Pilori sur la place du Vieux Marché à Rouen - L'abbatiale de Saint-Ouen

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Exposition au carcan ou au pilori.

Sous l’Ancien Régime, un détenu peut être exposé plusieurs heures ou plusieurs jours. Il est voué au mépris de tous. C’est une peine afflictive et infamante. C’est une peine plus grave que le blâme ou l‘amende, mais moins grave que le fouet, la galère, le bannissement ou la question.

Le collier de fer sert à attacher le criminel au poteau d’exposition. La peine est modifiée par la loi de 1832 puis supprimée en 1848. Le public devait s’efforcer de ne pas se retrouver en pareille situation, puis l’effet a diminué jusqu’à sa suppression.

Pauvre au pilori

11 19

------------------------------------

 

                                                   Place du Vieux Marché à Rouen

 

  Autre place à Rouen.

Abbatiale de Saint-Ouen

Médaillons de visages d'hommes dans les vitraux

 

L’abbatiale de Saint-Ouen

 

Cet édifice aux dimensions majestueuses (137m de long et 33m sous voûte) était l’église de l’abbaye de Saint-Ouen, l’un des plus puissants monastères de Normandie entre les 11e et 16e siècles.

 

Rouen 

Cathédrale

Détail.

Mon dessin

Rouen 

Cathédrale

Détail.

Mon coloriage

---------

Rouen 

Cathédrale. 

Détail.

Mon aquarelle.

--------

Si vous le voulez, via le formulaire de messagerie, vous pouvez m'envoyer votre coloriage terminé.

Je le publierai.

----------

Robert le Diable est une figure légendaire du Moyen Âge.

 Situées sur les hauteurs de Moulineaux, à proximité de Rouen, les ruines du château de Robert le Diable sont visibles depuis l’autoroute A13 reliant Paris aux plages normandes. Ce monument fait l’objet de nombreuses interprétations. Certains l’attribuent à Rollon, également prénommé Robert, d’autres à Robert le Magnifique ou encore à son petit-fils Robert Courteheuse. 

Robert se sert de sa force immense dans le seul but de commettre crimes et violences. Conduit par le pape à consulter un saint ermite, il est guéri de la malédiction qui pèse sur lui ; il lui faut en pénitence garder un silence absolu, feindre la folie, accepter sa nourriture de la gueule d'un chien, et pousser le peuple à le maltraiter, sans jamais se venger. Plus tard, il devient le bouffon de l'empereur.

 

C'est dès 2006, après la fermeture du site, que la Métropole s'est mobilisée avec ses partenaires (la commune de Moulineaux, le Département, la Région et l'Etat) pour sauvegarder cet élément important du patrimoine culturel et historique normand.

 

Robert le Diable est un opéra en cinq actes sur un livret d'Eugène Scribe et Germain Delavigne, et une musique composée par Giacomo Meyerbeer. Adaptée de la légende médiévale de Robert le Diable.

--------

Leonor Fini

"Les Carcans"

1984

-------------

Publié dans mes peintures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article