une demande l'ouverture d'une enquête sur la "Ligue du LOL"

L'association, qui milite pour l'égalité femmes-hommes dans les rédactions, a adressé un signalement au procureur de la République à Paris.

(…) "Le parquet n'a toujours pas ouvert d'enquête, or les auteurs des faits sont en train d'effacer leurs données, leurs tweets, de faire retirer leurs noms des articles. C'est une stratégie qui fait peur aux victimes. Il est temps qu'ils soient enfin interrogés par la justice",

Sébastien Jumel :

« Ça fait beaucoup de journalistes au commissariat !!! Après la convocation des journalistes enquêtant sur l’utilisation des armes françaises au Yémen, celle d’Ariane Chemin du « Monde »  pour son travail sur l’affaire Benalla. »

------------------------------

Valentine Oberti révèle avoir été convoquée par la DGSI comme 7 autres journalistes.

Cette annonce sur le plateau de Quotidien intervient alors que Le Monde a dévoilé ce mercredi la convocation de sa journaliste Ariane Chemin par la DGSI.

(…) “J’ai été convoquée pour compromission du secret de la défense nationale”, a déclaré la journaliste face à Yann Barthes.

 

 

 

Plus

 

 

Emmanuel Macron et la corruption. 

Washington post

------------------------------

PRESSE. LE SÉNAT A ADOPTÉ LE PROJET DE RÉVISION DE LA LOI BICHET.

Mercredi soir, le Sénat a voté pour que la loi sur la distribution des journaux soit aménagée. À gauche, on grince des dents et on craint pour l’avenir de la presse écrite.

Gaël Quirante :

« Dehors et prêt à continuer à nous battre pour gagner cette grève ! Juste merci à toutes et tous du fond de mes tripes. Ils ont vraiment voulu aller très loin et sans vous toutes et tous, nous n’aurions pas pu les en empêcher. Pleins de bisous ! »

Taha Bouhafs rappelle qu'il a un contrat de journaliste 

 

 Journalistes et syndicalistes en cellule  en macronie !

-----------------------------

 

"Autrefois bastion de la liberté, la France est aujourd’hui devenue l’une des plus grandes menaces internationales à la liberté d’expression"

Jonathan Turley, professeur de droit à l’Université George Washington.

(The Hill)

--------------------------------

 Emmanuel Macron est un danger pour la liberté d'expression mondiale

Les Amis De L'humanité

Barbentane

La culture et ses enjeux

Charles Sylvestre

Ancien journaliste à « La Marseillaise » et « L’Humanité »

Pierre Dharréville

Responsable national de la commission culture du PCF

07 19

 

Pierre Dharréville

Député PCF des Bouches-du-Rhône

 

Nous allons examiner à l’assemblée nationale une nouvelle loi sur la distribution de la presse. Dans ces lois de la Libération, il y a la loi Bichet qui organise la distribution de toute la presse

Dans tout le pays. Les grands propriétaires (de la presse, NDLR) ont le sentiment de payer pour les autres. Ils veulent mettre fin à cette mutualisation qui est de l’ordre du service public. Je suis inquiet sur les évolutions à venir.

Les Amis De L'humanité

Barbentane

La culture et ses enjeux

Charles Sylvestre

Ancien journaliste à « La Marseillaise » et « L’Humanité »

Pierre Dharréville

Responsable national de la commission culture du PCF

07 19

 

Charles Sylvestre

Créateur des comités des « Amis de l’Humanité »

 

La grève des cheminots : le gouvernement les a obligés à reprendre le travail avec des menaces graves de pertes de salaires. On menace aux professeurs de supprimer un demi mois de salaire. Le chantage au porte-monnaie est effrayant. « Quand on décide, vous appliquez ! Et silence dans le rang.» Ca joue de façon considérable sur les citoyens.

Pour la presse, le 25 août 1944, appliquant le programme du Conseil National de la Résistance, des ordonnances sur la presse qui disent que la presse doit être sanctuaire (= indépendante, NDLR) des puissances d’argent et du pouvoir politique. Où en est-on du sanctuaire de la presse ?

Les Amis De L'humanité

Barbentane

La culture et ses enjeux

Charles Sylvestre

Ancien journaliste à « La Marseillaise » et « L’Humanité »

Pierre Dharréville

Responsable national de la commission culture du PCF

07 19

 

Charles Sylvestre

Créateur des comités des « Amis de l’Humanité »

 

« La Croix » est restée indépendante. Le reste de la presse est aux mains d’un certain nombre de milliardaires. Ils en font ce qu’ils veulent. Je lis tous les journaux, y compris ceux du dimanche. Depuis l’ère Macron, il y a eu un durcissement de l’orientation des journaux qui est vertigineux. Pour les Gilet-e-s Jaunes, les « unes » de ces journaux (Le Parisien, le Journal du Dimanche, le Point, etc) sont devenus des tracts de propagande qui allaient dans la même direction. Il existe la menace financière sur la presse. Mais il y a  aussi une menace idéologique. Avec le « secret des sources », il y a une volonté de dicter aux journaux et aux journalistes les idées qu’ils doivent défendre. La presse française remonte aussi à la Révolution. Et aussi aux années Trente (1930).

Les Amis De L'humanité

Barbentane

La culture et ses enjeux

Charles Sylvestre

Ancien journaliste à « La Marseillaise » et « L’Humanité »

Pierre Dharréville

Responsable national de la commission culture du PCF

07 19

 

Charles Sylvestre

Créateur des comités des « Amis de l’Humanité »

Vichy, c’est la négation de la presse. La plupart a collaboré ou s’est effondrée. En 1944-45, qui a recréé la presse ? C’est la Résistance : « Combat », avec Albert Camus, « Libération », d’Astier de la Vigerie, « L’Humanité » est clandestine pendant les années de guerre et de la Résistance. Ca en dit long. Ces gens avaient des idées fortes et les défendaient la « plume à la main ». Si on veut interpeller les pouvoirs dirigeants, il faut leur dire « Respectez les ordonnances de 1944. » C’était sous l’égide du général de Gaulle et des Résistants chrétiens et communistes.

 

Pierre Dharréville

Député PCF des Bouches-du-Rhône

 

Les journalistes sont mal traités.

Le journalisme est mal traité dans cette dernière période. Il y a eu les lois sur le secret des affaires qui ont été adoptées par le Parlement et qui visent à empêcher les journalistes à chercher dans les affaires de gros sous et le pouvoir de la finance. Ce problème a été dénoncé par des journalistes de divers organes de presse. La bataille n’a pas été gagnée. Il y a eu la loi sur les Fake news. Il y a eu un grand débat sur l’intox. C’est vieux comme le monde. Les rumeurs ne sont pas nées avec Internet.

Pierre Dharréville

Député PCF des Bouches-du-Rhône

 

La presse.

Les Fake news sont désastreuses pour le débat public. Les théories du complot se développent, les mauvaises informations circulent à partir desquelles se construisent le débat public et la politique. C’est destructeur. Comment les combattre ? Avec de la bonne information. Avec des journaux qui peuvent faire leur travail, animer le débat public et d’idées. C’est de plus en plus difficile. La plupart des journaux et des médias sont la propriété des grands propriétaires d’industries d’armement, des grands banquiers. Les journaux indépendants sont de moins en moins nombreux. Médiapart a acquis une forme d’indépendance. Nous avons besoin d’une presse libre. Je me suis bagarré pour que le journal « la Marseillaise » puisse continuer à vire. C’est une bataille très très difficile.  

Pierre Dharréville

Député PCF des Bouches-du-Rhône

 

Le financement de la presse.

On n’a plus le même rapport à l’information aujourd’hui ne serait-ce qu’il y a dix ans. Pour se transformer, pour être au rendez-vous des lecteurs, pour répondre à leurs attentes, il y a besoin de financements. C’est très difficile pour des journaux indépendants de dégager des marges, des fonds, pour investir et trouver le bon modèle qui permet de se tourner vers l’avenir. Les pouvoirs publics doivent faire aussi leur part du travail. Or, il y a un désintérêt. Des gens disent à l’Assemblée Nationale : « Ceux qui doivent vivre vivent et ceux qui doivent mourir meurent. » On ne peut pas considérer la presse ainsi. L’intérêt général se joue là. La démocratie aussi.

 

Taha Bouhafs

Amnesty International interpelle le procureur de Créteil.

Mise sous scellé du téléphone = violation du secret des sources.

----------------------------

 

 

Emmanuel Macron poursuit ses attaques contre le journalisme 

Edwy Plenel

----------------------------

 

Fabien Roussel :
« Et Benalla, c'est de la délation aussi ? Le travail d’investigation des journalistes permet de révéler la corruption, la fraude fiscale, les excès d’un Président des riches et d’un gouvernement loin d’être exemplaire. »

-----

 

Les journalistes enquêteurs inquiètent les journalistes non enquêteurs...

-----------------------------

Tristesse: il y a des journalistes qui oublient d'informer 

--------------------------------

"Ce refus de voir l’information, c’est la mort du journalisme. Et un petit peu de la démocratie. Je le dis en vous regardant en face : le journalisme est vraiment mal barré en ce moment."

 

Alors que Macron fustigeait la République de la délation et multipliait les attaques (loi secret des affaires, anti-fake news) le 1er ministre a reçu les journalistes pour faire redescendre la pression. Le "conseil de l’ordre" est également abandonné.
Source « L’Humanité »
 
« Les attaques d’éditorialistes (Barbier Brunet Jakubyszyn Jalabert) contre Médiapart  se multiplient jusqu’à bafouer l’enquête et le secret des sources. Ils emboîtent le pas aux élus LREM. La Macronie  veut transformer Rugygate  en affaire Mediapart. »
Source « L’Humanité »

Défense de la presse libre

---------------------------------

Télévision et intelligence supérieure et décérébrés.

Stéphane Thébaut se confie à "Isabelle Mermin" dans 

La Provence

-----------------------------------------------

BFMTV et les paradis fiscaux.

La chaîne est soupçonnée de transférer de l'argent illégalement...

-------------------------------

EN FRANCE, DES JOURNALISTES ONT BESOIN DE VOUS.

Ça se passe en France… Pour avoir exposé les mensonges du gouvernement au sujet des ventes d’armes françaises, des journalistes sont harcelés par les autorités. Interpellez le Procureur de la République pour mettre fin à ces pressions !

 

Message à envoyer à : sec.c1.tgi-paris@justice.fr

 

Monsieur le Procureur de la République,

Je vous écris pour vous faire part de ma profonde préoccupation face à l'enquête préliminaire que vos services mènent actuellement sur de nombreux journalistes à la suite de la publication, en avril, des « Yemen papers », une enquête sur les ventes d'armes françaises à l'Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis et sur l’utilisation de ces armes contre des civils dans le contexte de la guerre civile au Yémen.

Je sais que depuis février, au moins sept journalistes ont été convoqués afin d’être interrogés par les services de renseignement en lien avec les informations sur les ventes d'armes françaises : Geoffrey Livolsi, Mathias Destal (qui travaille pour le média en ligne Disclose), Benoît Collombat (qui travaille pour Radio France) et au moins quatre autres journalistes. Je sais également que les autorités ont convoqué ces journalistes en tant que « suspects » et que les questions qui leur ont été posées visaient essentiellement à l’identification de leurs sources.

Le droit à la liberté d'expression protège le droit de chercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toutes sortes, y compris des informations sur les violations graves des droits humains. Les journalistes jouent un rôle fondamental d’information du public et doivent pouvoir mener leurs activités sans être menacés ni harcelés en raison de leur travail.

Je crains que cette enquête ne vise à harceler ces journalistes et à les contraindre à révéler leurs sources. Les informations relatives aux violations des droits humains sont d’intérêt public et des journalistes ne devraient pas être poursuivis pour avoir communiqué de telles informations.

Je vous engage à clore immédiatement l'enquête visant ces journalistes, à respecter leur droit à la liberté d'expression et à veiller à ce qu'ils puissent continuer à exercer leur profession sans craindre des représailles.

Veuillez agréer, Monsieur le Procureur de la République, l'expression de ma haute considération,

Quelques "Unes" de Valeurs. Vous vous ferez votre idée vous-mêmes:

"Valeurs" condamne les "féministes hystériques"

"Valeurs" condamne le totalitarisme vert.

"Valeurs" condamne la nouvelle "terreur féministe".

Marlène Schiappa tend la main à l'extrême-droite 

 Gaspard Glanz surveillé par la police 

 Il est interdit d'interdire de filmer la police !

 

Le palmarès des politiques invités aux matinales.

------------------------------

Le classement mondial de la liberté de la presse selon RSF pour 2019 vient de tomber et ça fait mal...
1 Norvège
2 Finlande
3 Suède
9 Belgique
12 Portugal
13 Allemagne
19 Uruguay
23 Namibie
24 Lettonie
25 Cap-Vert
27 Ghana
31 Afrique du Sud
32 FRANCE MACRONISTE

 

La révolution ne sera pas télévisée : informez vous vous-mêmes.

NDLR: comment s'informer s'il n'y a plus de journalistes indépendants du pouvoir?

 

-------------------------------------------------------------------------------------

 

Christophe Barbier au fond du trou?

Un suppôt de Macron subit un dommage collatéral...

BFM Tv

----------------------------------------------------------------------------------------------

 

Le journalisme bâillonné.

Une de "L'Humanité"

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Malcom X et les médias qui pourraient nous faire aimer ceux qui nous oppriment.

----------------------------------------------------------------------------------------------

H&M perd en appel face à Premières Lignes et Canal+.
(…) Après cinq années de procédure, la justice française a tranché. Il s’agit d’un signal important face aux tentatives grandissantes de certaines entreprises d’entraver le travail d’investigation des journalistes indépendants.

(…) L’enquête de Marie Maurice mettait notamment en lumière les conditions de travail et de sécurité dans certaines usines produisant des vêtements pour H&M au Bangladesh, et le développement de relations commerciales entre l’enseigne suédoise et des partenaires douteux en Afrique.

 

(…) D’un bout à l’autre de la planète H&M, nous vous emmenons à la découverte de ses petits secrets cachés sous l’étiquette. Multiplication des succursales, circulation de prêts internes et filiales intermédiaires opportunément sises dans nos voisins les plus accueillants fiscalement en Europe. Nous déshabillons les montages méconnus qui permettent à l’enseigne d’accroître ses bénéfices, tout en exploitant discrètement les généreux subsides de l’Union Européenne. Nous racontons aussi comment elle tente de museler les rares voix qui s’élèvent en son sein contre ses méthodes brutales de management.

Les journalistes sont contrôlés pendant la "manif pour tous"

10 19

------------------------------------------------------------------------------------------------

Les  journalistes de Médiapart convoqués par la police.

--------------------

Les journalistes de Médiapart sont dans le viseur du pouvoir politique.

--------------------------------

Les médias en crise.

-----

Un journaliste attaqué par les forces de l'ordre pendant une manifestation des Gilet-e-s Jaunes à Paris. (les un an du mouvement)

11 19

-----------------------------

«Les médias sont l’un des bras de la classe dirigeante...

« Nous devons percer le brouillard des médias dominants, qui s’emploient à nous distraire sans aborder les vrais problèmes. »

- Bernie Sanders –

--------------------------------------------------

La diffusion de la presse est libre, stipule la loi Bichet. A Montauban , la diffusion militante de l’Humanité Dimanche a été interrompue ce week-end par la police municipale sur demande la maire LR, Brigitte Barèges.

Source L’Humanité          

11 19

---------------------------

La riposte à un plan qui en supprimant des emplois dégrade la qualité des antennes et les conditions de travail. Plusieurs syndicats de Radio France appellent à la grève à partir du 25 novembre.

Sébastien Jumel via Le Monde

-----------------------------------------------------

La section SNJ de « la voix du nord » dénonce l'agression d'un photographe du journal par un commissaire de police, ce matin à Lille en marge du blocage d'un lycée.

12 1


--------------------------------

2 étudiants en journalisme en Garde A Vue  à Lille.

NDLR: c'est la nouvelle formation sur le tas par le gouvernement français!

----------

Solidarité avec Taha Bouhafs

Informer n'est pas un délit

----------

« Ce soir je voudrais renouveler mon interrogation concernant LREM. Pourquoi un mouvement jeune, démocratique, plutôt constitué de gens éduqués et de bonne volonté, traite-t-il la presse en ennemie, avec un mépris aussi affiché, et d'une façon aussi constante ? »

Philippe Moreau Chevrolet  - Conseil aux dirigeants

04 20

--------------------

Distribution de l'Humanité 


De nombreux lecteurs de l’Humanité nous font part de leur difficulté soit à recevoir leurs journaux régulièrement par courrier postal ou à le trouver chez leurs marchands de journaux.

 

S’agissant de La Poste, il y a eu de nombreux disfonctionnement et il en existe encore par endroits du fait de la désorganisation existant au sein de La Poste, elle-même victime des politiques visant à détruire ce service public. Nous intervenons régulièrement, avec les autres journaux nationaux et locaux, pour que le service soit correctement rendu.


S’agissant des marchands de journaux, c’est le résultat du dépôt de bilan de Presstalis et de la mise en liquidation judiciaire des Centres régionaux de regroupement et de dispaching de la presse, que l’on appelle « les SAD ». Ceci nous porte un lourd préjudice avec les journaux qui n’arrivent pas au lecteur. Je me suis exprimé sur ce sujet il y a quelques semaines. 

Patrick Le Hyaric

 


----

 

Paris 
Quai de Bourbon
 

Théophraste Renaudot, né en 1586 à Loudun et mort le 25 octobre 1653 à Paris, est un journaliste, médecin et philanthrope français, et ami de Richelieu. Il est le fondateur de la publicité et de la presse française par ses deux créations du Bureau d'adresse et de La Gazette, journal hebdomadaire.

Chercheur et médecin ordinaire du roi, fut nommé "commissaire aux pauvres du royaume". Il est à l'origine du Mont de Piété.

Un Traité des pauvres lui valut en 1612 un premier brevet royal pour un projet de « bureau d'adresses ».  Il entend améliorer par tous les moyens le sort des plus déshérités.

Il devient «médecin ordinaire du roi» en 1612.

Le prix littéraire qui porte son nom est décerné chaque année à des journalistes.

--------------------

Paris 
Le vélo jaune
Quand il n'y aura plus de journalistes, on reviendra au temps des colporteurs et des porteurs de messages.

----------------

France Inter, écoutez leurs préférences.

Depuis quelques mois, France Inter s’enorgueillit d’être la radio la plus écoutée du pays : 6,1 millions d’auditeurs chaque jour, selon la dernière enquête Médiamétrie. Soit. Mais que valent ses émissions et, surtout, à qui sont-elles destinées ? Au fil des innovations (et des purges), la machine est devenue plus performante et moins surprenante. Sociologiquement, idéologiquement, la chaîne généraliste du service public, censée « donner une image la plus réaliste possible de la société française », semble s’adresser à une France particulière. Au point de mépriser les auditeurs qu’elle juge indignes de ses lumières ?

 

(…) Alors qu’ils représentent à peine un cinquième de la population active, les cadres et professions intellectuelles supérieures monopolisent les micros de la radio publique.

NDLR ; François Hollande, le retour de bâton :


 

Anasse Kazib :

Fallait manifester avec nous, quand votre ex-conjoint a fait passer la loi El Khomri. Il a permis entre autre à votre employeur de vous licencier sans motiver la raison et en cas de licenciement abusif n’avoir aucune obligation de réintégration comme c’etait le cas avant.


 

 

Valerie Trierweiler :

 

j'ai appris en plein cœur de l'été et pendant mes congés de façon extrêmement brutale mon licenciement de Paris Match où je travaillais depuis trente ans. Ce licenciement sans aucun motif valable me laisse en état de choc et de sidération.

---------------------

Interpellation de journalistes en France.

Graves menaces sur la liberté d'informer et d'être informé-e.

 

Sofia Chouviat est la fille de Cédric Chouviat.

 

Sofia Chouviat: «Non à loi dite de Sécurité Globale ».

 

Le 17 novembre 2020, l’Assemblée nationale doit étudier la proposition de loi dite de « Sécurité globale » #PPLSecuriteGlobale. Elle réprime de 45.000 € d’amende et un an de prison le fait « de diffuser, dans le but qu’il soit porté atteinte à son intégrité physique ou psychique, l’image du visage ou tout autre élément d’identification d’un fonctionnaire de la police nationale ou d’un militaire de la gendarmerie nationale lorsqu’il agit dans le cadre d’une opération de police. » Une atteinte inédite au droit d’informer. Une loi liberticide comme jamais. La mise au pas du contrôle citoyen des pratiques policières. Non à la loi « Sécurité globale

--------------------

Loi Sécurité Globale

Atteintes à la liberté d’informer, au droit de manifester… Le texte, qui présente de graves reculs, est examiné mercredi en commission. La gauche et des associations de défense des droits humains sont déjà en alerte.

 

L’Humanité

-------------

La loi "Sécurité Globale" est liberticide.
Elle porte atteinte à la liberté d'informer et à la vie privée.
Greenpeace.
-------------
"Les vidéos amateurs sont à la base des enquêtes sur les Gilet-e-s jaunes mutilé-e-s et sur l'affaire Benalla."
Mathieu Molard
Street Press
-------------
A Mérignac, le maire ne veut pas de diffuseurs de "l'Humanité".
La police municipale les verbalise!
 
------------------
Un journaliste de France 3 a passé douze heures en garde à vue.
Il a filmé une manifestation contre la loi en discussion à l'Assemblée Nationale "Sécurité Globale".
"C'est inadmissible. Pas un journaliste en prison."
Fabien Roussel.
"Tout le monde doit se sentir concerné."
Sandrine Chesnel.
NDLR: Jean-Luc Mélenchon a été hué (sources Valeurs). Il faut dire qu'il n'a pas arrêté de critiquer les journalistes depuis des années...
---------------------
Pour quelqu'un qui n'aime pas les journalistes, c'est un comble que ses galons servent à les "noter".
Lallement est du côté du pouvoir réactionnaire.
Dessin de Fred Sochard: 
 "A quoi reconnaît-on un journaliste qui donne "de la vraie information"?
Lallement répond en pointant son doigt vers son chapeau:
"A son képi!"
Bientôt, les journalistes devront passer leurs textes devant une commission de censure patronnée par Lallement...
------------------

 « Hier devant les sénateurs, Éric Dupond-Moretti a dit vouloir modifier la loi de 1881 sur la liberté de la presse pour évincer «ceux qui ne sont pas journalistes et qui ne méritent pas de profiter de cette loi» Je me demande quels journalistes le pouvoir cherche à évincer ? »

Fatima Ouassak

------------

La photographie en France : que des hommes!

------------------

Lire aussi:

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article