Fresque #Metoo à Arles - Marlène Ehrhard 

Publié le par bmasson-blogpolitique

J’ai reçu ce message :
« Bonjour Brigitte Masson, je suis ravie de découvrir votre blog et une photo d'une partie de la fresque #MeToo que j'ai peinte à Arles ! 
Merci pour ce partage !
Bien cordialement,
Marlène Ehrhard 
»
J’ai répondu :
« Merci de votre message. C’est le temps des congratulations et ça fait plaisir. Merci à vous d’avoir réalisé cette fresque. C’est un bel hommage aux luttes des femmes et un encouragement pour les nombreuses luttes à venir.
Bonne continuation
Cordialement,
Brigitte Masson. »

 

 

 

En janvier 2019, elle n'a pas trop été recouverte.

---------------

 

 

Sarajevo :
Un an après leur #MeToo, les femmes des Balkans toujours en attente de changements: "On a même l’impression que la situation se dégrade".

En janvier 2021, une vague de dénonciations des violences envers les femmes déferlait sur les réseaux sociaux. À travers les Balkans occidentaux, le mouvement a entraîné une prise de conscience et quelques promesses de réformes.

"J'ai besoin d'aide. C'est urgent." Le post est anonyme. Il a été publié le 26 juillet sur un groupe Facebook par une femme de 27 ans qui vit avec son mari dans la banlieue de Sarajevo, en Bosnie-Herzégovine. Depuis la naissance de leur enfant il y a cinq ans, l'homme est devenu violent. "Chaque fois que je sors, les problèmes commencent. Il doit tout savoir, tout contrôler." À plusieurs reprises, elle a voulu faire sa valise. Son mari l'a frappée.

La Libre.

 

08 22

-----------------

Publié dans art pictural

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article