François 1er - Louis XII - Claude de France - Henri II - Catherine de Médicis - François II- Charles IX - Henri III

Publié le par bmasson-blogpolitique

A Blois

Mon dessin de François 1er

 

Mon dessin de François 1er

A Versailles

 

Par moi-même

François 1er armé chevalier par Bayard à la bataille de Marignan

Louis Ducis (1775 – 1847)

1817

Huile sur toile

 

 

François 1er, roi mécène

par Patrois Isidore

Pour augmenter son prestige, François 1er rassemble de nombreuses œuvres de maîtres italiens comme Léonard de Vinci, Raphaël, Le Titien et constitue la première collection d’œuvres d'art des rois de France.

Il se montre généreux avec les artistes. Il offre la demeure du Clos-Lucé à Amboise à Léonard de Vinci. Les peintres Le Rosso, le Primatice, Niccolo dell'Abbate forment la première école de Fontainebleau.

François 1er récompense François Rosso dans la galerie du château de Fontainebleau. L'anecdote historique s'inspire du style « troubadour » très en vogue au 19e siècle.

 

 

François 1er à Fontainebleau

François 1er à Blois

Teston d'argent

François 1er

500 ans du Havre

François 1er regarde le bassin du Roy au Havre

Statue de R.A Duparcq - 1946

Livre sur la naissance du Havre de Grâce

François 1er à la bibliothèque (...)

Lettre manuscrite avec sa signature

Les 500 ans du Havre

François 1er marin

500 ans du Havre

Sur la devanture d'un bar au Havre

 

Jean-Pierre Accault

L'atelier du peintre est situé place Saint-Vincent de Paul au Havre.

Sa vitrine est dotée d'une sculpture réalisée en polystyrène collé sur du carton.

La composition a été créée pour les 500 ans du Havre.

François 1er est placé devant des éléments architecturaux havrais (Le Volcan, « L’œil » d'Adam) ; avec la croix d'Olof (Viking), ainsi que la salamandre (emblème du roi et de la ville du Havre), et un rappel des bombardements de 1944, ainsi que des navires, des porte-conteneurs, des notes de musique et des fleurs.

François 1er aux Jardins suspendus

Domaine national de Chambord

François 1er à Fontainebleau.

Il tient dans la main une grenade, fruit qui symbolise tous les pouvoirs maintenus par François 1er.

A Fontainebleau

Léonard de Vinci peint la Joconde devant François 1er.

Grand vase en porcelaine de Sèvres de style Renaissance (1832).

La légende situe la scène à Fontainebleau, mais Léonard de Vinci n'est jamais venu à Fontainebleau.

 

 

Musée Calvet

Avignon

Entrée gratuite

 

Jean Joseph Xavier Bidault

Carpentras, 1758 – Montmorency, 1846

François 1er à la Fontaine de Vaucluse

1803 et 1825

Huile sur toile

Le roi de France trace, sur un prétendu tombeau de Laure,  des vers de sa composition. La scène se serait déroulée le 8 septembre 1533, lorsque François 1er visita le couvent des Cordeliers d’Avignon (actuel Lycée Saint-Joseph).

 

Alexandre Marie Colin

Paris 1796 – 1873

Visite de François 1er aux monuments de Nîmes

1836      

Huile sur toile

Nîmes

Musée des Beaux-Arts

 

 

 

François 1er roi de France

1494 – 1547

France, 1537

Argent

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

François 1er
1494 – 1547
Roi de France durant la Renaissance
De passage au château de Lourmarin en 1537

Portrait de François 1er

Musée Dubocage de Bléville

Le Havre

Pierre calcaire.

Entre 1855 et 1859 par Charles Louis Fortuné Brunet-Debaines.

---------------------------

Jean-Auguste-Dominique Ingres

Montauban, 1780 – Paris, 1867

François 1er reçoit les derniers soupirs de Léonard de Vinci

1818

Huiles sur toile

Petit Palais

Paris

 

François 1er 
Image symbolique de la Cour 
Gravure d'une estampe de B. de Montfaucon dans "Les monuments de la monarchie françoise qui comprennent l'histoire de France". 
XVIIIe siècle.
Le Havre 
Abbaye de Graville
--------

Musée Dubocage de Bléville

Saint-François

Le Havre

Le bassin du Roy.

 

 

Le premier bassin construit au Havre est le Bassin du Roy. Il y avait sa flotte de guerre personnelle. Ce qui a été problématique est l’avant-port réservé aux bateaux de commerce. Il est devenu beaucoup trop petit pour les activités du port qui ont été en augmentation au cours des 17e et 18e siècle. Manquant de places, les bateaux de commerce attendaient en rade.

--

Le François 1er

Aquarelle rehaussée de gouache

Bernard Lachèvre

 La salamandre est le symbole du pouvoir sur le feu

 

La salamandre

Salamandre

Goudji est né en 1941.

La salamandre est l'emblème de François 1er

Argent, serpentine, ébène teinté, or 18 carats.

Vase couvert

Emile Balon

1859 – 1929

Salamandre

1890

Faïence de Blois

La Salamandre à Fontainebleau

Nutrisco et extinguo

"Nourrit et éteint"

Salamandre à Uzès

Le Havre 

La Salamandre sur le mur d'une maison 

06 20

--------------------

Graph

Salamandre

Le Havre

05 22

De Theutis?

--------------

L'initiale "F" de François 1er peinte sur le plafond, à Blois

 

L'initiale "F" de François 1er à Fontainebleau

Franco pour François

François

-----------------

Ecole française du XVIIe siècle
Blois
François 1er

 

 

Timbre français

François Clouet (Tours, 1515 - Paris, 1572)

Portrait de François 1er

 

François Clouet (école française de)

Tours, vers 1515 – Paris, 1572

Huile sur panneau

Portrait du connétable Anne de Montmorency

Musée d’art et d’histoire de Bayeux

Le Havre, l'ancienne tour François 1er, à l'entrée du port, photographie vers 1860.

Puzzle

Les Nîmois acclament le blason de la ville qui leur a été donné par le roi François 1er.

Musée du vieux Nîmes

François 1er 

Graph

Le Havre 

Timbre 

05 20

 

 

-------------------

Pour s’être moqué de la reine, Triboulet, le bouffon de François Ier, est condamné à mort. Le roi consent à faire un geste :

 - Je te laisse choisir comment tu souhaites mourir.

 - De vieillesse.

Grâce à cette répartie, sa peine fut commuée en bannissement.

-----------------

 

Louise de Savoie, par Auguste Clésinger 

Jardin du Luxemborg

Paris.

Louise de Savoie, mère de François 1er.

 

La bienheureuse Louise de Savoie ou Loyse de Savoie, née probablement à Bourg-en-Bresse en 1462 et morte à Orbe le 24 juillet 1503, dame de Nozeroy, est une princesse de la maison de Savoie devenue religieuse clarisse. Béatifiée par Grégoire XVI, elle est fêtée le 24 juillet.

 

Louise est la fille du futur duc de Savoie Philippe de Bresse, dit sans Terre et de Marguerite de Bourbon. À la mort de sa mère, elle a été confiée à sa cousine, Anne de Beaujeu, fille du roi de France Louis XI, alors régente du royaume et qui aura une influence des plus importantes pour son avenir.

 

Louise de Savoie, la femme derrière François Ier. Ce fut l’une des femmes les plus influentes de son temps, au service de  François Ier, dont elle fut l’une de ses plus précieuses conseillères. Louise de Savoie, régente du royaume de France à deux reprises, a laissé derrière elle un parfum de soufre (Pourquoi, NDLR).

 

Le 24 février 1525, François Ier est fait prisonnier en tentant d'assiéger Pavie, au sud de Milan. « De toutes choses ne m'est demeuré que l'honneur, et la vie qui est sauve », écrit-il à sa mère Louise de Savoie dans la belle langue de l'époque.

La correspondance du temps en témoigne : François signe certaines de ses lettres par les mots « le roi et Madame », tandis que Louise ponctue ses propres missives par « à mon seul plaisir », une expression ordinairement réservée au souverain. 

Elle introduit également à la cour de nouveaux venus, comme son frère, René de Savoie, Antoine Duprat ou Artus Gouffier.

Ainsi, elle joua un rôle dans l’initiative d’inviter Léonard de Vinci en France. 

Son épouse Claude de France:

 

------------------------------

Le père de Claude de France, Louis XII:

Portrait de Louis XII

Jean Perréal (vers 1455 – 1530) d'après

 

17e siècle

Huile sur toile

Ce portrait est une copie exécutée au 17e siècle d'après un original attribué à Jean Perréal qui figure dans la collection des monarques anglais depuis le début du 16e siècle et est aujourd'hui conservé au musée de Windsor. La commande en fut sans doute passée à l'occasion des préparatifs du mariage de Louis XII avec Mary Tudor, fille d'Henri VIII d’Angleterre, en 1514.

Louis XII - 1498

Vitrail à Blois

 

Louis XII (1498 – 1515)

Or

Musée Paul Dupuy

Toulouse

Tour Saint-Jacques à Paris

Tout en reprenant certains éléments du style Louis XII  contemporain, cet édifice montre à quel point l'architecture parisienne et notamment religieuse se montre réticente aux nouveautés amenées d'Italie.  

-----------------------------

Lille

Musée des Beaux Arts

Anne de Bretagne

1499 à Lyon

D'après un dessin de Jehan Perréal.

Fonte de bronze.

Anne de Bretagne, née le 25 ou 26 janvier 1477 à Nantes et morte le 9 janvier 1514 à Blois, est duchesse de Bretagne et comtesse de Montfort et d'Étampes et, par ses mariages, reine des Romains, puis de France, puis de nouveau reine de France et reine de Naples et duchesse de Milan.

----------

 

 

Anne de Bretagne 

1477 - 1514

Reine de France.

Paris 

Jardin du  Luxembourg

---------

La descendance:

Henri II

Ecole française du XVIIe siècle

Blois

Henri II, né le 31 mars 1519 à Saint-Germain-en-Laye et mort le 10 juillet 1559 à Paris, est roi de France de 1547 à sa mort. Deuxième fils de François Iᵉʳ et de Claude de France, il devient l'héritier du trône à la mort de son frère aîné en 1536.

Henri II au musée des Beaux-Arts de Reims

Une "curiosité" de la nature au temps d'Henri II:

Portrait d'Antonietta Gonzalez

Cette fillette au masque velu présente une lettre qui raconte son histoire.

Elle est la fille de Petrus Gonzalez et est née aux îles Canaries. Elle est élevée en France à la cour d'Henri II. La famille est atteinte d'une maladie congénitale qui les couvre de poils et leur donne un aspect sauvage. Ce type de phénomène fascine les princes d'Europe, avides de réunir dans leur cabinet de curiosités les manifestations les plus extraordinaires du génie créateur de la nature.

Lavinia Fontana (1552 – 1614)

Vers 1595

Huile sur toile

Adrien Thibault

1844 – 1918

Le tournoi des Tournelles

1892

Faïence de Blois

 

30 juin 1559

Henri II a 40 ans. Il entre en lice et veut prouver à Diane de Poitiers sa vigueur.

Son adversaire est le comte Gabriel de Montgomery.

Blessé à l'oeil, Henri II est transporté à l’hôtel des Tournelles (actuelle place des Vosges), pour y être soigné. Les meilleurs chirurgiens, dont le célèbre Ambroise Paré, se pressent au chevet du roi.

Henri II s’éteint quelques jours plus tard dans d’atroces souffrances, le 10 juillet 1559. Il laisse quatre fils qui lui succéderont à tour de rôle sauf le plus jeune, mort prématurément, et une veuve, Catherine de Médicis qui régnera comme régente.

Il laisse une situation incertaine du fait de tensions entre la noblesse catholique et protestante. Trois ans plus tard, ces tensions déboucheront sur les guerres de religion.

 

Henri II à Fontainebleau

Henri II Dei gratia francor rex

 

Henri II

Email polychrome

France, XVIe siècle

Musée d’Assezat

Fondation Bemberg

Toulouse

-------------------------------

Romans

Musée de la chaussure

Henri II

------------------

Catherine de Médicis, épouse d'Henri II:

 

Chambre de la reine Catherine de Médicis à Blois

Selon la tradition, c'est dans cette pièce que Catherine de Médicis serait morte en 1589.

 

 

Catherine de Médicis

-----------------------------

 

Hugues Robert 
Paris, 1733 - 1808
Intérieur de l'église Saint-Denis 
Musée des Beaux-Arts 
Valence 
A Paris, la basilique Saint-Denis.
Il peindra la violation des caveaux royaux pendant la Révolution.
Composition monumentale dans les tons beiges et blancs.
Sur la gauche, tombeau de Henri II et de Catherine de Médicis par le Primatice (1504 - 1570) et de Germain Pilon (1535 - 1590). 
 
------------------------
Romans
 Musée de la chaussure 
Catherine de Médicis
Portrait
--------------

Son astrologue lui ayant prédit qu'elle mourrait « près de Saint-Germain », Catherine de Médicis refusa de se rendre à Saint-Germain-en-Laye. Sur son lit de mort, à Blois, elle demanda son nom au confesseur appelé auprès d'elle, lequel répondit : - Julien de Saint-Germain.

Anthologie de la répartie.

---------------------

 

François II, est roi de France du 10 juillet 1559 jusqu'à sa mort l'année suivante. Fils aîné d'Henri II et de Catherine de Médicis, il monte sur le trône de France à l'âge de quinze ans après la mort accidentelle de son père le 10 juillet 1559.

Fils de Henri II et de Catherine de Médicis, Charles IX, né le 27 juin 1550 au château royal de Saint-Germain-en-Laye et mort à 23 ans et 11 mois le 30 mai 1574 au château de Vincennes, est roi de France de 1560 à 1574. Il est le quatrième roi de la famille des Valois-Angoulême.

François Clouet dit Janet

France - 1505 / 1510 – 1572

Portrait de Charles IX

France, XVIe siècle

Huile sur panneau

Musée d’Assezat

Fondation Bemberg

Toulouse

Charles IX

Portrait présumé de Charles IX enfant

1550 - 1574

Attribué à Pierre Dumonstier décédé à Paris en 1625.

Pierre noire, sanguine, crayon de couleur et rehauts de lavis sur papier crème.

Fécamp

Musée les Pêcheries

 

François II Bunel dit le Jeune

Blois, 1552 – Paris, 1599

Huile sur toile

Vers 1580

Commedia dell’arte

Cette toile est l’une des plus anciennes représentations de la Commedia dell’arte en France. Introduite à Paris vers 1575 par des troupes de comédiens italiens, les acteurs y engagent un jeu d’improvisation à partir d’un « canevas ». Ils endossent des rôles facilement reconnaissables par leur costume, mais également par les défauts ou qualités caricaturales des personnages.

La légende datant du XIXe siècle identifie les membres de la cour du roi Charles IX.

Musée d’art et d’histoire de Bayeux

Henri III

Ecole française du XVIIe siècle

Blois

Henri III, né le 19 septembre 1551 à Fontainebleau et mort assassiné le 2 août 1589 à Saint-Cloud, est roi de Pologne de 1573 à 1575 et roi de France de 1574 à 1589. Il est le dernier roi de la dynastie des Valois. Il est le frère de Charles IX

Henri III roi de France (1551 – 1589)

Edmond Castan (1817 – 1892)

Huile sur toile

Blois

 

Henri III et ses mignons au château de Blois : chambre à coucher du roi (1588)

Ulysse Besnard (1826 – 1899)

Huile sur bois

------------------------------------------------------

 

Giambattista Tiepolo

1696 - 1770

La réception d'Henri III à la villa Contarini

Musée Jacquemart André

Elu roi de Pologne, le futur Henri III décide de rentrer un an plus tard en France pour succéder à son frère Charles IX qui vient de mourir.

En chemin, il s'arrête une dizaine de jours à Venise et rend visite au procureur Federigo Contarini.

Lucrezia Corner est adossée à la colonne de gauche. Elle épouse Vincenzo Pisani, à droite, le nouveau propriétaire de la villa Contarini.

Les deux événements sont liés dans l'oeuvre.

L'effet est en trompe-l'oeil.

---------------------

Elisabeth de France

Reine d’Espagne

1545 – 1568

France, vers 1565

Portrait d’Elisabeth de Valois, reine d’Espagne. Elle est la fille du roi de France Henri II et de Catherine de Médicis. Epouse de Philippe II d’Espagne, elle est reine consort d’Espagne, de Sicile et de Naples, duchesse de Bourgogne, de Milan, de Brabant, de Luxembourg et de Limbourg, comtesse consort de Flandre et comtesse palatine de Bourgogne.

Mucem

Marseille

------------------------------------------------------

 

 

François Rabelais (1483 – 1553) : médecin et homme de lettres, il aurait assisté à la rencontre d’Aigues-Mortes entre François 1er et Charles Quint* en 1538.

 

Ambroise Paré

Médecin (1509 - 20/12/1590)


 

Ses méthodes douces séduisent les soldats et sa réputation grandit au point d'attirer l'attention des rois.

En 1551, il guérit avec succès le duc de Guise François de Lorraine. Entre 1559 et 1575, il devient le chirurgien de Henri II, de François II, de Charles IX et de Henri III.

Cour Napoléon

Paris

*

 

 

 

Charles Quint (1519 – 1558)

Or

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

Charles Quint

Portraits

 

Jean Antoine Théodore de Gudin

Andrea Doria disperse la flotte espagnole devant l’embouchure du Var, le 7 juillet 1524. 1840

Andréa Doria est encore au service de François 1er dont il commande la flotte contre celle de Charles Quint sur les côtes de Provence. Il offrira ses services à Charles Quint en 1528 en échange de la liberté de Gènes.

Mucem

Marseille

------------------------------------------------

Jean Baptiste Achille Zo

Place San Francisco, le Palais de l’Ayuntamiento à Séville

Bayonne

1865

Le Palais de l’Ayuntamiento, hôtel de ville de Séville, fut programmé à l’occasion du mariage de Charles Quint avec sa cousine Isabelle de Portugal. Construit à partir de 1521 par les architectes Diego de Riano puis Juan Sanchez dan un style Renaissance espagnole, il fut modifié au XIXe siècle.

Mucem

Marseille

----------------------------

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article