art - Pierre Paul Rubens - La Charité Romaine - Titien

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

A Blois :

Allégorie du bon gouvernement de la France (école de Rubens)

Vers 1625

Huile sur toile

Ce tableau important et complexe figure une Allégorie du bon gouvernement de la France et est le troisième élément évoquant le décor du Palais du Luxembourg.

La corne d'abondance, la balance de la Justice et le sceptre d'or sommé d'une fleur de lys suggèrent que la figure qui piétine une pertuisane et un casque symbolisant la guerre, incarne les bénéfices d'un règne pacifique. A cela s'ajoute le globe terrestre et le gouvernail qui se réfèrent à la vocation universaliste de l’État ainsi incarné. Au sommet de la composition perce l’œil de la Providence qui éclaire sur le globe à terre la péninsule italienne et la France.

 

Pieter Paulus Rubens (Siegen 1577 – Anvers 1640)
Portrait d’homme
Huile sur bois
Ce portrait de dignitaire flamand a pour pendant celui de femme présentée en vis-à-vis. Rubens a sûrement peint cette paire de portraits de retour d’un séjour de huit années en Italie, mais il est resté sobre à la tradition nordique. La pose est simple et statique. Le noir domine, dans les habits comme dans le décor. La fine dentelle de la fraise, l’épée et les ornements dorés s’y détachent avec suffisamment d’éclat pour évoquer le statut social élevé du modèle.
 
1885 - Berthe Morisot rentre à Paris, éblouie par Rubens.

 

Pieter Paulus Rubens (Siegen 1577 – Anvers 1640)
Portrait de femme
 
Ce portrait de femme a pour prndant le portrait de dignitaire présenté en vis-à-vis. La luminosité des carnations et la plasticité des chairs témoignent de l’influence de la peinture de Titien* sur Rubens, qui a sûrement peint ce portrait de retour d’un long séjour en Italie.

Philippe Garel 

Pierre Paul Rubens.

Saint-Pierre-de-Varengeville 

Centre d'art contemporain Daniel Havis

------

*

Paul Morand

Venises

L’Imaginaire – Gallimard

1971

 

page 14 :

Titien s’y éteint (NDLR : à Venise) après sa Déposition, le Tintoret avec San Marziale, Verrochio avec le Colleone.

Titien (atelier de)
Frédéric de Gonzague, duc de Mantoue
Musée Jacquemart André 
Huile sur toile
Vers 1560

Philippe Garel 

Le Titien

Saint-Pierre-de-Varengeville 

Centre d'art contemporain Daniel Havis

------

Mon hommage

Vincenzo II Gonzaga (1594-1627)

Vienne, Autriche

D'après Pierre Paul Rubens

Cimon e Pero

La charité romaine

1610 – 1612

 

Simon de Mailhy (attribué à)

dit Simon de Châlons

Châlons-en-Champagne, 1506 – 1568

Cimon et Pero, La Charité Romaine

Huile sur toile

XVIe siècle

Nîmes

Musée des Beaux-Arts

D'après Pierre Paul Rubens

L'enlèvement de Ganymède

1611 - 1612

 

Eustache Lesueur 
Paris - 1616 - 1655
Ganymède enlevé par Jupiter 
Vers 1644
Huile sur toile
Paris 
Musée du Louvre 
----------------

Marie de France, n° 12

L’aigle et la corneille
 

Un Aigle volait, nous dit-on,
Vers la mer, cherchant du poisson.
Ce fut un Bulot qu’il trouva
Mais pour l’ouvrir, ah, quel tracas !
Le laissant donc dans sa coquille,
Il retournait vers sa famille
Quand il croisa une Corneille
Qui lui proposa, ô merveille,
De lui montrer comment l’ouvrir
S’il voulait bien lui en offrir.
Elle lui dit de s’envoler
Aussi haut qu’il pourrait monter,
Puis, une fois monté bien haut,
De laisser tomber son fardeau
Sur un sol dur ou un rocher
Et de finir de la casser.
L’Aigle, ne désirant que trop
Pouvoir gober son gros bulot,
L’emporte bien haut et le jette…
La Corneille est là, qui le guette.
Voici son bec qui entre en jeu :
La coquille s’écarte un peu,
Elle y prend la chair, l’engloutit,
Laisse la coquille et s’enfuit
Avant que l’Aigle, de retour,
Ne se fût aperçu du tour…
Et si petit était le trou
Que l’Aigle n’y vit rien du tout.

En cette Fable nous trouvons
Un bon exemple de félon
Qui, aussi fourbe que malin,
Conseille mal un bon voisin.
Tout ce qu’il lui conseillera
Le mettra dans un mauvais pas
Et, quand ils s’entendront au mieux,
Il lui volera sans aveu
Tous les biens qu’il a pu gagner

Et sut à grand-peine amasser.

XIIe siècle.

------------------

Marie de France, n° 62

L’aigle, l’autour et les colombes

D’un Vorpil et d’un Aigle
adapté en français moderne

Ce récit conte d’un goupil,
Sorti devant sa renardière,
Pour jouer avec ses petits.
Un aigle en vit un et le prit.
Le renard lui vint, suppliant
Pour qu’il lui rende son enfant ;
Mais l’aigle ne voulut l’écouter,
Et Renard dut s’en retourner.
Il s’empare d’un tison ardent
Puis une bûche va cueillant,
Et met le feu au pied du chêne
Où l’aigle niche en son domaine.

Quand l’aigle voit le feu jaillir
Il supplie Renard et lui dit,
« Eteins le feu, prend ton rejeton (enfant chael chiot)
Avant que brûlent mes oisillons ».

MORALITÉ

Par ce récit nous comprenons
Qu’ainsi va du riche félon.
Jamais du pauvre il n’a merci (pitié)
Ni de ses plaintes, ni de ses cris
Mais si le pauvre peut se venger
Aussitôt l’autre de s’incliner (asopleier-oier : faiblir, plier le genou)
Comme le fit l’aigle face au renard
Ainsi qu’on conte en cette histoire.

-------------------

A la manière de Rubens

"Apothéose des Germains"

1626

Uzès

Montage des dentelles avec des fuseaux

 

Fuseaux pour dentelles à Fréjus

Pierre-Paul Rubens

Siegen, 1577 – Anvers, 1640

Jésus marchant sur les eaux, vers 1618

Huile sur bois

Musée des Beaux-Arts

Nancy

 

Pierre-Paul Rubens

Siegen, 1577 – Anvers, 1640

Jonas jeté à la mer, vers 1618

Huile sur bois

Avec Jésus marchant sur les eaux, ce panneau constitue la partie basse, dite prédelle, du triptyque de la Pêche miraculeuse commandée par la corporation des poissonniers pour leur autel de Notre-Dame de la Dyle à Malines.

Musée des Beaux-Arts

Nancy

"Le poisson qui pêche un ver. Oups!"

Tag

Marseille

 

 

 

 

Pierre-Paul Rubens

Siegen, 1577 – Anvers, 1640

La transfiguration, 1604 – 1605

Huile sur toile

Commandée par Vincent de Gonzague, duc de Mantoue, cette oeuvre est réalisée pour l’église de la Très-Sainte-Trinité de Mantoue.

En bas, l’agitation des autres apôtres traduit leur impuissance à guérir l’enfant épileptique, présenté par les suppliants.

Musée des Beaux-Arts

Nancy

Pierre Paul Rubens

Siegen, 1577 – Anvers, 1640

Portrait de femme

Vers 1630

Huile sur toile

Musée des Beaux-Arts

Marseille         

 

Pierre Paul Rubens

Siegen, 1577 – Anvers, 1640

L’Adoration des bergers

Vers 1616-1619         

Huile sur bois

Musée des Beaux-Arts

Marseille       

 

Pierre Paul Rubens

Siegen, 1577 – Anvers, 1640

La Résurrection du Christ

Vers 1616-1619

Huile sur bois

Musée des Beaux-Arts

Marseille       

 

Peter Paul Rubens

Siegen, 1577 – Anvers, 1640

La Descente de la Croix

1617

Huile sur toile

Lille

Musée des Beaux Arts

Le tableau a été peint pour le maître autel du Couvent des Capucins de Lille. 

Intensité dramatique des gestes.

Composition dynamique.

Contrastes colorés puissants.

Baroque flamand largement recopié.

----------

Peter Paul Rubens

Siegen, 1577 – Anvers, 1640

La Descente de la Croix

Esquisse vers 1615 - 1620

Huile sur toile

Lille

Musée des Beaux Arts

Palette restreinte des bruns et des gris.

 

 

Peter Paul Rubens

Siegen, 1577 – Anvers, 1640

Le martyre de Sainte Catherine

Vers 1615 

Huile sur toile

Lille

Musée des Beaux Arts

Le tableau a été peint pour le maître autel de l'église sainte Catherine de Lille. 

Il a été offert par Jean Sueur, conseiller des Archiducs Albert et Isabelle.

Coloris vénitiens.

 

 

Peter Paul Rubens

Siegen, 1577 – Anvers, 1640

Saint François recevant l'enfant Jésus des mains de la Vierge

Vers 1617 

Huile sur toile

Lille

Musée des Beaux Arts

Le sujet apparaît à la fin du XVIe siècle, au moment de la Contre-Réforme. La Vierge est contestée par les Réformés. Elle apparaît comme intercesseur entre Dieu et les fidèles.

 

 

Peter Paul Rubens

Siegen, 1577 – Anvers, 1640

Marie-Madeleine en extase

Vers 1620 (?)

Huile sur toile

Lille

Musée des Beaux Arts

 

Alexandre Colin

Paris, 1798 – 1875

Couronnement de Marie de Médicis

D’après Pierre Paul Rubens

Huile sur toile

                 

Alexandre Cotin entre en 1816 dans l’atelier de Pierre Narcisse Guérin, également fréquenté alors par Eugène Delacroix : c’est là que débuta l’amitié fidèle entre les deux artistes. Colin expose régulièrement au Salon à partir de 1819 et reçoit les commandes pour les galeries historiques du château de Versailles. Comme Delacroix et leurs contemporains, Colin fréquenta assidûment les galeries du Louvre où il réalisa de nombreuses copies d’après les maîtres anciens, et particulièrement d’après Rubens, comme le fit Delacroix, lui aussi très admiratif du peintre flamand. Colin copie ici un des grands tableaux de la suite peinte par Rubens pour Marie de Médicis, pour son palais du Luxembourg à Paris.

Musée Eugène Delacroix

Paris

 

Pierre Paul Rubens (d’après)

Siegen, 1577 – Anvers, 1640

Saint Sébastien et saint Georges

Huile sur bois

Cette œuvre a d’abord été attribuée à Van Dyck.

Saint Sébastien, capitaine de la garde prétorienne,  a un corps athlétique et des flèches de son supplice. Saint Georges, officier martyr, a son armure et son étendard.

Musée des Beaux-Arts

Caen

 

Pierre Paul Rubens

Siegen, 1577 – Anvers, 1640

Abraham et Melchisédech

Huile sur bois transposée sur toile

Dans les années 1610, la production de Rubens est caractérisée par la vue en contre-plongée et les mises en scène architecturales de Paolo Véronèse.

Abraham, qui vient de délivrer son neveu Loth, est accueilli par le grand prêtre Melchisédech qui le bénit, offre du pain et du vin. Cette rencontre préfigure la Cène. Ce tableau témoigne de l’engagement de Rubens face aux critiques des protestants sur la valeur du sacrement de l’Eucharistie.

Musée des Beaux-Arts

Caen

Pierre Paul Rubens

Siegen, 1577 – Anvers, 1640

L'enlèvement de Proserpine

De 1614 à 1615

Huile sur bois

Petit Palais

Paris

L'enlèvement de Proserpine par Pluton, le dieu des Enfers, est relaté par le poète latin Claudien. Rubens s'est inspiré d'un sarcophage du IIe siècle qu'il a étudié à Rome.

-----------------------------

Pierre Paul Rubens 
Siegen 1577 – Anvers 1640
Le roi Ixion trompé par Junon 
Lens Louvre 
Vers 1615
Huile sur toile
Le roi Ixion tente de séduire Junon, la femme de Jupiter. Rubens représente avec sensualité le moment où Jupiter confond Ixion en créant une image de sa femme faite de fumées.
------------

D'après Peter Paul Rubens

Siegen 1577 – Anvers 1640

Prométhée enchaîné

Après 1611 - 1612

Huile sur toile

Lille

Musée des Beaux Arts 

 

Peut-être Jordaens?

Illustration du supplice du Titan Prométhée. Après avoir volé le feu pour le donner aux hommes, il fut condamné à être enchaîné sur le Mont Caucase, le foie chaque jour dévoré par un aigle.

-----------

 

Pierre-Paul Rubens 

Siegen, 1577 – Anvers, 1640

L'élévation de la croix 

Huile sur toile

Musée des Beaux-Arts 

Valence

L'oeuvre est attribuée à Rubens après une restauration. 

Corps musculeux du Christ.

--------------

Pierre-Paul Rubens

1577–1640

Sous la tonnelle de chèvrefeuille

1609

Rubens fit ce tableau pour célébrer son mariage le 3 octobre 1609.  Le chèvrefeuille et le jardin, sont des symboles traditionnels de l'Amour, Les personnages se tenant la main droite représentent l’allégorie de l'Union par le mariage. Rubens s'est représenté lui-même comme un gentleman aristocratique avec la main gauche sur la poignée de son épée.

 

Pierre Paul Rubens et sa femme Isabella Brant.

1591- 20 juin 1626

Isabella Brant est la première épouse de Pierre Paul Rubens. Isabella Brant était la fille de Jan Brant, conseiller municipal à Anvers et de Clara de Moy.

Second mariage.

Il épouse en 1630 Hélène Fourment (1614-1673) qui lui donnera quatre enfants.

 

Romans

Musée de la chaussure

---------------

D'après Pierre Paul Rubens - Copie du XVIIIe siècle.

"L'adoration des mages" 

Paris 

Eglise saint Eustache, paroisse de la noblesse de robe qui affiche en grande pompe ses costumes.

-------------

Pierre Paul Rubens 

"Les Disciples d'Emmaüs"

Vers 1611.

Paris 

Eglise saint Eustache

Rupture du pain. Conversion. Mouvement arrêté. La serviette est comme sculptée. 

------

Pierre Paul Rubens 
Anvers
 
-----------
Peter Paul Rubens 
Le banquet d'Hérode 
1635 - 1638 à Edimbourg, Ecosse.
Naples
Musée d'art.
 
-------------

Pierre Paul Rubens, d'après 

Saint Sébastien et saint Georges 

Caen 

Musée d'art 

---------------

 

Pierre Paul Rubens 
L'Assomption de la Vierge 
Caen 
Musée d'art
 
--------------

Publié dans art pictural

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article