L'affaire Maurice Audin en 2018

Publié le par bmasson-blogpolitique

La mort de Maurice Audin resurgit et est mise sur le devant.

Mathématiques.

Il y a un prix Maurice Audin qui continue d’exister. La fille d’Audin est mathématicienne et a refusé la Légion d’Honneur. Cédric Villani (LREM), au nom de la beauté des mathématiques, avec Sébastien Jumel (PCF)  s’engagent pour que Macron reconnaisse qu’Audin a été assassiné par l’armée française.

Que se passe-t-il aujourd’hui ?

C’est à peu près clair que Maurice Audin a été assassiné après avoir été torturé par l’armée française. Ses assassins ont été désignés par Aussaresses dans sa confession. Il avait un escadron de la mort pour liquider des militants. Il y avait un lieutenant âgé de 84 ans maintenant.

Un autre assassin était caporal-chef, a fini sergent et a été nommé officier de la Légion d’Honneur par Giscard d’Estaing en 1974.

Un des assassins de Maurice Audin vivrait encore à Marseille. C’est un point à vérifier.

 

Pourquoi choisir Maurice Audin et pas un autre ?

Il y a eu 3 000 disparitions pendant la bataille d’Alger. Sans doute parce qu’il était un jeune mathématicien brillant, un enseignant à l’université, jeune et beau, un européen d’Algérie, et un militant du PCA. La prise en charge a été faite à Paris par le PCF. Un collectif s’est constitué. Un livre « L’affaire Audin » est paru en 1958 écrit par Pierre Vidal-Naquet. Il était un cas exemplaire de la disparition des militants pendant la bataille. La torture était banale aussi.

La version officielle de l’évasion de Maurice Audin a été maintenue jusqu’en 2014.

 

François Hollande a reconnu qu’Audin ne s’est pas évadé en 2014. Après, un collectif Maurice Audin très actif s’est constitué.

 

 

Patrick Boucheron, Patrick Chamoiseau, Simone de Bollardière, Aurélie Filippetti, Robert Guédiguian, Pierre Laurent, Benjamin Stora, Françoise Vergès, Cédric Villani...

 

À 87 ans, Josette Audin, la veuve de Maurice Audin se bat encore pour que la vérité soit faite sur l’assassinat de son mari et la pratique de la torture pendant la guerre d’Algérie. Portrait d’une militante anticolonialiste.

 

 

 

 

Rassemblement à Paris le 11 juin.

Guerre d'Algérie : Cédric Villani demande à la France de reconnaître l'assassinat d'un mathématicien français.

 

 

Il y a 61 ans, la disparition de Maurice Audin.

Le 11 juin 1957, Maurice Audin, un jeune mathématicien militant au parti communiste algérien, était arrêté à son domicile par les parachutistes du général Massu, pour ne jamais réapparaître.

 

NDLR: mais qui a tué Maurice Audin?

On ne le sait toujours pas...

 

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article