Ingeburge, reine malmenée par son mari Philippe Auguste

Publié le par bmasson-blogpolitique

Max Gallo

De l’Académie française

Le roman des Rois

Librairie Arthème Fayard – 2009

 

Page 75 :

Eudes de Thorenc décrit le roi Philippe Auguste dans un parchemin :

« Philippe est un bel homme, bien découplé, d’une figure agréable, chauve avec un teint coloré et un tempérament très porté vers la bonne chère, le vin et les femmes. Il est généreux envers ses amis, avare pour ceux qui lui déplaisent. (…) Il juge avec beaucoup de rapidité et de droiture. (…) Il est très dur pour les Grands qui lui résistent, et se plaît à nourrir entre eux la discorde. Jamais, cependant, il n’a fait mourir un adversaire en prison. Il aime à se servir de petites gens. (…) »

 

 

 

Page 123 :

Il a épousé Ingeburge, âgée de dix-huit ans, sœur du roi Knut et provenant du Danemark*. Mais lors de la nuit de noce, il fut le siège d’une importante répulsion envers sa femme au point d’envisager de divorcer. Mais Ingeburge ne l’entendait pas ainsi. Philippe prétexta un lien de parenté avec sa première femme décédée, Isabelle de Hainaut. Pour résoudre le conflit, il décida  de se remarier. Mais il ne put le faire qu’avec une duchesse, Agnès de Méranie, fille de Berthold du Tyrol, avec qui il eut deux enfants. « Ingeburge fut enfermée dans un château, puis conduite dans un couvent de Soissons. »

Le pape Innocent III, pour défendre Ingeburge, menaça le roi de France de lever contre lui « sa main apostolique » et de proclamer l’interdit pour tout le royaume de France. De plus, le roi et sa concubine seraient excommuniés.

Ingeburge fut enfermée de couvents en prisons pendant près de 20 ans.

Sa disgrâce prit fin en 1213, elle reprit alors sa place d'épouse et de reine.

 

 

 

Page 212 :

Philippe Auguste envisage d’envahir l’Angleterre pour agrandir son royaume. Pour ce faire, il a besoin de l’aide des Danois. Ingeburge redevint « sa très chère femme ».

C'est probablement de cette époque qu'elle fit réaliser le psautier d'Ingeburge, livre de prières connu pour ses riches miniatures. Elle survécut 13 ans à Philippe Auguste et se retira après son veuvage dans le prieuré qu'elle fit construire à Saint-Jean-en-Isle.

Source Wikipédia

 

 

Sculpture dite du roi Philippe Auguste

Vers 1230 – 1240

Calcaire de Courville

Il y a une recherche d’individualisation dans le visage de ce personnage. Il n’est aucunement prouvé que ce soit Philipe Auguste mais ce choix de nom en souligne son prestige car il est vainqueur à Bouvines en 1214 contre l’anglais Jean sans Terre.  Le XXe siècle a voulu le voir ainsi. Il porte une couronne et un sceptre.

Palais de Tau

Reims

Le Danemark, pays le moins féministe au monde?

Le pays bénéficie d'une image progressiste, mais seule une personne sur six s'y déclare féministe.

 

(…) Ainsi, le mouvement #MeToo ne fut pas traité par les médias danois dans les rubriques Société ou Égalité, mais dans les pages Opinions et Culture. 

 

 

http://www.slate.fr/story/177132/danemark-pays-moins-feministe-monde

------------

 

 

*

August Strindberg par Sophie Holten.

Sophie Holten

Danoise,

1858-1930.

Sophie Holten was a Danish painter who created portraits, flower paintings and genre works. She is remembered in particular for her portraits of August Strindberg and L. A. Ring. She was also active in social work and feminism

Sophie Holten était une peintre danoise qui a créé des portraits, des peintures de fleurs et des œuvres de genre. On se souvient notamment d'elle pour ses portraits d'August Strindberg et de L. A. Ring. Elle a également été active dans le travail social et le féminisme.

 

August Strindberg

Johan August Strindberg, né le 22 janvier 1849 à Stockholm et mort le 14 mai 1912 à Stockholm, est un écrivain, dramaturge et peintre suédois. Il fait partie des auteurs suédois les plus importants et est un des pères du théâtre moderne. Ses œuvres se classent parmi deux courants littéraires majeurs, le naturalisme et l'expressionnisme.

-----------------

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article