Arles - Musée bleu (Arles antique)- La mosaïque aux îles

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

La mosaïque aux îles

Découvert en 1992 sur le site d'Haïdra en Tunisie centrale, ce pavement de 27 m2 (fin IIIe – début IVe siècle de notre ère) représente des îles et villes de Méditerranée identifiées par des inscriptions en mosaïque.

PARTENAIRES

Après la dépose du pavement, une première restauration effectuée avant 1995 s'est révélée inadéquate. Aussi, la présentation de cette mosaïque exceptionnelle a-t-elle été reprise afin d'en améliorer le support et de lui rendre sa lisibilité.

Cette nouvelle coopération entre l'atelier de conservation-restauration du musée et l'Institut national du Patrimoine tunisien comprend, outre la restauration du pavement, la formation d'une équipe de restaurateurs tunisiens afin qu'ils puissent intervenir sur les pavements conservés dans les musées de leur pays. L'exposition présentée au musée clôture l'ensemble de ce travail.

 

Arles - La mosaïque aux îles

La mosaïque aux îles Découvert en 1992 sur le site d'Haïdra en Tunisie centrale, ce pavement de 27 m2 (fin IIIe - début IVe siècle de notre ère) représente des îles et villes de Méditerranée identifiées par des inscriptions en mosaïque.

 

Ammaedara (Haïdra), la ville et la forteresse byzantine

Jean-Claude Golvin

Aquarelle, encre noire, traces de graphite, rehauts de gouache

Haïdra en Tunisie

 

Dans la région du Haut Tell tunisien, à plus de 250 km au nord-ouest de Carthage, le site archéologique d’ Ammaedara (Haïdra), est l’un des plu vastes du pays, couvrant plus de 150 ha y compris les zones de nécropoles qui l’entourent et où se trouvent plusieurs mausolées.

----------------

La thématique de Vénus

La plupart des villes mentionnées ont un lien avec le culte de Vénus, divinité de l’Amour et de la Beauté. Elle y est présente par les Amours pêchant ou nageant.

Paphos et Erycos sont des hauts lieux du culte de la déesse. Selon Homère, Paphos est le lieu de naissance de Vénus. Son temple consacré à la déesse comportait un bois sacré et un autel odorant. La mosaïque représente un édifice à podium (allusion ?).

Erycos est un relief qui serait le fameux mont Eryx connu pour l’importance du culte voué à Vénus.

 

Pavement

1 Tessellatum

2 Support en aluminium alvéolé

3 Couche d’accrochage en billes d’argile expansées

4 Mortier de chaux appliqué dans les lacunes du tessellatum

 

 

Restauration du nouveau support :

1 Tessellatum entoilé d’une gaze de coton et d’une toile de jute

2 Revers du tessellatum dégagé du mortier antique

3 Première strate de mortier synthétique

4 Deuxième strate de mortier synthétique

5 Panneau en aluminium alvéolé

 

La mosaïque figurée

Le tapis central est entouré par une double bordure : l’une à motif de ligne brisée, l’autre offre un fond marin, avec végétation et rochers, dans lequel évolue une exceptionnelle diversité : dauphin, anguilles, rougets, torpilles, daurades, seiches, calmars*, poulpes, oursins et toutes sortes de coquillages .

 

Seules onze vignettes centrales sont conservées sur les quinze. Une île est entourée d’une mer poissonneuse avec des bateaux et des Amours ailés.

Sur les îles, on trouve des bâtiments entourés de vignobles en treille ou de palmiers ou de conifères.

 

 

 

*

Graph

Theutis

Calmar

Le Havre

------

Amour et poulpe

Anguille à Scyros, Cypros, Naxos 

 

Coquillage (bulot?)

 

Poisson et bateau 

Ville avec ses temples, sa murailles, ses arbres (pins et cyprès*) et ses maisons (villas)

*

Arbre - Un cyprès

Imaginez-vous en écureuil. Vlout! Vlout! Vous grimpez avec agilité le long du tronc. Vous atteignez la cime du cyprès et devenez la reine ou le roi des cieux.

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article