Le royaume Champa au Vietnam - Les vers à soie - Hué

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Les Champa au Vietnam

 

Les Cham sont mieux connus grâce aux pierres sculptées et aux poteries. Ils ont joué un rôle important dans leur culture et art traditionnel. La poterie Cham semble avoir hérité de nombreuses caractéristiques de la poterie de Sa Huynh. Elle utilise les mêmes pigments, les mêmes techniques de fabrication et les mêmes températures de cuisson. La poterie ne sert pas qu’à des fins domestiques pour recouvrir les toits et les sols, mais est aussi décorative. Elles décoraient les angles des murs et des fondations des temples tours des Champa. Les Cham cuisinaient dans des pots, gardaient l’eau dedans et l’utilisaient pour leur vaisselle dans des formes et des tailles différentes.

Les fouilles ont révélés dans la province de Dinh Binh les vestiges de nombreux fours datant du 14e et du 15e siècle. Connus comme les fours de Go Sanh, ils ont produit une grande variété de poteries utiles et décoratives. La poterie de Go Sanh est considérée comme étant un pont entre la poterie Cham et la poterie de Dai Viet*. Ces traditions sont préservées jusqu’à nos jours par les artisans du centre du Viet Nam.

 

* Đại Vit (大越, IPA: [ɗâjˀ vìət], Grand Viêt) est le nom du Vietnam pendant les périodes de 1054 to 1400 and 1428 to 1804.

 

Phu Hung

 

Le site Phü Hung a été découvert au début du 20e siècle à environ un kilomètre au sud-est de du groupe de tours de Khuong My, dans la commune de Tam Xuan 1.

Au début des années 1990, un grand nombre de sculptures en grès ont été découvertes là. Datant du 11e au 13e siècle, les objets trouvés sur le site de Phu Hung décrivent en majorité des dieux Hindous Brahmaniques incluant Shiva, Vishnu et Brahma. Sont aussi représentés des animaux sacrés et divins, tels que Garuda, le cygne Hamsa, des éléphants et Makara le dragon des mers.

Le nombre et l’importance des statues représentées indiquent que le site était un complexe de tours d’un temple important des anciens Cham.

 

Chien Dan

 

Le site de Chien Dan est un groupe de tours du temple Hindou comprenant trois tours en briques localisées dans la commune de Tam A, dans le district Phu Ninh dans la province de Quang Nam.

Des dates sont écrites sur le site et les caractéristiques de cet art et du style architectural indiquent que le site date du 11 ou du 12e siècle.

Durant cette période, l’architecture Cham se développe de manière indépendante. Mais d’autres influences de royaumes de diverses régions du Sud-est de l’Asie se font ressentir de la civilisation Khmer du Cambodge (les créateurs de Angkor) et du royaume de Bagan de Birmanie.

En 1989, pendant une fouille archéologique, des experts polonais ont découvert un grand nombre de statues en grès et des ornements architecturaux, incluant des représentations de dieux Hindous et des animaux divins, ainsi que des thèmes de décorations florales.

 

 

Khuong My

 

Les ruines de Khuong My se situent dans la commune de Tam Xuan 1, dans le district de Nui Thanh, dans la province de de Quang Nam. Elles datent du 10e siècle.

Les objets trouvés dans ce site ont été apportés dans ce musée au début du 20e siècle et comprennent un autel, deux Dvaraplas, et trois tympans avec des sculptures des dieux Hindous Shiva et Krishna.

Après les années 2000, les fouilles ont permis de découvrir les fondations du temple et de nombreuses décorations de dalles en pierre avec des scènes du Râmâyana*.

*Le Râmâyana, c'est-à-dire « le parcours de Râma », est la plus courte des deux épopées mythologiques de langue sanskrite composées entre le IIIᵉ siècle av. J.-C. et le IIIᵉ siècle de notre ère. Constitué de sept chapitres et de 24 000 couplets, le Râmâyana est, comme le Mahâbhârata, l'un des textes fondamentaux de l'hindouisme et de la mythologie hindoue.

 

Quang Nam

 

Cette partie de la province de Quang Nam est un centre important du royaume des Champa. De nombreuses ruines et reliques ont été trouvées là, y compris la citadelle de Trà Kiëu, le sanctuaire de My Son et le monastère de Dong Duong. La richesse et l’importance des artéfacts trouvés dans ces trois sites ont fait gagner leur place dans une galerie du musée.

Il y a de nombreux autres sites Cham dans la région de Quang Nam. Certains sont connus depuis le 20e siècle, d’autres depuis 1975. Les sites les plus significatifs sont Khuong My, An My, Phu Hung et Chien Dan.

Les sculptures collectées dans ces régions révèlent une image complète de l’art Cham dans ses différents styles et pendant les diverses périodes du royaume des Champa.

 

La fosse de cérémonie du Temple-tour de Cam Mit

 

Les fouilles à Cam Mit ont eu lieu entre le 15 septembre et le 20 décembre 2012. Elles ont révélé les fondations d’un complexe de tours-temples des Cham, incluant trois tours adjacentes sur un axe Nord-Sud avec une entrée à l’est.

 

Trois fosses de cérémonies ont été découvertes dans les fondations des trois tours, semblables à celles découvertes à Phong Lé, et comprenant aussi des cellules, des pierres, des briques, des pièces en or et des cristaux de quartz.

 

Les fouilles ont révélé des artéfacts ajoutés, avec cinq petites balles en cristal et six pièces en or, chacune estampillée avec la forme d’un éléphant.

 

Fosse de cérémonie, temple-tour de Phong Lê.

 

Durant les fouilles de Phong Lê en 2011/2012, les archéologistes ont découvert une fosse de cérémonie dans la tour. Recouverte par du sable blanc et de gravier, elle mesure 4,20 mètres de haut, 3,90 mètres à sa base et 1,80 mètres de profondeur.

Au fond, les archéologistes ont découvert 8 petites dépressions ou cellules le long des murs de cette fosse, au nord, Sud, est et ouest, ainsi qu’au nord est, sud est, nord ouest et sud ouest.

Dans chaque cellule, on a trouvé une place en brique sur une pierre ronde, avec une pièce en or de 1 sur 2 cm sous chaque pierre. Les cellules et leur contenu étaient recouverts de sable blanc.

 

Juste à côté de chacune de ces cellules était placée une grande pièce de quartz blanc avec du cristal au-dessus.

Chacune des huit cellules a une structure identique et contient les mêmes objets, retrouvés intacts. On ne peut malheureusement pas en dire autant pour les artéfacts qui ont été fouillés dans le passé.

 

Phong Lê

 

Le site de Phong Lê est situé à 10 km au Sud ouest de Dà Nang, dans la commune de Hoà Tho Dong du district de Cam.

Au début du 20e siècle, C. Paris, propriétaire de la plantation de Phong Lê, obéit à un ordre du gouvernement français de collecter les statues Cham trouvées là. Il les transporta à la Ville des Jardins de Dà Nang et plus tard, elles furent dispersés dans le musée Henri Parmentier (maintenant devenu la Musée de Dà Nang des sculptures Cham).

Après les fouilles de C. Paris, le site a été négligé et devint recouvert de végétations. En mars 2014, pendant la construction d’une nouvelle maison, les résidents locaux ont découvert 3 objets en pierre et une partie d’un mur de fondation. Des experts du Musée des sculptures Cham ont fouillé le site et ont identifié des objets archéologiques de la dynastie Cham dans la ville de Dà Nang.

                                                    

 

Dà Nang

 

La collection de Dà Nang contient de nombreux objets qui ont été trouvés avant 1975 dans les sites de Phong Lê, Qua Giang et Xuan Duong.

Les investigations archéologiques des 40 dernières années ont permis de découvrir des sculptures, des inscriptions et des restes architecturaux du royaume Cham qui a prospéré dans cette zone entre le 9e et le 13e siècle.

 

Quang Binh, Quang Tri, Thua Thiên Huê.

 

Huê est situé au nord du passage de Hai Vân, et est considéré comme la partie la plus au nord de l’ancien royaume des Champa. Il ne reste qu’un seul temple dans cette zone, découvert en 2001 à My Khanh Ward, dans la commune de Phu Diên, dans le district de Phu Vang.

Pendant ces fouilles du temple, on découvrit de nombreux artéfacts et des restes architecturaux, incluant des inscriptions qui dataient du 6e au 10e siècle. Elles donnent des informations sur la construction des temples Cham dédiés à Shiva et aux monuments de Bouddha.

Le style artistique de cette partie nord du royaume des Champa établit la preuve de l’unification de cette région avec le sud, à Dà Nang et Quang Nam, pendant le 9e et le 10e siècle.

 

Homkar

 

Omkar est un mot d’origine de l’ancien Sanskrit Indien*.

Ce mot représente le son « OM ». Ce son et cette écriture sont considérés comme sacrés et sont utilisés dans les mantras de l’hindouisme et du bouddhisme. Ils apparaissent parfois au  sommet des stèles Cham, et des variantes sont utilisées par la communauté Cham jusqu’à nos jours, avec différentes interprétations.

Le Omkar exposé a été peint par l’artiste Dang Nang Tho en 2014.

                               

*Le sanskrit ou sanscrit est une langue indo-européenne de la famille indo-aryenne, autrefois parlée dans le sous-continent indien. De nos jours, certains érudits le parlent encore et publient des œuvres académiques ou tiennent des colloques en sanskrit.

 

Bouddha

 

Cette statue de Bouddha est un exemple caractéristique de la sculpture Cham trouvée à cette date. Elle a été découverte pendant les fouilles à Dong Duong en 1902.

Les jambes ont été découvertes dans les décombres de l’Enceinte III, dans laquelle il y avait un Vihara (hall pour les moines bouddhistes). Le torse a été trouvé dans ce qui devait être l’Enceinte I.

Pendant la même période, deux têtes aux tailles correspondantes ont été découvertes sur le site de Dong Duong. On a vérifié leur ajustement. La coupure du premier cou ne permit pas de l’ajuster tandis que la seconde tête sembla plus adaptable.

La seconde tête a été transportée à Ha Noi avant 1936 et est toujours dans la collection du Musée Historique du Vietnam Nombre LSb 21185). La tête présentée ici est un moulage de la seconde tête dans l’intention de correspondre avec l’Inventaire Descriptif des Monuments Cams de l’Annam – Tome I, 1909, p503, photo 3- de Henri Parmentier. 

 

 

 

Le langage écrit utilisé par les Cham avant le 10e siècle était essentiellement le Sanskrit écrit avec le Brahmi. Après le 10e siècle, le langage Cham remplaça graduellement le Sanskrit.

Maquette de temples

 

Les premiers temples ont été fabriqués en bois au 4e siècle. Ils ont été détruits par un incendie au 6e siècle. Les Cham les ont reconstruits en briques au 7e siècle. Du 5e au 13e siècle, il y a eu environ 70 temples. Mais, après les bombardements américains, la plupart des temples ont été détruits. Il n’en reste que 11 ou 12 temples en partie détruits.

Jusqu’à maintenant personne ne connaît la technique de construction de ces temples en briques. Les archéologues envisagent quelques hypothèses.

Les briques ont été bien meulées et superposées les unes sur les autres. Tout l’ensemble du temple a été cuit dans le feu. La terre argileuse permet de les coller.

Ou bien, les Cham ont fabriqué un mortier particulier avec la résine de la mélasse de canne à sucre mélangée à la chaux ou à la terre argileuse.

Les vers à soie au Vietnam.

Dans le musée Champa à Da Nang, au musée d'ethnographie de Hanoï, et dans une filature.

Les vers à soie mangent les feuilles de mûrier.

Comment s'occuper dans le palais impérial? Musique, eunuques, cité interdite...

Birmanie: campagne pour lutter contre le harcèlement sexuel dans les bars de Rangoon.

(…) L'objectif est d'inciter les victimes à demander de l'aide au personnel du bar, mais aussi à former les employés pour qu'ils apprennent à réagir. Un défi important dans un pays où les sujets liés à la sexualité sont encore largement tabous.

Femmes : des collectifs et des individus exemplaires à l’honneur.

 

(…) Présent à l’événement, Tran Quoc Vuong, membre du Bureau Politique et membre permanent du secrétariat du Comité central du Parti, a félicité les acquis de l’UFV et les individus et collectifs lauréats. Dans les temps à venir, il a souhaité que l’UFV continue de rénover ses activités, pour sensibiliser les femmes à renforcer leurs connaissances dans maints domaines, afin qu'elles prennent part plus activement au  développement du pays.

 

 

https://fr.vietnamplus.vn/femmes-des-collectifs-et-des-individus-exemplaires-a-lhonneur/109413.vnp

 

 

Vietnam 

 

La baie d'Ha Long

 

A Tarascon

 

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article