L'Egypte au musée lapidaire - Avignon

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Fragment du Livre de la Vache céleste

Récit mythologique prenant place exclusivement dans des tombes royales.

Calcaire peint, Nouvel Empire (XIXe dynastie)

Règne de Séthy 1er ( ?)

Musée lapidaire

Avignon

 

 

Pyramidion de Nes-Min, scènes d’offrandes à Osiris.

Nouvel Empire, provenance probable Abydos.

Calcaire

Musée lapidaire

Avignon       

 

Scène de funérailles, paroi d’une tombe memphite

Calcaire, Nouvel Empire

Ce fragment évoque le rituel des funérailles. Dans le registre inférieur du bloc, on distingue à gauche un groupe de pleureuses dont une fillette et un prêtre qui semble lire un texte. La cassure laisse voir à droite une partie du corps d’un autre personnage, un autre prêtre sans doute.

Derrière lui figurent différents instruments qui servaient au rituel de « l’ouverture de la bouche », rituel qui conclut le long processus destiné à restaurer l’intégrité du cadavre et dont la momification constituait l’élément central.

 Musée lapidaire

Avignon         

 

Statue stéléphore de Houy

Membre du clergé d’Amon

Calcaire

Provenance inconnue. L’œuvre a été mutilée et l’inscription martelée sous le règne d’Akhenaton (Aménophis IV, souverain de la XVIIIe dynastie).

Nouvel Empire, XVIIIe dynastie

Musée lapidaire

Avignon

 

 

 

Stèle ayant appartenu à une chapelle abydénienne destinée à l’échanson Sokary-Hotep.

Scène de pèlerinage à Abydos, voyage aller.

Calcaire

Moyen Empire, XIIIe dynastie

Musée lapidaire

Avignon        

 

Stèle de Nes-ba-neb-taouy

A gauche, la défunte, debout rend hommage à Osiris assis, à droite.

Bois enduit et peint, XXIIe dynastie, provenance probable Ramesseum de Thèbes.

La vogue de stèles en bois réduites et peintes naît à la fin de la XXIe dynastie, sous la Troisième Période Intermédiaire. La stabilité de ces pièces modestes était assurée par un petit socle mortaisé en forme d’escalier. Le coût de ces monuments de bois étant beaucoup moins onéreux que l’érection d’une stèle en pierre, leur fabrication perdura au-delà de la Troisième Période Intermédiaire.

Musée lapidaire

Avignon

 

 

Stèle funéraire

A triple registre de Nefer-Nen, scène d’offrande à Osiris et scène de culte funéraire rendu par la famille du défunt.

Calcaire, XIXe dynastie, règne de Thoutmosis II ou d’Aménophis II.

Musée lapidaire

Avignon

 

Stèle funéraire à triple registre, de Nebsy et Hépou.

Calcaire, provenance probable Abydos.

Fin du Moyen Empire, fin  XIIe- XIIe dynastie.

Musée lapidaire

Avignon       

Stèle funéraire d’un grand prêtre de Ptah, Ptahmose

Calcaire XVIIIe dynastie

Traduction de l’épitaphe :

« Tout ce qui ne cesse de provenir de la table d’offrande de Rê-Hrakty-Atoum seigneur du double pays et d’Héliopolis, au début de chaque saison, et ce qui se produit dans son sanctuaire est destiné au ka du prince, trésorier du roi de Basse-Egypte, ami unique, le Grand des artisans (le grand prêtre du clergé de Ptah à Memphis), Ptahmose, défunt, possesseur de dignité. »

Musée lapidaire

Avignon

 

Stèle funéraire memphite de Mentony, chanteur de Ptah, et de sa femme, Nefertari, musicienne d’Amon.

Au registre supérieur, les défunts rendent hommage à Osiris, debout à gauche. Devant le dieu ; une fleur de lotus accueille les quatre fils d’Horus, Amset, Douamoutef, Hapy, Qebehsenouf.

Au centre, scène d’offrande à la Vache divine, Hathor, surgissant d’un fourré de papyrus. Au registre inférieur, scène de culte funéraire.

Calcaire, époque ramesside.

Musée lapidaire

Avignon

 

Stèle syro-palestinienne

Dédiée au dieu Réchep, « La Foudre », par Hay et provenant probablement de Deir el-Médineh.

Calcaire, époque ramesside (XIXe dynastie), règne de Ramsès II

Musée lapidaire

Avignon

Des momies datant de la dynastie ptolémaïque d'origine grecque (323 à 30 avant J.-C.), découvertes dans des catacombes en Egypte, ont été dévoilées samedi sur le site archéologique de Touna el-Gebel, dans le centre du pays.

(…) L’Egypte tient à montrer qu’elle prend soin de ses trésors

Cercueil féminin de Djed-Mout-ioues-ânkh, chanteuse d’Amon-Rê et Gardienne et nourrice de Khonsou

Dans la cuve, autour de la tête de Nout, l’oiseau-âme à face humaine étend ses ailes. Dans la partie supérieure, Anubis précède la figure de mort et à gauche, un génie à tête humaine. En ped, la déesse Nout, la voûte céleste divinisée, de profil.

 

Sycomore stuqué et peint, provenance Thèbes

XXIe dynastie

Musée Calvet

Avignon

 

Stèle Naos au nom de Montou-Hotep

Le défunt est debout de face dans une attitude de respect.

 

Calcaire, traces de polychromie

Moyen Empire, XIIe Dynastie, règne de Sésostris 1er.

Musée Calvet

Avignon

 

 

Statuette du dieu Bès, la tête surmontée d’une rangée de plumes.

Le dieu égyptien, difforme, apparaît un avatar du Soleil., Ré. Dieu musicien, il veille sur les femmes en couches, il protège le sommeil et sa seule présence déjoue les mauvais esprits et chasse les influences néfastes.

 

Terre cuite

Provenance : Tunisie

Epoque impériale.

Musée Calvet

Avignon

Sandale

Nouvel Empire

Egypte

Romans

Musée de la chaussure

 

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article