#Nous Toutes! 24 novembre 2018

Publié le par bmasson-blogpolitique

#Nous Toutes :

 

"Bonjour,

Nous avons eu début juillet à Paris, suscitée par les associations, une  réunion de 200 femmes, dont pas mal que nous ne connaissions pas ,   concernant les violences. Cette réunion partait d'un constat : le fort  décalage existant entre la force de la révolte #MeToo et #BalanceTonPorc  et la réalité des violences en France. En attestent le projet de loi  régressif et particulièrement insuffisant de la secrétaire d'Etat, les  ministres suspectés protégés au plus haut niveau et in fine les chiffres  décevants aux manifestations du 25 novembre et 8 mars derniers.

Nous avons toutes été sidérées aussi par la capacité de nos copines  espagnoles à mobiliser de façon extrêmement importante. On n'en est pas  encore revenu, il faut dire !
A germé alors une idée lors d'une réunion des associations le 20 juin :  et si on essayait de se rassembler autour de ce qui nous unit pour  réussir une forte mobilisation ? Mettre de côté, le temps d'une immense  initiative, nos divergences pour bâtir ensemble. Affirmer une
gigantesque force contre les violences. C'est un gros défi qui a reçu  l'assentiment de la réunion d'hier.
On veut essayer de tester encore la faisabilité de cette chose* là car on  sait bien que nous ne sommes pas en Espagne et que la situation  politique est très problématique. De ce fait seront tentées par les  copines qui seront là des actions durant l'été. Le but est d'essayer de
toucher des femmes motivées par cette initiative qui pourraient devenir  des « volontaires » prêtes à s'investir concrètement.

*

Tag 

Arles 

Choses en main



En septembre, on refait une réunion qu'on espère beaucoup plus  importante numériquement pour valider ce projet ou pas.

L'idée serait de faire cette initiative le samedi 24 novembre et qu'elle  soit nationale.

Nous lançons jeudi 12 juillet une première communication de recrutement  des volontaires :

Arles

 Judith Martin-Razi

Violentée

 

Arles 

Judith Martin-Razi

We can do it

 

 

Vous en avez marre des violences sexistes et sexuelles ? Nous aussi. Organisons ensemble une déferlante féministe dans les rues pour en finir avec les violences !

 

A l'international:

 

 

Chaque jour, en France, 254 femmes sont victimes de viol ou de tentative de viol. Vous voulez que ça change ? Nous aussi.

 

À moins de vivre dans une grotte, impossible d’être passé à côté de la victoire des Bleus lors du Mondial de football et des nombreux témoignages de femmes victimes d’agressions sexuelles pendant la Finale. Suite à ces déclarations alarmantes, le mouvement "Nous Toutes" prépare un rassemblement le 24 novembre prochain.

(…) Le mouvement "Nous Toutes" peut compter sur le soutien de journalistes féministes  (Lauren Bastide et Marie Kirschen pour ne citer qu'elles), d’associations et de bénévoles pour que cette déferlante inédite ait lieu. Le format de l’évènement n’a pas encore été annoncé mais le rendez-vous est pris pour le 24 novembre prochain, la veille de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes.

« Nous toutes » est mouvement féministe qui prend de l'ampleur sur le web suite aux agressions sexuelles durant la Coupe du monde de football.

"Nous Toutes" : "Pour que Metoo se transforme en actions concrètes".

(…) Le planning familial, le Groupe F, Osez le féminisme !, le Mouvement du Nid, la Maison des femmes de Montreuil... Ces associations féministes et bien d'autres étaient réunies le 3 juillet dernier à la Bourse du travail, à Paris.

(…) Mobiliser un maximum de volontaires qui rejoindront les rangs de ce projet naissant, à la rentrée. Avec, donc, en ligne de mire une grande mobilisation prévue le samedi 24 novembre.

"A plus."

Tag 

Avignon

 

22% de la population déclare avoir subi des maltraitances au cours de son enfance. On change ça ?

 

"Petit travail tranquille.

Pas toujours, les amis!"

Tag

Paris

 

Tag

Paris

"Nous sommes la force."

 

Nous Toutes :

Nous vous croyons.

Vous êtes très courageuses de témoigner.

Vous n’y êtes pour rien. Le seul coupable, c’est le harceleur.

Si besoin d’aide : 0800059595 ou 3919

Avignon

"Stop sexisme

Stop violences

Oui aux hommes féministes!"

 

Dix raisons d'être féministe

 

 

 

  #ViolenceJeTeQuitte, une campagne de sensibilisation digitale contre les violences conjugales.

 (…) Ces feuilletons vont illustrer l'histoire de quatre couples à qui il arrive des aventures afin de permettre une identification pour le plus grand nombre que ce soit au niveau des personnages ou des situations retranscrites.

 (…) Or, les jeunes ne se sentent pas concernés et ont parfois du mal à savoir lorsqu'ils sont victimes de violence. « Cette tranche d'âge est la plus difficile à atteindre car il y a très peu de dénonciations. Les victimes ont du mal à s'identifier »,

    #Nous Toutes

    "L'impunité doit cesser" : l'appel de 600 femmes pour une grande marche contre les violences sexistes et sexuelles le 24 novembre.
    (…) Militantes féministes, élues, chercheuses, journalistes, comédiennes, écrivaines, syndicalistes... Mobilisées autour du hashtag #NousToutes, elles réclament notamment "des mesures ambitieuses et des moyens" pour lutter contre ces violences et ainsi "changer le monde".
    (…) De Tarana Burke, initiatrice du mouvement #MeToo en 2007, à Fadila, licenciée après une fausse couche sur son lieu de travail à Tourcoing. De Malala, blessée par des talibans à Rokhaya Diallo, insultée quotidiennement parce que femme, noire et féministe. De Marielle Franco, féministe brésilienne assassinée à Marie Laguerre, harcelée et frappée dans la rue cet été. De Nadia Daam, journaliste française harcelée et menacée pour ses positions féministes, à cette jeune fille victime d'un viol filmé à Toulouse et diffusé sur les réseaux sociaux. De Tara Fares, Miss Irak, assassinée à Bagdad, aux deux jeunes lesbiennes agressées ces jours-ci dans le métro parisien. Des femmes migrantes à celles en situation d'exclusion, à la rue, qui sont victimes chaque jour de ces violences.

     

    La marche #NousToutes, le 24/11 !

     

    #Nous Toutes

     

     

    Elle s'appelait Razia.

    Razia, 34 ans, est morte cette semaine assassinée en pleine rue. Elle avait porté plainte 7 fois contre son ex-conjoint.

     

    #nousToutes

    place de la madeleine

    à Paris

     

    Marseille:

    14 h 30

    Cours d'Estienne d'Orves

     

    Montpellier:

    14 h

    Parc du Peyrou

    Avignon:

    14 h 30

    Cours Jean Jaurès

     

     

    #NousToutes

    Liste des associations :

    Il y a la Jeunesse Communiste !

    #Nous Toutes

    Comment éviter le harcèlement ?

    En n'harcelant pas?

     

    #NousToutes :

     

    Tract du PCF pour la Manifestation du 24 novembre pour lutter contre les violences faites aux femmes.

                        

     

     

    Autre message sonore pour la marche du 24 Novembre :

     

    https://www.facebook.com/NousToutes241118/videos/1544698695663449

     

     

     

    "Est-ce que quelqu'un te fait du mal?"

    Appeler le 3919

     

     

    Non à la "femme cible" des violences masculines!

    "Les femmes n'ont pas eu le droit de vote en votant."

    Traduction:

    Elles se sont battues pour l'obtenir...Continuons d'autres combats.

    Chute du niveau de vie des femmes en cas de divorce et de séparation: inadmissible!

     

     

    La violence envers les femmes EST sociale....

    Nous de toutes les couleurs!

    Une femme n'est jamais responsable des violences subies et endurées malgré sa volonté.

    NDLR : les communistes sont toujours oubliées, même par les féministes…Et pourtant, coucou, Caroline de Haas, on est là aussi ! D’autant que vous étiez à la fête de l’Humanité en septembre…Déception devant cet opportunisme politique…

    L'appel de 250 personnalités pour en finir avec les violences sexistes.

    (…) 250 personnalités issues du monde de la musique, du cinéma, de la littérature, appellent à mettre fin à toutes les violences sexistes et sexuelles envers les femmes, et à le réclamer dans la rue le 24 novembre.

    (…) "La tribune n'est pas signée par des responsables politiques. Mais plusieurs ont déjà apporté leur soutien à #NousToutes : Benoît Hamon, Yannick Jadot, Clémentine Autain, Laurence Rossignol, Olivier Faure", a indiqué Caroline de Haas à France Inter.

    #Balance ton témoignage

    « Osez le féminisme »  à Arles

     

     

    Ou bien encore:

     

    Le Mouvement jeunes communistes de France appelle les jeunes à rejoindre massivement toutes les manifestations et rassemblements prévus à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes afin de porter ces mots d’ordre !

    Quelques personnalités qui appellent à manifester le  24 11 18 :

    Muriel Salmona

    Aurélie Saada (« Brigitte »)

    Karin Viard

    Olivia Ruiz

    Philippe Torreton

    Mai Lan

    Coline Serreau

     

    Le violentomètre:

     

     

    Mairie de Paris

    Département de Seine-Saint-Denis

    En avant toutes.

    Hélène Bidard, adjointe PCF à la Maire de Paris, chargée de l’égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits humains : des moyens supplémentaires sont demandés au gouvernement lors de la  marche 24 novembre 2018 :

     

    Hélène Bidard, adjointe PCF à la Maire de Paris, chargée de l’égalité femmes-hommes, de la lutte contre les discriminations et des droits humains,  explique qu’un lieu d'accueil pour les jeunes femmes de 15-25 ans est créé en Seine Saint Denis :

     

    Le PCF 13 soutient et appelle à participer au rassemblement :

    « STOP AUX VIOLENCES FAITES AUX FEMMES»

    GRANDE MARCHE A MARSEILLE CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES 

    "Noustoutes13"  Organisatrices de la Marche 

    samedi 24 novembre 2018

    Départ à 14h30 Cours d’Estienne d’Orves

     

     

    INVITATION DE FEMMES SOLIDAIRES BOUCHES DU RHONE 

    Agora des galériens du journal La Marseillaise 

    19, cours Honoré d’Estienne d’Orves 13001 Marseille, 

    à partir de 17h30.

    Un film, Kimbidalé (entière), retraçant leurs luttes, leurs acquis, sera projeté, suivi d’un débat.

    Des expositions et un moment convivial et festif clôtureront la manifestation.

    Les comités Femmes solidaires des bouches du Rhône et de Digne- les- bains vous invitent à leur évènement « tour de France des femmes Afar d’Ethiopie » qui luttent contre les mutilations génitales féminines, les mariages préférentiels par l’éducation et pour l’autonomie des femmes.

    Depuis 2008, via un programme de marrainage, Femmes solidaires est engagé à leur côté, pour le respect de l’intégrité physique et morale des fillettes, en refusant de les mutiler et l’obligation de les scolariser.

    Depuis 2013, dans cette région, 850 petites filles ne sont plus excisées.

    Une délégation de Gamissa, région de Gawani dont Kado Ali et Madina Issé, sera présente à Marseille le 24 novembre 2018.

     

    Le PCF national communique par le biais de Laurence Cohen et d’Hélène Bidard, Responsables de la commission nationale Droits des femmes/féminisme du PCF »:

    « Nous avons rejoint #Noustoutes au plan national dimanche dernier seulement, car nous souhaitions un positionnement clair sur la prostitution en tant que violences infligées aux femmes. Nous ne l'avons pas obtenu, mais le cadre retenu a été de dénoncer la traite des personnes, ce que nous partageons. 

    Nous attirons néanmoins l'attention de chacune et chacun sur les dérives qui peuvent découler au plan local de la non prise en compte de la prostitution comme violence. 

     

    De plus, la manifestation des Gilets Jaunes, à Paris, le même jour risque de reléguer au second plan les violences sexuelles et sexistes, d'où l'importance de notre présence massive et de communiquer notamment via les réseaux sociaux. 

    Je présente mes excuses à Caroline de Haas. Si les communistes n'apparaissaient pas dans les personnalités qui soutiennent le mouvement #NousToutes, ce n'est pas de son fait, mais d'une mésentente entre nous, les communistes. Je n'imaginais pas que les dirigeantes du PCF prenaient leur distance avec cette marche jusqu'à ce dimanche où elles se sont décidées à la soutenir...

     

    NDLR : Les Gilets Jaunes vont devoir se positionner sur les manifestations des samedi 24 novembre et dimanche 25 novembre en faveur des femmes qui dénoncent les violences qu’elles subissent et demandent au gouvernement des moyens supplémentaires:

    Laisseront-ils les femmes rejoindre les lieux de manifestations ?

    Soutiennent-ils leurs luttes ?

    Malheureusement, on connaît les positions de l’extrême-droite sur le féminisme, donc on connaît la réponse….enfin, la réalité confirmera ou non cette hypothèse.

    Les gilets jaunes vont-ils nuire à la marche contre les violences faites aux femmes ?

    (…) "Vous devez tous, à pied, à cheval et en voiture parcourir la totalité des rues de Paris.

    Répartissez-vous dans toute la ville [...] Le 24 novembre, c'est Paris bloqué, le 24 novembre,

    c'est Paris ville morte".

    La manifestation à  Paris : changement de lieu de départ.

    L’évènement ne change pas : on se retrouve samedi 24 novembre, à 14h, à Opéra pour dire stop aux violences sexistes et sexuelles.

     

    #NousToutes : 400 femmes journalistes appellent à marcher samedi contre les violences sexistes et sexuelles.

    Dans une tribune publiée sur franceinfo, ces femmes journalistes expliquent pourquoi elles participeront aux rassemblements organisés le 24 novembre pour dire "stop" aux violences sexistes et sexuelles. 

    Manifestation #NousToutes à Avignon:

    Prenons la parole pour celles qui ne peuvent pas

    Non est une phrase complète

    This is not consent

    Ce n'est pas un consentement (le port du string!)...

    #NousToutes a rassemblé environ 500 à 600 personnes qui ont défilé lors d'une manifestation en soutien aux femmes victimes de violences, pour réclamer des moyens supplémentaires de l'Etat et pour exiger une réelle égalité entre les homes et les femmes.
    La batucada a rythmé la marche.
    #NousToutes : forte mobilisation contre les violences faites aux femmes à Avignon.

    Entre 500 et 600 femmes, hommes, filles et garçons dans les rues d'Avignon ce samedi après-midi contre les violences sexistes et sexuelles infligées aux femmes.

    Elles de #NousToutes communiquent :
    « Monsieur le Président, nous sommes disponibles pour vous rencontrer et échanger sur les solutions pour en finir avec les violences sexistes et sexuelles en France. A très vite ! »
     
    La marche #NousToutes à Paris a rassemblé plus de monde que la manif des gilets jaunes.

    Le rassemblement des gilets jaunes à Paris a réuni 8000 personnes, selon la police.

    (…) "C'est la plus grosse mobilisation (féministe) qu'on ait connue en France", s'est félicitée son instigatrice, Caroline De Haas, annonçant 50.000 personnes dans les rues, dont 30.000 à Paris. L'an dernier, elles et ils avaient été 2000 à battre le pavé parisien, de source policière.
     
    Manifs contre le harcèlement sexuel en France et en Suisse.
    Le mouvement #NousToutes espère un raz-de-marée féministe à travers la France ce samedi. Des marches sont prévues en Suisse, à Genève, Lausanne, Fribourg et Neuchâtel.
    (…) En Suisse, la violence domestique tue une personne toutes les deux semaines, le plus souvent une femme. Et chaque jour, onze personnes, dont neuf femmes ou jeunes filles, subissent des atteintes d’ordre sexuel.
    "Ras le viol !" : des milliers de Français dans la rue contre les violences sexuelles.

    Un an après le début de la vague #MeToo, des milliers de femmes et d'hommes ont défilé samedi à Paris et dans une cinquantaine de villes de France pour "dire stop aux violences sexistes et sexuelles".

    Fabien Roussel :
    « Nous serons des marches comme celles contre les violences sexistes et sexuelles ! »

     

    Messieurs, 
    Imaginez un jour... vous recevez un coup dans les couilles. 

    Parce que les hommes sont les premiers concernés dans les violences sexuelles et sexistes. 
    Il est peut être temps, messieurs, de vous mobiliser.


     

     

    Aude Lorriaux @audelorriaux 

     

    « Je propose que l'année prochaine, on défile toutes seins nus sur les Champs Elysées, on aura peut-être cette fois une chance de faire la une des Journaux Télévisés. »

    Publié dans Femmes

    Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
    Commenter cet article