PLFSS - Pierre Dharréville: rejet du Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 - 2020

Publié le par bmasson-blogpolitique

"Au fond, il n’y a qu’une seule raison pour laquelle ce budget doit être rejeté : il ne répond pas aux enjeux, il ne permet pas de faire face aux besoins de santé et de protection sociale du pays. Chaque année ce budget est plus insupportable que la précédente, parce que chaque année, on y intègre de nouvelles économies qui viennent encore retrancher aux précédentes. C’est un projet de loi de sous-financement de la sécurité sociale. Sa raison d’être, depuis 22 ans, c’est inlassablement de borner, de réduire, rabougrir, rétrécir, resserrer, de presser, de compresser, contracter, compacter, zipper… Je vous donne des variations possibles pour changer un peu le disque : « maîtriser les dépenses », on a beaucoup trop entendu, ça ne fait plus rêver depuis longtemps."

 

C'est en ces termes que Pierre Dharréville s'est adressé à l'hémicycle pour proposer aux députés de rejeter le Projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 jugeant que le gouvernement devait revoir sa copie avant de lister les propositions du groupe de la gauche démocrate et républicaine.

 

 

 

 

 

 

 

 

PFLSS ce qui va changer :

 

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Novembre 2018:

Pendant que la colère sociale s'exprime depuis plusieurs jours maintenant montrant du doigt les budgets d'injustice fiscale, d'arnaque et d'impuissance publique, l'Assemblée nationale examine, depuis hier soir, le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 en deuxième lecture.

Pierre Dharréville est intervenu dans la discussion générale pour porter cette colère et proposer d'autres choix.

 

 

Pierre Dharréville :
« Il faut réécrire le projet de loi de financement de la sécu pour tenir compte de la volonté populaire qui s'exprime. C'est la responsabilité de l'Assemblée nationale de réouvrir un grand débat politique. »

 

PLFSS 2019 Motion de renvoi en commission from Pierre Dharreville on Vimeo.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Juin 2019:

Pierre Dharréville :

« Ce soir, la commission des affaires sociales répondait à cette question : le mauvais budget de la sécu a-t-il bien été exécuté ? Trop bien... Le gouvernement a été contraint à des pas de reculs (retraites, urgences), mais très insuffisants. Il faut arrêter d’assécher la sécu. »

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Juillet 2019

Liste des urgences en grève 

Carte

Source Collectif InterUrgences

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pierre Dharréville :


« Le PLFSS 2020 s’inscrit dans la logique des précédents en restant sourd au désarroi de la population et plus particulièrement du personnel soignant. On exige plus d’efforts à l’hôpital publique alors que la situation est intenable ».

10 19

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La sécurité sociale est un rouage essentiel de la République. Plus qu’un rouage elle devrait en demeurer un grand projet.

L’hôpital est en crise généralisée. Un peu partout dans le pays, les personnels sont en grève [...] Ils demandent juste la possibilité d’exercer leur métier [...] Ce budget est intenable, car l’hôpital est déjà dans une position insoutenable.

Je veux dire la satisfaction qui est la nôtre de voir une proposition de loi que nous avions défendue à l’Assemblée faire son entrée dans ce budget. Je veux parler du congé de proche aidant. 11 millions de nos concitoyennes et concitoyens sont dans cette situation.

Ce à quoi l’on reconnaît que votre Joconde est un faux, c’est qu’on n’y voit pas la perspective, et que le sujet donne l’impression de regarder ailleurs...

L’œuvre civilisatrice qu’il nous revient de poursuivre appelle à prélever sur les richesses produites la part suffisante à assurer les droits fondamentaux de chacune et chacun.

Budget de la sécurité sociale : "L'an dernier, à la même époque, le budget qui nous avait été présenté avait largement contribué à mettre le feu aux poudres dans le pays", affirme Pierre Dharréville.

 

----------------------------------------------------------------------

Lire aussi:

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article