Gay Pride à Marseille - Les communistes y participent - LGBT

Publié le par bmasson-blogpolitique

Rappel sur l'homophobie qui existe en Tchétchénie. De nombreux homosexuels ont été persécutés.

Rappel de la sanction de la chaîne C8 après les plaintes contre Cyrille Hanouna

Ambiance au démarrage de la marche de la Gay Pride à Marseille

Ambiance chaleureuse et animée. Ca danse, ça saute, ça s'exprime.

Démarrage de la marche contre l'homophobie et pour de nouveaux droits pour les homosexuels.

 

Les communistes sont là.

Valérie Diamanti et Jean-Marc Coppola sont élus à la mairie de Marseille.

 

Dans un communiqué, le Parti communiste rappelle sa participation à l'évènement,  depuis sa création. 

L'égalité des droits n’est pas encore assurée dans notre société, elle reste menacée par des idées conservatrices, des idées nationalistes, extrémistes, fascisantes

explique le PCF dans son communiqué.
Considérant que "la législation actuelle est insuffisante, comme par exemple, la procréation médicalement assistée (PMA), dont sont toujours exclues des femmes, ainsi que les trans", le parti propose "la conquête de nouveaux droits" comme "le changement d’état civil libre, fondé sur l’autodétermination, notamment pour les personnes qui choisissent d’effectuer un parcours trans ; et la PMA ouverte à l’ensemble des femmes et des personnes transidentitaires".

 

 

 

Margaux et Florian sont là aussi:

 

Photos de la Gay Pride:

 

 

 

 

 

 

 

Marche animée et drapeaux agités

Il y avait foule à Marseille. La Gay Pride a failli être annulée à cause de l'état d'urgence et des règles de sécurité à respecter. Mais les organisateurs n'ont pas voulu renoncer d'eux-mêmes. La question d'Avignon est posée: pourquoi la mairesse refuse-t-elle la Gay Pride à Avignon depuis cinq ans?

Le traitement des journalistes est de faveur: ils sont installés sur un plancher qui monte et qui descend, facilitant les prises de vues.

 

 

 

Foule:

 

 

 

 

 

 

Le monde a des problèmes plus importants que celui de deux garçons s'embrassant ou que celui d'une fille embrassant une fille.

 

 

Association AIDES

Mon orientation sexuelle n'est pas un choix.

To homophobie oui.

Genève

 

Le Parlement Européen a voté pour condamner les « thérapies de conversion » visant la communauté LGBT.

34 députés européens français n’ont pas voté ou se sont abstenus.

Sans surprise, le Front National et les Patriotes mais aussi des LR :

http://www.votewatch.eu/en/term8-situation-of-fundamental-rights-in-the-eu-in-2016-motion-for-resolution-vote-resolution-as-a-whole.html#/##vote-tabs-list-1

 

 

Lu sur le Point

 

Lorenzo Fontana de l'aile droite de la Ligue pense que des familles homosexuelles n'existent pas.

 

La Marche des Fiertés 2018, ou PRIDE, aura lieu ce samedi 7 juillet après-midi.


Notre Parti, comme chaque année et fidèle à ses valeurs et convictions, sera présent.


Nous sommes reconnus au plan national, particulièrement avec le responsable du collectif LGBTI Fier-e-s et Révolutionnaires du PCF, Gabriel LAUMOSNE, qui a écrit La Tribune commune avec EELV et HES (Générations)  « Macron doit tenir ses engagements » à propos de la PMA.

Gabriel sera à la Marche de Marseille et amène drapeaux et banderole pour notre visuel singulier.
Nous sommes reconnus au plan départemental, car engagés depuis des années pour La Défense des droits, l’égalité des droits de la personne, la liberté d’orientation sexuelle, le respect des différences, pour une société d’émancipation humaine.

 


Le rendez-vous sera donc vers 15h aux Mobiles, haut de la Canebière.
Les discours auront lieu à 10h et pour éviter une longue série, seul le Collectif parlera au nom de tous.

Ca évite les institutionnels - tous de droite - avec des contradictions entre les discours et les actes (législatifs)


Le début de la Marche se fera vers 16h30 pour descendre la Canebière.

Arrêt minute de silence devant la CCI.

Départ pour l’Hôtel de Ville de Marseille.

Petit discours conclusif et fin de la Marche vers 18H/18h30.



Un gros dispositif de sécurité est prévu avec la Préfecture compte tenu des actes homophobes et des provocations en tous genres.

L’ordre de la Marche :
- Carré de tête avec 2 personnalités par Orga
       - Proposition pour le PCF Pierre Dharréville et Jean-Marc Coppola

 

Cette année, 4 thèmes :
- International...migrants...
- PMA
- Droits des personnes TRANS-INTERSEXE
- Discriminations LGBT, Homophobes

 

Paris : vandalisme homophobe sur une plaque commémorative.

(…) La plaque vandalisée pour la deuxième fois en moins de trois mois.

C’est ce qui avait été fait en mai, quand la plaque avait déjà été vandalisée une première fois : à l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie, les fleurs déposées devant la plaque par la mairie de Paris et les associations LGBT avaient été brûlées.

 

NDLR : on va encore se faire du souci avec ces sondages à « l’emporte-pièces » !

"Gilets jaunes" : La Manif pour tous monopolise les propositions de la consultation nationale.

Les propositions les plus votées sur la plateforme du Cese ont été gonflées par la mobilisation de réseaux conservateurs.

(…) Mailing agressif.

(…) Les 'gilets jaunes' ne parlent jamais du mariage pour tous.

(…) Le Cese, qui a pour mission de conseiller le gouvernement et le Parlement, doit présenter un avis consultatif en mars... qui risque d'ores et déjà d'être biaisé.

Publié dans Marseille

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article