Les hommes qui prennent un « Non » pour un « Oui ». On ne peut plus draguer!

Publié le par bmasson-blogpolitique

Les hommes qui prennent un « Non » pour un « Oui ».

 

Selon eux, une femme peut dire « non » car elle ne veut pas céder tout de suite, pour ne pas apparaître comme trop « facile », mais elle désire bien une relation sexuelle. Or, un « non » doit être interprété comme tel. Et il ne faut pas insister s’il est prononcé.

(…)

Et si la femme reste silencieuse ou ne manifeste pas d’acceptation franche, il faut le prendre comme un refus. Quant à la fameuse crainte que les relations deviennent trop réglementées, elle n’est pas fondée. Car les femmes et les hommes ont tout à gagner d’avoir des relations plus claires et plus franches. En premier lieu des relations humaines et sexuelles plus épanouissantes

Les 7 et 8 mars , à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, un collectif composé de Stop harcèlement de rue, des effronté·es et de Paye Ta Shnek fait vivre aux hommes l’expérience* du harcèlement de rue vécu par les femmes.

Pour rejoindre le mouvement, il  suffit de tweeter avec le hashtag 

 

https://twitter.com/hashtag/noncestnon

*

 "La vie n'est qu'une expérience."

Tag

Camp de Rivesaltes

 

"Tu dis non mais t'en as envie."

A votre avis, qui peut prononcer cette phrase?

Un homme? Une femme?

 

Combien d’enfants sont au fait que les caresses sexuelles d’un adulte ne sont pas normales ? Combien d’hommes ont-ils appris qu’une femme, même la leur, pouvait avoir envie un jour et pas le lendemain ? Et combien de personnes se sont dit, comme cette femme sur le site Lundi matin, que le consentement, c’était connaître son désir ? Et que le désir c’est mouvant mais que ça n’autorise pas l’autre à s’imposer.

Non, c’est non :

Je vous vois déjà arriver avec vos gros sabots là :

"Han mais elle l’invite chez elle, elle croit quoi celle-là !!!"

Vous avez sans doute raison. Mais je pense que j’ai encore le droit d’inviter qui je veux chez moi sans que ce soit un ticket de conso pour mon entrecuisse. Bref. Il me répond :

"D'accord, mais juste un truc, si je ne te plais pas, tu me le dis, pour que je loupe pas le dernier métro."

Bon là, j’aurais dû me douter mais franchement, pour moi, c’était pas du tout suspect comme phrase.

Faut qu'une fille veule - Les Chipies
Dans la veine de prise de parole que l'on connait, les Chipies joignent leur voix à celles de tant de femmes qui en ont marre qu'on les tartine, qu'on les bara-tine. Par la sortie de la chanson " Faut qu'une fille veule ", elles disent et redi-sent sur tous les tons : un non c'est un non !

"Sans oui, c'est non" se termine en procès, le harceleur masculiniste ira 4 mois en prison et aura 3 ans de probation.

« Le Tribunal partage l’opinion de l’agente de probation à l’effet que M. Chebeir présente des risques de récidive. Un problème important persiste, qu’on le qualifie de haine envers les femmes ou de préjugés défavorables envers la gente féminine. »

Les Filles du Limmatquai par Stephan Eicher

Toutes les filles du limmatquai
Regarder ne pas toucher
Toutes les filles du limmatquai
Regarder ne pas toucher
Je vis au soleil de la rue
Marche une fille aux jambes nues
Je vis au soleil de la rue
Toutes les filles du limmatquai
Regarder ne pas toucher
Toutes les filles du limmatquai

 

Le Groupe F propose des arguments pour répondre à celui qui on nous dit: "On ne peut plus draguer!"

Vidéo sur Facebook:

 

 

VIDÉO - Le "Musée du Harcèlement de Rue" s'installe à Lausanne.

Drague lourde et harcèlement sexuel sur Le bon coin.

« Non, tant que tu es respectueux.

– Ce qui concrètement veut dire quoi pour toi ?

– Respect de l’intimité.

– En clair plutôt un mec gay c’est ça ?

– Parce que les mecs hétéros respectueux ça existe pas ? »

(…) « Si l’utilisateur est reconnu comme fraudeur ou harceleur avéré, à la demande des autorités de police, nous avons alors la possibilité de le bloquer sur le site. »

(…) La jeune femme continue tout de même de vendre ses fringues sur le premier site français de petites annonces. « Je le fais parce que j’ai besoin d’argent, mais si j’avais le choix, j’aurais arrêté Leboncoin depuis longtemps. C’est fatigant, à la fin. »

Non, c'est non, même aux USA...

«Toute réponse ambiguë comme 'j'ai du travail' ou 'je ne peux pas ce soir' est considéré comme un non », expliquait récemment au «Wall Street Journal » Heidi Swarz, responsable juridique chez Facebook. 

Le pot d’or

James Stephens

Edition Terre de Brume – traduction 1997

 

L’action se passe en Irlande.

 

Page 31 :

« Une pensée est un être réel, dont les mots ne sont que les vêtements. »

Même le mot « drague a une connotation de « domination masculine »…

Plus

Faut-il renoncer à la drague au boulot ?

D'après un sondage Qapa d'octobre 2017, 82 % des Français pensent que la drague au travail n’est plus possible et 49 % de ceux qui osent toujours draguer ne le feront plus en toute sérénité.

(…) Le harcèlement commence quand, face à un refus explicite, le dragueur persiste.

Ces Brésiliennes ont enfilé une robe connectée : en boîte, elles ont été touchées contre leur gré plus de 157 fois.
(…) Au Brésil, les femmes sont 9 sur 10 à déclarer avoir été harcelées sexuellement lors d’une soirée.
(…) En l’espace de 3h47, elles ont été touchées 157 fois, soit plus de 40 fois par heure.

Couple : comment Internet encourage l’infidélité.

(…) “S’il veut être infidèle, il le sera, même sans toutes ces applications. C’est plus le fait que l’on institutionnalise, banalise, rende un peu permis l’acte de tromper dans notre société qui me pose problème.

(…) De nouvelles fonctionnalités de géolocalisation sont même mises en place sur Facebook ou encore Snapchat, où certains vont jusqu’à épier les déplacements de leur partenaire.

(…) Le web unit et renforce les rapports sociaux mais peut devenir un réel motif de séparation au sein d’un couple.

 

https://www.msn.com/fr-fr/lifestyle/lifestylerelationships/couple-comment-internet-encourage-l’infidélité/ar-AAxMIiM?ocid=spartandhp

 

NDLR : Non, « no vertu » aux blagues salaces du style « Moi, je coucherais bien avec toi » lancées comme ça, de but en blanc…Surtout, quand le mec est moche, beauf et pas très dégrossi par ses parents. Et il n’y a pas que le « collègue »…Malheureusement !

 

Mon collègue, ce relou

« Quelque part entre la drague, les insultes ou le harcèlement sexuel, il existe chez certains hommes une façon plus ou moins vulgaire et équivoque de s’en prendre aux femmes », écrit ­Natacha Henry dans Les Mecs lourds ou le paternalisme lubrique (Robert Laffont, 2003).
 

En savoir plus sur

BD : Emma illustre le consentement sexuel en 30 dessins éclairants.

 

 

Un maître-nageur conteste en bloc ce dont sa collègue l’accuse. Le tribunal a renvoyé sa décision au 11 juin.

« On se connaît depuis quatorze ans. Nous avions des relations cordiales. Jamais je ne lui aurais manqué de respect », martèle le prévenu.

(…) Six mois de prison avec sursis et 800 € d’amende sont requis à l’encontre du prévenu.

 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/rennes-soupconne-de-harcelement-sexuel-le-maitre-nageur-nie-5797067

 

Début de prise de de conscience chez les DRH? A voir dans la réalité...

 

 

NDLR : Ah ! Ces relouds qui insistent, et insistent et insistent !
Drague: l'après #MeToo.
Le monde change, les codes évoluent. Draguer sans heurter est devenu un vrai défi.

(…) Dans votre situation, il semble que la femme que vous avez approchée ait réagi de façon défensive.

(…) L’expérience que vous présentez a pu avoir un impact négatif sur cette image de vous.

(…) Gardez à l’esprit que l’abus commence là où il n’y a plus de respect de l’autre.

Harcèlement sexuel, séduction... comment les distinguer au bureau ?
Depuis l'affaire Weinstein, le harcèlement fait la une des journaux. Voici les conseils de deux avocats pour distinguer persécution et simple drague.
Peut-on encore draguer dans la rue depuis #MeToo ?
(…) Le youtubeur belge Jonathan Lambinet a filmé en caméra cachée les réactions des femmes et des hommes qui se faisent draguer par deux acteurs dans les rues de Liège.
(…) "Arrêtez de toujours nous parler de notre physique !"
Un Français sur trois fricote au travail.

(…) Faut-il pour autant interdire toute "liaison" au travail ?

En France, on ne peut pas l'interdire. La loi Auroux de 1982 stipule que la vie de couple ne relève pas de l'entreprise.

"Bras d'honneur d'une femme"

Tag

Avignon

 

 

Féminisme en société - Les pourcentages

 

Les dragueurs lourds n’existent pas. Ce sont des harceleurs.

 (…) Soit vous respectez l’autre et vous êtes attentif à son désir, son consentement. Ça s’appelle de la drague. C’est autorisé (tant mieux).

Soit vous ne respectez pas le désir de l’autre, vous lui faites des remarques qui la mettent mal à l’aise. Ça s’appelle du harcèlement. C’est interdit (tant mieux aussi).

La séduction féminine, page 541 :

Toujours dans cette même communauté hippie, en 1971, en Israël, les filles expliquent comment obtenir du succès auprès des garçons :

« écouter avec admiration, flatter la vanité du mâle, garder sa place à l'arrière-plan. »

 

Martha Gellhorn

Mes saisons en enfer

Cinq voyages cauchemardesques

Editions Gallimard

1978

-------------------

 

Virginie Despentes

"Cher Connard"

L'Express 

Harcèlement et désir masculin non partagé.

---------

Virginie Despentes

"Cher Connard"

L'Express 

Elle souhaite la mort des enfants du "connard".

---------

 

Etre un homme dans les années 2020: comment draguer après #Metoo?

 

Les modes de séduction sont au cœur des questionnements que pose #Metoo. Certains s’attellent à imaginer un autre modèle de drague, plus égalitaire et respectueux, loin des Don Juan et des baratineurs trop collants.

Comment parler aux femmes, aborder une inconnue, adresser un compliment après #MeToo et #BalanceTonPorc ? Comment draguer suite à l’onde de choc de l’affaire Weinstein ? Les modes de séduction sont au cœur des questionnements que pose #Metoo, mouvement planétaire qui dénonce les agressions et violences sexuelles, c’est-à-dire ce que certains hommes violents pensent être des modes de séduction. « Je trouve que c’est très compliqué de séduire aujourd’hui, est-ce qu’il faut cocher toutes les cases avant de valider le bisou ? », se demande Vincent, 56 ans.

« Nous sommes dans un domaine où le législateur ne peut pas intervenir. Le viol est interdit bien sûr, mais en séduction on ne parle pas de ça justement. On n’est plus du tout dans la législation, on est dans ce que j’appellerais la civilité sexuelle », analyse d’emblée Yvan Jablonka, historien, auteur de Des hommes justes. Du patriarcat aux nouvelles masculinités.

Le Soir – Belgique.

------------------

Podcast – Homme dans les années 2020: qu’est-ce qu’être un mec bien après #Metoo?

Certains hommes se posent de plus en plus de questions. Peut-on encore être galant ? Comment draguer après #MeToo ? Comment être un bon père ? Comment construire l’égalité entre hommes et femmes ?

Le Soir a réalisé une série d’articles sur le sujet cet été. Pour synthétiser, nous avons rencontré l’historien Yvan Jablonka, qui étudie les masculinités. Dans la 2e partie de ce podcast, nous lui avons demandé qu’est-ce qu’être un mec bien dans les années 2020. On décortique avec lui le concept « d’homme juste », qu’il a développé dans ses recherches.

2 – Le mec bien :

Publié dans Femmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article