Forum européen à Marseille - Vidéos - Introduction

Publié le par bmasson-blogpolitique

Introduction aux débats:

Maïte Molla

Il y a des camarades de Cuba, du Venezuela, du Guatemala, du Salvador, etc. et il y a Monica Valente du Forum de Sao Paulo.

 

Nous devons dire aux hommes d’arrêter d’embêter les femmes dans la rue. Stop à la violence contre les femmes.

Laissez moi remercier la gauche européenne d’avoir organisé ce forum. Je pense que c’est très important de confronter les différents points de vue de la gauche. Je veux remercier le travail des mouvements sociaux contre le capitalisme.

Un seul jugement. Une centaine a été tuée par des violences policières dans l’impunité totale. Il est inacceptable de laisser faire cette guerre qui monte les pauvres contre les pauvres, les jeunes contre les jeunes. Aujourd’hui, lorsque nos pères, nos fils, nos frères sortent dans le quartier, on a peur pour eux. Ces Noirs, ces Arabes, ces Musulmans, à cause de la xénophobie montante, demain, ne rentreront pas. C’est la police ou les pompiers qui nous appelleront pour nous dire qu’ils sont aux urgences. Nous ne pouvons pas faire l’économie du débat d’une politique raciste d’Etat en France, et dans d’autres pays d’Europe. Nous devons la condamner et exiger de la justice. Tant qu’il n’y aura pas de justice, il n’y aura pas de paix.

Pour une reprise de l’initiative politique. Pour une action efficace et crédible capable d’afficher les conditions matérielles. Seule une gauche large et articulée qui ne se contente pas de diviser mais agissant au niveau du sol dans les domaines sociaux aux côtés des couches de la population les plus faibles, capable de mettre en pratique et pas seulement de prêcher les valeurs de l’égalité, seule une gauche, de cette façon en Europe, peut éviter la catastrophe et le retour de son pire passé.

Monica Valente est la secrétaire exécutive du Forum de Sao Paulo qui est permanent depuis 27 ans.

 

Guillaume Balas

Il faut créer les lieux de débat pour toutes les forces disponibles. Ca ne sera pas l’ensemble de la social-démocratie qui sera disponible pour discuter avec vous. Et ça n’est pas très grave à partir du moment où un certain nombre, dont moi-même, fera le pas pour cette discussion. En second lieu, cette discussion doit être organisée autour de la question : « Comment résister ensemble au rouleau compresseur qui s’est aujourd’hui installé, sur le plan politique, stratégique, des idées, mais aussi dans la construction d’un projet qui constate les convergences et sur lequel nous allons travailler? ».

 

 Il faut créer une plate-forme politique que nous pouvons tous défendre en commun dans les différents pays européens. Il nous manque encore une plate-forme commune de vraie alternative pour l’Union Européenne. Qu’est-ce qu’on peut faire avec la zone Euro, avec la réforme démocratique de l’Europe, comment affronter la crise financière ? Nous devons nous baser sur le terrain de nos convergences idéologiques. C’est la première fois que nous accueillons trente ou quarante organisations de différents pays. C’est important de concevoir ce premier forum avec une continuité.

Pierre Laurent

L’incapacité de l’Europe à ouvrir un chemin d’espoir pour les peuples provoque des changements politiques extrêmement contradictoires. D’un côté, il y a des poussées progressistes fortes. On les a vues marquer des points en Grèce, en Espagne et dans d’autres pays. Mais il faut le reconnaître, sans jamais réussir à inverser les rapports de force et à reconquérir les pouvoirs de décision en Europe.

Pierre Laurent

Nous vivons tous, chacun dans nos pays, une crise existentielle de l’Union Européenne renfermée dans sa logique libérale qu’elle a développé durant sa construction. Cette crise n’a fait que s’aggraver depuis 15 ans. C’est une crise sociale, économique, financière très profonde. Elle empêche l’Europe d’aborder avec audace les défis du XXIe siècle au premier rang desquels il y a le défi écologique. Mais partout, elle est devenue une grave crise politique et démocratique.

C’est la première séance plénière du Forum de Marseille. Nous espérons qu’il ouvrira une page nouvelle pour les forces de gauche et écologistes en Europe. Vous êtes venus de plus de trente pays, de plus de 80 organisations. Nous voulons réussir à mettre en commun et de manière durable cette richesse. Je veux remercier les représentants du Forum de Sao Paulo qui sont parmi nous avec Monica Valente. Les expériences politiques de construction commune auxquelles ils se sont livrés depuis des années, nous inspirent pour le travail de coopération politique nouvelle et qui est nécessaire en Europe.

Plénière « Construire le forum ensemble »
Pourquoi un tel forum : Les orateurs et oratrices ont exprimé leur satisfaction et leur remerciement pour l’organisation de ce forum qui arrive à point nommé, i.e. au moment où la crise multifactorielle que traverse l’Europe n’est pas terminée, où  les problèmes structurels perdurent par manque de volonté politique pour les résoudre. Aujourd’hui, l’Europe est presque exclusivement une zone d’austérité, de dérégulation sociale, de démantèlement du droit du travail et de fermeture des frontières aux réfugiés et aux migrants.  Cette situation engendre le risque de conduire les peuples d’Europe dans le piège faisant apparaître la droite néo-libérale comme alternative aux partis d’extrême droite, xénophobes et réactionnaires - cf les élections présidentielles en France. C’est aussi un risque pour la  solidarité entre les nations européennes.

 

But du Forum : Cette première rencontre devrait être le premier pas vers la création d’un forum permanent pour mettre en commun la richesse de la diversité qui est présente ici,  les forces de gauche, écologistes et progressistes. L’idée est que ce forum se réunisse une fois par an dans différentes villes européennes afin de développer des convergences  pour combattre la domination néolibérale. Ces débats en continu renforceront la gauche en construisant une culture politique commune ainsi que des programmes d’action communs.

 

Propositions et décisions à prendre : les débats pourraient être organisés autour de trois grands thèmes :

 

3.1.La démocratie: quel est le profil des personnes que nous voulons représenter, quelle est notre relation au pouvoir et aux institutions, la zone euro, les traités internationaux CETA TTIP, etc

 

3.2. L’égalité : féminisme (droits reproductifs, lutte contre les violences, égalité au travail, la défense des services publics), fiscalité, protocole social,

 

3.3 L’écologie, en particulier l’énergie.

 

Pour la suite à donner à cette première rencontre : sans ignorer les élections européennes il est important de voir au-delà.

Il s’agit de décider sur le principe d’établir ce forum permanent, de son fonctionnement et le cas échéant d’envisager un prochain forum.

 

 

 

 

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article