Vente d'une toile d'Albert André à Nîmes

Publié le par bmasson-blogpolitique

Une vente d’un tableau d’Albert André a lieu ce samedi 2 décembre après-midi à Nîmes (21 rue de l’Agau).

Il s’agit d’une huile intitulée « les joueurs de pétanque ». L’œuvre est visible le jeudi 29 de 10 à 18 h. Les laudunois pourront reconnaître une scène du village (vue depuis la mairie), les anciens reconnaitront l’actuel « café du midi » et des maisons aujourd’hui disparues (Dedieu, maison et atelier de cycles d’Emile Belmas).                                                                                                                                                  

Le 12 décembre c’est à New-York que sera vendue une autre œuvre représentant "le hameau de Palus à Saint-Victor-la-Coste".

 

Boules de pétanque à Saint-Bonnet-du-Gard

Albert André - Quelques tableaux

Albert André, né à Lyon le 24 mai 1869 et mort à Laudun le 11 juillet 1954, est un peintre figuratif français. Voici quelques uns de ses tableaux. Ami de Renoir, il l'a peint à la fin de sa vie.

------------------------

Nous sommes ravis de vous annoncer la sortie d’un roman-graphique sur Albert André. Il sera présenté le mardi 14 décembre à 18 h 30 au musée d’art sacré à Pont Saint Esprit. Les auteurs du livre Jean-Noël Criton dessinateur et auteur et Béatrice Roche conservatrice et autrice présenteront le livre et une exposition intitulée « la fabrication d’un roman graphique » se tiendra du 15 décembre au 6 mars 2022. Ce vernissage se fera dans le respect des règles sanitaires.
Un beau livre à mettre sous le sapin que ce « Albert André, une vie à l’œuvre ».
Voilà pour la bonne nouvelle mais malheureusement nous avons encore beaucoup d’inquiétudes concernant le musée de Bagnols sur Cèze et la maison de Laudun l’Ardoise. Notre association vient de faire partir plusieurs courriers suite au comité de pilotage du 18 octobre dernier auquel nous avons participé.
12 21
----------------------
FAIT DU JOUR Gard rhodanien : trop cher, le futur musée est mal embarqué.
Il y a trois ans quasiment jour pour jour, le projet scientifique et culturel du futur musée Albert-André, qui doit être construit à Bagnols par l’Agglo du Gard rhodanien, était présenté. Un projet ambitieux, d’un montant de 14 millions d’euros hors taxes comprenant le nouveau conservatoire, qui serait bâti sur le terrain des Cèdres, en entrée de ville. Trois ans plus tard, ce projet a du plomb dans l’aile. 
(…) « On nous roule dans la farine ».

Voilà qui pose question, alors que le projet est dans les tuyaux depuis trois ans et que, lors du dernier comité de pilotage, les partenaires (État, Région, Département) pensaient que le projet définitif serait tranché, vu que la réunion avait pour objet de présenter l’étude du cabinet DA & DU chiffrant les différentes options. Il n’en a rien été : « ça a été un genre de reset », commente un proche du dossier.

(…) « Le projet se fera, d’une manière ou d’une autre ».

Reste un argument des défenseurs du projet de musée : l’attrait économique d’une telle installation pour le territoire, avec l’exemple de Rodez et de son musée Soulages. « Oui mais notre collection n’est pas celle de Soulages, tempère Jean-Christian Rey, qui n’achète pas l’argument. Il ne faut pas calibrer les choses de la même manière, c’est difficile à entendre, mais c’est réel. »

FAIT DU SOIR Un roman graphique et une exposition autour du peintre Albert André.

C’est l’histoire d’un peintre postimpressionniste majeur de la fin du XIXe siècle et de la première moitié du XXe, un peintre aussi méconnu du grand public qu’il était aimé et respecté des plus grands, comme Auguste Renoir. 

Ce peintre, c’est Albert André, Lyonnais de naissance installé plus tard à Laudun-l’Ardoise, conservateur du musée de Bagnols qui porte aujourd’hui son nom, où il créera la première collection d’art moderne de province. Un précurseur auquel le dessinateur bagnolais Jean-Noël Criton et la directrice de la Conservation départementale et spécialiste d’Albert André Béatrice Roche consacrent aujourd’hui un roman graphique de 85 pages et une exposition événement au Musée laïque d’art sacré de Pont-Saint-Esprit. 

Vente possible également par correspondance.

Paiement par chèque à la Direction de la conservation du Gard – 10 rue Saint-Jacques – 30130 Pont-Saint-Esprit par chèque

(libellé à l'ordre de "régie des recettes du musée d'art sacré") d'un montant de 32.35 € TTC (25€ + 7.35€ de frais de port). 

Demandes d’informations :  

Conservation des musées sur musee@gard.fr (objet du courriel :

Achat Roman graphique-Albert André). 

-----------------

Publié dans art pictural

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article