Manifestation à Marseille - Gilets Jaunes - CGT - Logement –

Publié le par bmasson-blogpolitique

Manifestation à Marseille - Gilets Jaunes - CGT - Logement –

01/12/18

 

Ce qui est impressionnant, c’est l’énergie et la vitalité dégagées par tous ces mouvements de foule. Les revendications stimulent tout. Le gouvernement et les droites souhaitent diviser la colère des Français. Et non, ce n’est pas pour cette fois ! La CGT devait être isolée du reste de la population. C’est raté. Les Gilets Jaunes devaient s’isoler dans leur bastion d’extrême-droite. Encore raté. Des convergences se créent. On se trouve de part et d’autres des intérêts communs. Les femmes devaient rester à la maison. Que nenni ! Elles sont là, bien présentes, visibles et audibles dans tout l’espace public.

Arrivée des Gilets Jaunes à pied, devant la Préfecture de Marseille.

Ils viennent saluer les militants de la CGT avant de repartir vers le Vieux Port.

« Aux armes ! »

« Tous ensemble ! »

Arrivée des motards Gilets Jaunes devant la Préfecture.

Ils viennent saluer les militants de la CGT.

Les motards Gilets Jaunes devant la Préfecture de Marseille.

Ils partent ensuite en direction du Vieux Port. Les moteurs vrombissent

CGT – Ambiance de rue dans la manifestation qui rejoint la Canebière.

 Les femmes Gilets Jaunes devant la manifestation de la CGT. Elles chantent

« Aucune, aucune, aucune hésitation !

C’est la, c’est la, c’est la Révolution ! ».

 

Arrivée sur la Canebière de la manifestation qui provient de la Plaine pour demander un logement digne. (Collectif du 5 novembre)

Le groupe est nombreux, déterminé, coloré, de tous âges. Beaucoup de slogans sont portés par des jeunes.

« Qui sème la misère, récolte la colère ! »

« Un logement ! »

« Pour qui ? » « Pour tous »,

« Quand ça ? », « Maintenant »,

« Et qu’est-ce qu’on veut ? », « Des logements. » Le rythme s’accélère au fur et à mesure.

« Gaudin, démission ! »

« Gaudin, t’es foutu, tout Marseille est dans la rue. »

Des slogans pour le logement à Marseille :

«Gaudin, Réquisitions ! »

« Aux armes ! »

« Qui sème la misère, récolte la colère ! »

« 20 millions d’Euros pour détruire la Plaine.

Pas une thune pour sauver Noailles.

A qui profite le crime ?

Ni insalubrité

Ni gentrification »

 

Slogans sur une mélodie d’opéra.

« Il faut les faire chanter, là ! » Ca, pour sûr, elles vont chanter pour notre plus grand bonheur. Merci à vous !

Elles ont mis une ambiance festive et joyeuse pendant le défilé pour un logement digne à Marseille devant les militants CGT, sur la Canebière.

« Macron démission, Gaudin en prison » sur l’air de Léo Delibes dans « Lakmé », avec le « Duo des Fleurs ».

C’est Adila Carles qui interprète le spectacle "Coup de balai à la Scala" et qui entraîne sa troupe avec une énergie et une bonhomie communicatives. Catherine Lecoq accompagne. Après un rodage et une mise au point des paroles sur la musique, nous avons eu droit à une représentation parfaite. Bravo !
 

Le bas de la Canebière, au soleil couchant.

Heureusement, il n’a pas plu comme la veille !

L’ambiance est bon enfant.

Arrivée de la manifestation devant la mairie.

Les personnes attendent pour pouvoir avancer. Il y a énormément de monde.

La foule dense et serrée arrive sur le Vieux Port.

Les personnes sont calmes et recueillies.

Discours des organisateurs du collectif pour le logement « Chaque jour des personnes meurent dans des logements indignes et insalubres. N’oubliez pas les écoles.»

Applaudissements de la foule à la fin du discours des organisateurs appelant à une prochaine manifestation pour le logement digne et salubre à Marseille le 10 décembre.

Les slogans : « Gaudin, assassin ! »

« Marseille debout ! Soulève-toi ! »

 

Devant la mairie de Marseille

Les Gilets Jaunes sont devant la mairie de Marseille

Un Gilet Jaune a franchi toutes les barrières de protection et défie les forces de l’ordre. Personne ne bouge. Les CRS ont ordre de ne pas réagir pour le moment. Ca ne va tarder à s’énerver de part et d’autre des barrières.

« On veut des maisons, pas des expulsions. » « Marseille populaire sans frontières. »

« Nous sommes tous des enfants de Marseille. »

 

La Fin de la manifestation Et le Début Des Tirs des Crs devant la mairie

 

Les CRS tirent sur les manifestants à la fin de la manifestation, devant la mairie de Marseille.

La colère gronde.

Les manifestants reculent sous les tirs.

Axel, un Gilet Jaune membre des  « Veilleurs » de la « Manif pour tous »

 

 

-----------------------------

15993 expulsions locatives en 2018. + 2,9 % sur un an. Au total, ce sont donc plus de 36000 personnes qui ont été chassées de leur logement. Le 1/11, c’est enfin le répit, avec le début de la trêve hivernale qui durera jusqu’au 31/03/20.

Abbé Pierre

 

10 19

-----------------------------

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article