Karl Marx dans l’espace public en France. Théâtre Jenny et Karl - Brexit

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Karl Marx dans l’espace public en France.

 

Rues Karl Marx en France :

 

Argen, 95

Avesnes-lez-Aubert, 59

Bagnolet, 93

Bègles, 33

Bezons, 95

Camon, 80

Caudry, 59

Champigny-sur-Marne, 94

Eymoutiers, 87

Fressenneville, 80

Jarny, 54

Houilles, 78

La Possession, 97, Réunion

Léognan, 33

Lyon, 9e arrondissement

Mantes-la-Ville, 78

Marsillargues, 34

Montauban, 82

Nancy, 54

Outreau, 62

Saint-Etienne, 42

Unieux, 42

Vierzon, 18

Villerupt, 54

 

Avenue Karl Marx :

Bobigny, 93

Montreuil, 93

Narbonne, 11

Vaulx-en-Velin, 69

Villejuif, 94

 

Espace Karl Marx :

Hellemmes, 59

 

Parc Karl Marx :

Fontaine, 38

Seyssinet-Pariset, 38

Saint-Martin-d’Hères, 38

 

Ecole primaire :

Bezons, 95

Villejuif, 94

 

Collège Karl Marx :

Villejuif, 94

 

Villejuif (Val-de-Marne)

Groupe scolaire Karl Marx

André Lurçat (1894 – 1970), architecte

1930 – 1933

 

Avec ses toits terrasses aménagés en solarium, son gymnase et son stade, cette école est l’une des premières à offrir aux enfants de la banlieue parisienne des équipements sportifs qui répondent aux soucis hygiénistes de l’époque. Les enfants y trouvaient un confort matériel et sanitaire hors de portée des habitations populaires.

Pour Paul Vaillant-Couturier, maire communiste de Villejuif, le projet scolaire est un élément essentiel de la politique municipale. Il affirmait ; « une école comme l’école Karl Marx ne pourra donner son plein rendement que dans une société nouvelle mais dès à présent, elle évoque cette société de la culture et du loisir où les hommes (et les femmes, NDLR !) entreront quand ils auront remis le monde à l’endroit. »

Cité de l’architecture et du patrimoine

Paris

 

-----------------------------------------------------

Au Luxembourg :

Esch-sur-Alzette,

Diddeleng,

 

En Allemagne :

Berlin,

Statue  de 5,50m de hauteur prévue à Trèves, en cadeau de la Chine à sa ville natale (11/2017)

 

 

 

Natixis et Karl Marx:

 

Si les capitalistes utilisent la spéculation et réduisent les salaires, c’est, explique l’économiste de la banque Natixis Patrick Artus, pour contrer la baisse tendancielle du taux de profit décrite par Marx. Au risque de déstabiliser l’économie tout entière et de la faire basculer dans la crise...

 

Durant plus de douze heures, la trentaine d’intervenants invités par l’Humanité au Forum Marx ont nourri les échanges autour d’une pensée en mouvement. La forte affluence affirme un appétit rehaussé pour la politique. À suivre.

 

Un élan nouveau pour Marx

Pour les 200 ans de Karl Marx, l’Humanité et les partenaires de Marx 2018 ont lancé, le 17 février, à la Bellevilloise, à Paris, l’année d’initiatives du bicentenaire de la naissance du penseur allemand. Voici l’intégralité des contributions de la trentaine d’intervenants invités.

 

Ouverture du forum par Patrick Le Hyaric, directeur de l’Humanité et Jean-Numa Ducange pour Marx 2018.

 

Jean-Paul Scot a écrit «  Jaurès et Marx Le dialogue sur l'évolution révolutionnaire ».

 

Le 4ème livret de "Marx et la France" sélection de textes présentée par Jean-Paul Scot et intitulée "Jaurès-Marx : le dialogue sur l'évolution révolutionnaire" en vente avec l’@humanite du 29 et 30 juin, uniquement chez votre marchand de journaux au prix de 4,20 au lieu de 2 euros

 "Le capitalisme fait crever les peuples.  Qu'il crève ."

Tag

 

Fête de l'Humanité

"Ni fainéants, ni cyniques: révolutionnaires."

Le Blanc-Mesnil.

------------

 

Jenny et Karl

L’actrice et auteuse du texte,  Audrey Vernon,  récite des extraits de la correspondance entre Karl Marx, Jenny von Westphalen, sa femme, et Friedrich Engels. Un quatrième personnage, Hélène Demuth, n’écrit pas. On ne l’entendra pas. Elle n’a pas voix au chapitre. La vie commune de ces quatre adultes est décrite, relatée avec humour, revisitée avec notre regard actuel, créant un décalage et une vision pittoresque et empathique sur les deux héros et deux héroïnes de l’histoire. Ils se sont beaucoup écrits et les lettres ont été conservées permettant d’en faire des récits. Voici l’histoire de leur vie avec un petit « h », mais il n’y a pas d’Histoire sans « h ». Audrey Vernon récitera son texte richement documenté et narré avec une pointe de légèreté sans faille. Un seul trou de mémoire, largement pardonné, sera dû à un remaniement du texte. Le débit est rapide, les anecdotes intimes sont nombreuses et les personnages sont clairement identifiés par les accessoires ou leur position sur scène. Le clou du texte est la naissance du « fils illégitime de Marx ». Alors, il l’est ou pas de Marx? Le personnel et le politique étant intimement liés, de nombreuses questions surgissent après la venue de cet enfant. Qui croire ? Audrey Vernon choisit la thèse de la paternité de Marx, mais c’est loin d’être reconnu par tout le monde et c’est toujours en débat et en suspend... car la maxime prétend que «la maternité est un fait, et la paternité est une opinion»!

Karl Marx réussissant la double sélection mise en place par le gouvernement ultra libéral (baccalauréat et Parcoursup), devient étudiant à l’université. Il rencontre Jenny, en tombe amoureux. Les fiançailles dureront sept longues années.

En 1841, elle écrit :

"Petit sanglier, comme je me réjouis de savoir que tu es heureux, que ma lettre t’a fait plaisir, que tu te languis de moi, que tu loges dans des pièces tapissées, que tu as bu du champagne à Cologne, et qu’il y a là-bas des clubs Hegel, que tu as rêvé, bref, que tu es mon chéri à moi, mon petit sanglier."

Elle est issue de l’aristocratie écossaise. Il trouve enfin un premier travail salarié. Il va rencontrer Engels et leur amitié durera quarante ans. Ils travaillent sur les questions « du capital et du travail accumulé », se demandent si «le capitaliste peut se passer du travailleur longtemps ou l’inverse ? » Ils constatent que c’est le capitaliste qui gagne à chaque fois. Le travailleur ne peut pas se passer longtemps de son travail. Les deux philosophes se demandent comment une partie de l’humanité peut vivre en profitant de l’autre partie de l’humanité ?

Sur la fiche de signalement de la police, on remarque que Marx mesure cinq pieds et deux pouces. La police  persécute les communistes, les chasse de pays en pays, les surveille.

Devant les difficultés que connaît la famille de Karl Marx, Engels veut les sauver.

Ils se répartissent les rôles. Karl Marx écrira et Engels travaillera dans l’entreprise paternelle à Manchester et subviendra tant bien que mal aux revenus de la famille de Marx. Engels et Marx sont les deux têtes pensantes d’une seule et même cause, le communisme qu’ils défendront tout au long de leur vie.

Hélène Demuth est la servante missionnée par la mère de Jenny pour les aider dans la vie domestique du ménage. Elle a sept ans de moins que Jenny, elle est « sexy et bonne ménagère ». Elle pourvoira aux détails matériels de la vie de famille. Et pas que…

Quand Engels vit à Paris, il déclare que si « les Françaises n’existaient pas, il faudrait les inventer ! » Il écrit à Karl : «  Si j'avais un revenu de 5000 francs, je ne ferais rien d'autre que travailler et m'amuser avec les femmes jusqu'à ce que je tombe en morceaux. S'il n'y avait pas les Françaises, la vie ne vaudrait pas la peine d’être vécue. Mais tant qu'il y a des Grisettes, et bien, tout est  bien! » Ah ! ces hommes !

A Londres, la ligue des Justes devient la Ligue communiste.

Le couple Marx connaît toujours des difficultés économiques. L’argenterie de Jenny est mise au clou. Audrey Vernon cite Louis Napoléon Bonaparte, mais fait un lapsus avec le nom d’Emmanuel Macron, et c’est l’hilarité générale dans le public. L’allusion « royale » est comprise et acquiescée par l’assistance.

Le couple Marx vit un intermède mortellement ennuyeux au fin fond du Morbihan (qu’y faire ?). Ils repartent à Londres. A cause des impayés de loyers, la famille assiste à la valse des huissiers qui saisissent. Qui saisissent quoi ? Ils n’ont pas grand-chose dans l’appartement.

Karl est optimiste. Jeune maman, Jenny allaite, sans tenir compte de l’avis de Karl Marx qui la trouve épuisée, à bout de forces. Engels vient vivre à Manchester, à seulement trois cents kilomètres des Marx. Ils s’écriront deux à trois fois par jour pendant trente ans.

Vers 1850, 1851, pendant l’absence de Jenny partie en Hollande à la recherche d’une aide financière, Hélène Demuth tombe enceinte. Karl Marx est entouré par deux femmes qui portent la vie et qui vont s’entendre, malgré tout, dans la cohabitation. Il écrit à Engels :

« Enfin pour donner à toute cette histoire un peu de piquant tragi-comique, un mystère vient se mêler à tout cela ; je vais te le révéler en très peu de mots. Mais on m’interrompt... » et deux jours plus tard : « Je ne dirai pas un mot du mystère, puisque coûte que coûte il faut que j’aille te rendre visite fin avril. » La correspondance étant surveillée par la police, Marx ne pouvait pas s’expliquer par écrit. Les moindres détails servaient à discréditer les communistes. Les espions étaient légion et un seul d’entre eux parviendra à pénétrer dans le foyer et à en faire une description, tant physique que morale.

Karl demande à Engels de passer pour le père du bébé d’Hélène. Elle accouche d’un garçon Frederick, puis Jenny d’une fille, Françoise. Friedrich Engels accepte pour tenter de faire taire les rumeurs.

Dans l’Angleterre victorienne et puritaine, « l’amour libre » qui contestait les conventions du mariage, discréditait n’importe quelle famille accusée de tolérer une femme de ménage enceinte de père inconnu. L’immoralité aurait rejailli sur les filles légitimes des Marx et sur l’enfant illégitime. De plus, les deux hommes étaient des suspects potentiels de la paternité. Engels, beau célibataire et attiré pour les femmes de la classe ouvrière, vivait à Londres au moment de la conception de l’enfant d’Hélène. Le choix de la séparation d’avec Hélène ou de son bébé était posé. L’éloignement de l’enfant a été la solution la moins embarrassante pour la famille. Frederick a été le sacrifié. Les quatre membres adultes (Karl, Jenny, Hélène et Friedrich) ont vécu heureux ( ?) et Jenny a étouffé les possibles rumeurs au sujet de la paternité de Frederick. Hélène et Jenny étant très proches, il est étonnant que Jenny ait toléré que Karl ait violenté Jenny. Mais avaient-elles la possibilité de réagir autrement ? Eleanor Marx, une des filles de Marx, plus tard, a pu regretter que Frederick, enfant, ait grandi loin de sa mère et dans un foyer où il manquait une influence intellectuelle. Mais pour les filles de Marx, Hélène faisait partie de la famille comme une seconde mère, et son fils Frederick aussi. L’ambiguïté sera transmise aux enfants. Frederick écrira au fils d’Eleanor comme « un homme en mauvaise santé qui est, une fois de plus, demande de l'argent ». Il se revendiquait le fils de Marx. Mais personne ne l’écoutait.  A contrario, Clara Zetkin, seule dirigeante communiste à accréditer la  thèse de Louise Freyberger née Strasser (1860-1950), racontera qu’elle était au courant de la « paternité de Marx ». Clara Zetkin sera taxée du terme de « fantasque ». Elle considère Marx, Engels, et Kautsky d'être de froids et d’impitoyables mâles dans leur mépris évident pour Freddy (= Frederick). L’hypothèse d’un troisième homme, inconnu, est aussi avancée. Mais Hélène, servante, avait-elle le temps de batifoler en dehors de ses heures de ménage ? Qui, des deux hommes est le moins fiable dans ses relations avec Hélène ? Au vu de la longueur des fiançailles de Karl Marx, on peut imaginer qu’il prenait son temps dans sa conquête amoureuse…Mais il pouvait aussi être amoureux des deux femmes ? Cela faisait sept ans qu’Hélène Demuth était au service des Marx. Frederic Engels gisant sur son lit de mort, a uraitrévélé par écrit sur un tableau noir que "Freddy est le fils de Marx."…

Cependant, Karl Marx écrira : « avec l’abolition du régime de production actuel, disparaîtra la communauté des femmes qui en découle, c’est-à-dire la prostitution officielle et non officielle ». Ou bien encore : «Nos bourgeois, non contents d'avoir à leur disposition les femmes et les filles des prolétaires, sans parler de la prostitution officielle, trouvent un plaisir singulier à se cocufier mutuellement.» Manifeste du Parti communiste - Marx et Engels.

Malgré le soutien d’Engels, Marx et sa famille doivent faire face à une extrême misère : « Ma femme est malade, la petite Jenny est malade, Léni a une sorte de fièvre nerveuse. Je ne peux et je ne pouvais appeler le médecin, faute d'argent pour les médicaments. Depuis huit jours, je nourris la famille avec du pain et des pommes de terre, mais je me demande si je pourrais encore me les procurer aujourd'hui » (à Engels, 4 septembre 1852). L'un de ses enfants, Edgar, meurt de sous-alimentation. "Le père du communisme moderne" a également été le père de sept enfants, dont quatre ont survécu à l'âge adulte.

- Jenny (1844-1883), nommée d'après sa mère, était la préférée de son père. Elle a vécu avec son mari (Charles Longuet, Communard) et ses six enfants à Argenteuil, jusqu'à sa mort de la tuberculose.

- Laura (1846-1911) était plus silencieuse, plus fiable que ses 2 soeurs; à cet égard, elle ressemblait à sa mère. Elle épousa également un socialiste français, Paul Lafargue, et eut 3 enfants, tous morts dans leur enfance. Ils hériteront d'une partie de la fortune d’Engels à sa mort, en 1895. Dans sa 65e année, elle et son mari ont convenu qu'ils n'avaient plus rien à vivre et se sont suicidés.

- Freddy, (1851-1929),  élevé dans une autre famille, est devenu un machiniste habile et a vécu une vie tranquille, décente, pas particulièrement heureuse. Physiquement, il ressemblait à son père. Il était un homme réservé, doux, dédié au socialisme mais pas à la révolution.

- Eleanor (1856-1898), la plus jeune fille de Marx, a été émotionnellement paralysée par la domination excessive de la personnalité de son père.  "Il est excessif,"a-t-elle écrit,  "d'avoir Karl comme mon père. Je n'ai pas ma propre vie." Elle semblait incapable de mener une vie normale, ayant hérité des pires qualités de son père et de peu de douceur de sa mère. Elle a fait des discours politiques, a agi dans les théâtres amateurs, édité les papiers posthumes de son père, mais elle manquait d'autodiscipline et la plupart de ses efforts  avortèrent. Edward Aveling, son mari de droit commun, ressemblait à son père par ses connaissances intellectuelles. Il était charmant, brutalement sarcastique, tout à fait sans scrupules, chaud et froid, et incapable de gagner sa vie. Eleanor l'a soutenu pendant 15 ans, jusqu'à ce que, à sa suggestion, elle se soit suicidée.

Karl Marx devient journaliste au Daily Tribune. Là encore, Audrey Vernon certifie qu’Engels écrivait les articles, traduits par Jenny et recopiés par Karl Marx, puis envoyés au journal. ( !!!???) C’est possible, leurs vies étant entremêlées.  Concrètement, les articles et autres interviews rédigés pour ce journal constituent la principale source de revenus entre août 1851 et mars 1862 pour la famille Marx.

C’est la Guerre de Sécession et ce travail de journaliste cesse.

Les travaux de Marx et d’Engels sont reconnus et on leur demande d’écrire une Encyclopédie de leur oeuvre.

En 1880, Engels devient un voisin des Marx à Londres. La correspondance est terminée.

Après la mort de Marx, Hélène Demuth deviendra la gouvernante de Friedrich Engels.

 

 

 

"L'instruction y est accessible à tous, la science est libérée des préjugés de classe"

Karl Marx

Fête de l'Humanité 2018

-------------------------------------------------

Russie: "Karl Marx à tout jamais" à travers des centaines d'oeuvres d'art.

(…) L'exposition "Karl Marx à tout jamais" se tient à Saint-Pétersbourg jusqu'au 14 janvier 2019.

Lettres et original du contrat d'édition du "Capital": Karl Marx affole les enchères.

Pulvérisant cinq fois l'estimation haute, le contrat d'édition français du "Capital", ouvrage majeur de Karl Marx, a été adjugé 121.600 euros (frais compris), mardi soir à Paris, a annoncé la maison de ventes Ader Nordmann.

--------------

Thomas Porte :
« Le gouvernement de millionnaires du banquier de Rothschild, gavé d’argent, coupé des réalités est aujourd’hui aux abois. L’histoire le démontre, les puissants ne lâchent que quand ils se sentent menacés. La révolution c’est une colère, puissante, qui renverse tout. »

------------------------------------------------------

"Das Kartoon": Marx, héros de dessin animé en Chine.
(…) Appelée "Le Leader", la série diffusée sur internet vise à rendre les théories marxistes plus accessibles aux Chinois, qui commencent à étudier les thèses du célèbre barbu à partir du collège.

 

Brexit

Theresa May scie la branche sur laquelle elle est assise...

 

André Lurçat

Architecte

Groupe scolaire Karl-Marx

Villejuif

1931 – 1933

Pavillon de l’Arsenal

Paris

---------------------------------------

Rachel Holmes : « Eleanor Marx a lutté pour l’égalité entre homme et femme à l’usine, à la cuisine et sous la couette ».

(…) « J’ai alors remarqué que le dernier ouvrage à son sujet remontait à la fin des années 1970. Pendant trente ans, rien n’avait été publié sur elle, dans aucune langue. Eleanor Marx avait disparu de la mémoire historique. Il était temps de la remettre sur la carte. « 

(…) Eleanor connaissait mieux que quiconque l’œuvre de son père. Pour elle, une analyse de classes qui ne tient pas compte de la répartition inégale du travail entre hommes et femmes – le travail domestique non payé et l’éducation des enfants – est insuffisante. 

Le  "kapitalisme" expliqué à un enfant.

MARX, PENSEUR DE L’ÉCOLOGIE – ENTRETIEN AVEC HENRI PEÑA-RUIZ.
 
(…) L’un et l’autre remarquent la pollution de la Tamise et Marx écrit dans une lettre qu’au “lieu de jeter tous ces nutriments dans la Tamise, on ferait mieux d’en faire de l’engrais pour l’agriculture”. Il y a déjà un frémissement de conscience de ce qu’est une société du gaspillage. 

 K Marx et la révolution

----------------------------

 

"Ceux qui ne bougent pas ne sentent pas leurs chaînes"

Rosa Luxembourg

Fête de l'Humanité 2019

------------------------------------------------------

Isabelle Garo 

Philosophe 

Marx

09 19

 

---------------------------------------

 

Macron encourage à la lecture de Karl Marx.

Quel démago !

------------------------

Coronavirus

Karl Marx 

les crises du capitalisme 

Gründisse

 -----------------------

1 - Communisme, une idée neuve ? (première partie) - Rencontre en Humanité avec Bernard Vasseur.

Cette semaine, Patrick Le Hyaric rencontre Bernard Vasseur. Philosophe, écrivain, il publie l’ouvrage « Communiste ! Avec Marx ».

Écouter ou télécharger sur Soundcloud

 

 

---------------------

2 - Communisme, une idée neuve ? (deuxième partie) - Rencontre en Humanité avec Bernard Vasseur.

Cette semaine, découvrez la deuxième partie de la rencontre entre Patrick Le Hyaric et Bernard Vasseur, philosophe et écrivain, auteur de l’ouvrage « Communiste ! Avec Marx ».
Écouter ou télécharger sur Soundcloud

 

 

------------------------

Audrey Vernon : « On ne recommence pas tant qu’on n’a pas changé le monde ».

En pause « de toute forme d’activité marchande », Audrey Vernon observe avec stupéfaction et quelques espoirs la période de confinement. Et nous fait part de ses attentes vis-à-vis du monde d'après. Entretien.

(…) Hausse de la durée légale du temps de travail, infantilisation des citoyens, injonctions contradictoires du gouvernement, qu’attendez-vous du monde d’après ?

Qu’il ne ressemble pas du tout au monde d’avant, que la quête du profit soit inenvisageable. Qu’on ne travaille plus pour gagner de l’argent mais parce que ça nous fait plaisir ou que c’est utile.

Karl Marx 

La santé et la capitalisme.

C'est la société qui  contraint les capitalistes aux soins pour tous.

----------------------------

"La propriété privée nous a rendus si stupides et si bornés qu'un objet n'est nôtre que lorsque nous le possédons." Karl Marx, Manuscrits de 1844. Au-delà d'une interprétation du monde, Marx souhaite le transformer par une révolution sociale radicale.

 

France Culture

-----------------

202ème anniversaire de la naissance de Karl Marx 

 

Jeunesse communiste

 

-------------

Le travail des femmes dans la pensée de Karl Marx.

 

Par Saliha Boussedra*, Docteure en philosophie de l’Université de Strasbourg. Membre associée Centre de recherche en philosophie allemande et contemporaine.

Pour la philosophe Saliha Boussedra, la réception de Marx par une partie des théoriciennes féministes des années 1970 (les féministes matérialistes notamment) semble avoir durablement déterminé la réception de l’œuvre du philosophe dans le mouvement social féministe. Malgré quelques nuances ou exceptions, parmi certaines de ces penseuses, Marx a fini par être reçu comme celui pour lequel toutes les questions se réduiraient à un économicisme. Économicisme qui n’aurait pas tenu compte du « travail domestique » et qui aurait tout simplement oublié la question des femmes.

(…) Nous parlons d’un processus contradictoire de dissolution de la famille ouvrière dans le livre du Capital pour la raison suivante : en enrôlant les femmes et les enfants dans le monde du travail, l’action du capital sur la famille ouvrière consiste à remettre en cause les hiérarchies familiales qui avaient court jusque-là entre les sexes et entre les générations. Les femmes, les adolescents et enfants des deux sexes étant en mesure d’entretenir leur propre vie, alors l’autorité de celui qui occupe la place de père et de conjoint est remise en cause. Ce dernier n’est plus l’unique pourvoyeur de ressources.

 

(…) Ainsi, loin d’avoir négligé les femmes et les rapports entre les sexes, la lecture des textes de Marx indique au contraire qu’il s’est donné tous les moyens en sa possession pour les intégrer dans son analyse. En incluant les femmes dans sa critique de l’économie politique et du capital, Marx montre bien que les femmes de la classe ouvrière sont membres à part entière d’une classe révolutionnaire mais aussi qu’une approche en matière de classe sociale est une approche globale, une approche qui associe à la fois les conditions de vie des femmes à la maison et leurs conditions de travail à l’usine. Loin d’opposer la vie privée à la sphère sociale, la perspective proposée par Marx conduit à comprendre non seulement l’importance des droits fondamentaux pour les femmes dus au respect de leur personne humaine, mais également que la conquête de l’égalité salariale est une lutte déterminante sur le chemin de leur émancipation.

Karl Marx tour 
Londres
Tous les dimanches à onze heures.
Piccadilly Circus
-------------

Karl Marx 

L'esthétique portugaise

"Le Capital"

---------------

En cas de crise capitaliste, cassez la glace.

NDLR: et prenez la faucille et le marteau!

-----------

"Le Capital" vendu  par Jeff Bezos :

comment ruiner un livre sur Amazon?

-----------------

We learn from history that we do not learn from history?

Hegel

 

Nous apprenons de l’histoire que nous n’apprenons pas de l’histoire.

De l'histoire, nous apprenons que nous n'en apprenons rien.

Hegel

-------------------

 

 

Cinéma 

Miss Marx.

Eleanor Marx est tombée dans l'oubli.

"La Marseillaise"

-----

 

MISS MARX.

Sortie le 04 mai 2022.

Biopic, Drame (1h48).

De Susanna Nicchiarelli.

Avec Romola Garai, Patrick Kennedy, John Gordon Sinclair ;

Synopsis

Brillante, altruiste, passionnée et libre, Eleanor est la fille cadette de Karl Marx. Pionnière du féminisme socialiste, sa vie est bouleversée par son histoire d'amour tragique avec Edward Aveling.

Elle participe aux combats des travailleurs et aux luttes pour les droits des femmes et l'abolition du travail des enfants. En 1883, elle rencontre Edward Aveling. Sa vie est alors écrasée par une histoire d'amour tragique.

Miss Marx est un film sur la déception, en vérité, et sur la trahison ultime : pas celles d'Aveling, coureur et toujours fauché, mais celle de ses propres convictions, tandis qu'elle demeure sans bouger dans une relation qui ne lui amène pas beaucoup plus que de la peine et des dettes.

 ---------

 

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article