Henri IV au pont Neuf - Représentations d'Henri IV - Marie de Médicis - Jeanne d'Albrett

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Marguerite de Navarre, née Marguerite d'Angoulême le 11 avril 1492 à Angoulême et morte le 21 décembre 1549 à Odos-en-Bigorre, est la sœur de François Iᵉʳ. Duchesse d'Alençon par son premier mariage en 1509, elle est faite duchesse de Berry en 1517 par François Iᵉʳ, et devient reine de Navarre par son second mariage en 1527. En 1528, elle donne naissance à Jeanne d'Albret, reine de Navarre en 1555 et mère d'Henri de Bourbon, futur Henri IV, roi de France et de Navarre.

Elle ne cessa d'accorder son soutien aux deux grands courants qui renouvelèrent la culture et la religion : l'humanisme et l'évangélisme. 

Elle est la soeur de François 1er, la mère de Jeanne d’Albret et la grand-mère d’Henri IV.

---------

Jeanne d'Albret 
Paris 
Jardin du  Luxembourg
 
 Jeanne d'Albret, 1528 – 1572,  fut reine de Navarre  de 1555 à sa mort sous le nom de Jeanne III. Elle était la fille unique d’Henri II, roi de Navarre, et de Marguerite d’Angoulême.

 

Nièce du roi de France François 1er, elle épousa Antoine de Bourbon, et fut la mère du roi Henri IV. Figure importante du protestantisme en France, elle s'illustra par sa rigueur morale et son intransigeance religieuse. Au début des guerres de religion, elle se sépara de son époux, qui avait rejoint le camp catholique, et implanta durablement la Réforme calviniste sur ses terres.

----------

D’Henri III à Henri IV

C’est sous le règne du roi Henri III, le dernier des Valois, que commence la construction du Pont-Neuf, le plus vieux pont de Paris. La première pierre est posée en 1578, mais l’œuvre commencée par Guillaume Marchant est achevée par l’architecte protestant Baptiste Androuet du Cerceau. Le pont n’est inauguré qu’en 1607. En menant à son terme le projet d’Henri III, Henri IV mettait en évidence la continuité dynastique entre les Valois et les Bourbon. Ce pont fut le premier à être construit sans maisons, une nouveauté devenue aujourd’hui banalité.

La légitimité établie ne suffit pas, Henri à une tare aux yeux de beaucoup: il est protestant.
Certes il a déjà abjuré pour épouser Marguerite de Valois (la Reine Margot, soeur d'Henri III), mais est revenu au protestantisme après la Saint Barthélémy où il a échappé de peu au massacre.
Les Parisiens refusent de lui ouvrir les portes de la ville, il doit donc abjurer une nouvelle fois pour être reconnu et s'atteler à la rude tâche de remettre la France ravagée en état.

---------------------------------------------------
«La statue révérée du très illustre roi Henri le Grand, qui avait été un père pour son peuple, fut jetée à bas, à l'indignation de la France, au cours de la Révolution. Après le retour souhaité de Louis XVIII, des citoyens issus de tous les ordres se cotisèrent et la rétablirent, ainsi que l'inscription honorifique détruite en même temps que la statue, qu'ils firent graver de nouveau dans la pierre. Fait le 25 août 1818.»

Les bas-reliefs présentent les relations entre Henri IV et Paris sous le signe de la concorde. D’un côté Henri IV ravitaille 3000 Parisiens lors du siège de 1590 et de l’autre Henri entre dans la ville. A droite les clés lui sont offertes tandis que le roi prend la direction de Notre-Dame pour un Te Deum.

 

 

Depuis qu'il a succédé à feu Henri III, Henri IV doit batailler pour conquérir son royaume. Mais il est surtout un roi sans capitale, car Paris est aux mains de la Ligue ultra-catholique. Aussi va-t-il établir un blocus sévère, puis, le 7 mai 1590, mettre le siège devant la cité, dont il espère se rendre maître pour la convaincre de se soumettre à son autorité.

Il lèvera le siège pour ne pas livrer bataille. Henri IV échoue à cause de l'intervention, en faveur de la Ligue, de l'armée d'Alexandre Farnèse, gouverneur des Pays-Bas espagnols.

---------------------------------

"Mes compagnons! si vous courez aujourd'hui ma fortune, je cours aussi la vôtre;

je veux vaincre ou mourir avec vous. Si la chaleur du Combat vous fait quitter vos rangs,

pensez aussitôt au ralliement ; c'est le gain de la bataille: et si vous perdez vos enseignes

et guidon, ne perdez point de vue mon panache blanc ; vous le trouverez toujours au

chemin de l'honneur et du devoir." Bataille d'Ivry

--------------------------------

Henri IV se convertit au catholicisme pour contrer l'opposition des Guise en 1593. Il se fait sacrer roi de France non à Reims, mais à Chartres, en 1594.

En 1598, c'est la signature de l'édit de Nantes qui marque aussi la fin des guerres de religion, mais ne sera jamais entièrement respecté. En partie aboli par Richelieu sous Louis XIII, il sera révoqué en 1685 par Louis XIV.

 

 

 

 

 

Entrée de Henri IV à Paris en 1594

Massacre de Henry le Grand roy de France par François Ravaillac le 14 may 1610

Se trouve à Paris chez Odieuvre rue Danjou près la rüe Dauphine

-----------------------------

Ecrou de Ravaillac

Depuis Henri IV, on avait le droit d'envoyer sur le visage de son adversaire quelque chose de dur. Plus tard, on envoie des choses molles. Les peines au 18e siècle étaient la prison, différente en fonction de l'origine sociale, ou la guillotine, présentée comme un progrès quand des bourreaux s'y reprenaient à plusieurs fois avant de trancher une tête. Auparavant, les prisonniers connaissaient la torture physique ou infamante avec son exposition pendant trois jours sur le piloris. La torture est vue comme normale. La Brinvilliers fut soumise au supplice de l'eau jusqu'à ce qu'elle avoue. Elle avait utilisé la poudre de succession pour tuer son père et ses frères. Ravaillac fut soumis quatre fois à la question pour savoir s'il avait eu des complices.

Jean-Jacques Rousseau et les philosophes des Lumières du 18e siècle dénoncent la torture. Après Louis XV, on ne torture plus. D'autres moyens sont trouvés. La dégradation de la famille et de sa descendance en fait partie.

Henri IV à Blois

L'an 1603, le roi Henri IV visitant Le Havre de Grâce s'arrête devant l'église d'alors en construction et accorde 150 livres de rente sur les gabelles pour l'achèvement et l'entretien des bâtiments de l'église.

 

Henri IV est situé dans la rue de Paris. On voit l'église Notre-Dame au fond.

Verrière restaurée à l'atelier Michel Durand en 1976

 

 

Henri IV à Fontainebleau

Henri IV par Baer

Sculpture d'Henri IV à cheval.

Plat ovale Henri IV et sa famille

D’après la gravure de Léonard Gaultier.

France, suite de Bernard Palissy, début du XVIIe siècle.

Terre vernissée.

Rouen

 Camille Pissarro

Statue d'Henri IV et hôtel de la Monnaie, matin, soleil

Henri IV à Avignon

Statue érigée par souscription publique.

Inaugurée le 8 octobre 1989

Henri IV

Essai de médaille

Pièce incuse en bronze

France, début XVIIe siècle

Musée Paul Dupuy

Toulouse

 

Henri IV

Guillaume Dupré (1576 – 1643)

France, 1605

Pièce incuse en argent

Grande médaille réalisée en 1605 à l’occasion de la naissance du Dauphin (Louis XIII) en 1601.

Musée Paul Dupuy

Toulouse

Henri IV à Toulouse

Claude Gillot

Signature du traité de Vervins le 2 mai 1598

1837

Le traité de paix signé en 1598 entre Philippe II d’Espagne et Henri IV de France entérine l’échec espagnol de mettre Isabelle sur le trône de France pour défendre le catholicisme. Le sacre d’Henri IV mit fin à ses prétentions.

Mucem

Marseille

----------------------------

 

Jean-Auguste-Dominique Ingres

Montauban, 1780 – Paris, 1867

Henri IV jouant avec ses enfants au moment où l'ambassadeur d'Espagne est admis en sa présence.

1817

Huiles sur toile

Petit Palais

Paris

Buste du roi Henri IV

De Barthélémy Tremblay

1568 - 1629

Bronze

Vers 1610

Musée Jacquemart André

Ecole française

XVIIe siècle

Portrait d’une jeune fille de la cour du roi de Navarre

MUMA

Le Havre

 


---------------------------

La famille:

Antoine de Bourbon, son père:

A Fontainebleau

Première épouse: la reine Margot

 

Marguerite de France, reine de Navarre, dite la reine Margot (1553 – 1615)

D'après François Clouet (1515 – 1572)

Huile sur toile

Blois

Elle est la sœur d'Henri III et la première femme d'Henri IV (seconde épouse : Marie de Médicis)

 

Seconde épouse: Marie de Médicis

Marie de Médicis (1575 – 1642) et le dauphin Louis

Charles Martin (1562 – 1646)

1603

Huile sur toile

Marie de Médicis est l'épouse d'Henri IV. Louis est le futur Louis XIII.

 

Julien Robillard

Actif vers 1850

Mariage de Marie de Médicis et d'Henri IV

Triptyque

Petit Palais

Paris

D'après la composition peinte par Rubens pour la galerie du Palais du Luxembourg à Paris.

Technique des émaux osés directement sur le cuivre.

L'analyse en laboratoire attribue le travail à un émailleur du XVe siècle.

 

Henri IV et Marie de Médicis

1603 ou XIXe siècle?

D'après un modèle créé par Guillaume Dupré

Argent doré

Petit Palais

Paris

Henri IV et Marie de Médicis

1605 ou XIXe siècle?

D'après un modèle créé par Guillaume Dupré

Bronze

Petit Palais

Paris

 

Les médailles sont très appréciées des collectionneurs jusqu'au XIXe siècle. Elles sont souvent copiées et rééditées.

 

D'après Anton van Dyck

Anvers, 1599 - Blackfriars, 1641

Portrait de Marie de Médicis

1632

Huile sur toile

Lille

Musée des Beaux Arts

Copie proche d'un portrait en pied réalisé à Bordeaux  en 1631 quand la reine était brouillée avec son fils Louis XIII et en exil à Anvers. 

-------

René Rimbert 

1896 - 1991

Henri IV, le Pont-Neuf et l'Ile de la Cité

1969

Huile sur toile

Musée Maillol

Paris

Henri IV roi de Navarre vers 1575 
Il a été emprisonné à Vincennes 
Musée de Pau
---------------
Romans 
Musée de la chaussure 
Henri IV part pour la guerre d'Allemagne et confie à la reine le gouvernement de son royaume le 20 mars 1610.
Par Pierre-Paul Rubens
--------------

 

Henri IV est le fondateur à La Flèche du collège des Jésuites qui porte son nom.

C'est la ville qui après l'édit de Nantes en 1603 allait s'enrichir de la venue des Jésuites auxquels Henri IV avait donné son château fléchois pour y fonder un collège. Ce collège Henri-le Grand dont l'un de ses premiers élèves, René Descartes, écrit dans le Discours de la Méthode qu'il constituait "l'une des plus célèbres écoles de l'Europe" attira bien vite plus de 1200 élèves, une centaine de professeurs jésuites qui deviendront célèbres pour beaucoup d'entre eux. 

La statue d’Henri IV qui se dresse au milieu de la place du même nom, à La Flèche, depuis 1857, a bien failli disparaître il y a 73 ans.

-----------------

Mascaron du Pont Neuf 
XVIe ou XIXe
Pierre
Fontevraud 
Abbaye royale
Edifié entre 1578 et 1606, le Pont-Neuf reliant le Loure à la rive gauche via l'Ile de la Cité, est le plus ancien pont de Paris.
Il est décoré de 381 mascarons à l'effigie de divinités grimaçantes ou arborant une expression grotesque, probables satyres ou dieux sylvestres.
Germain Pilon a certainement réalisé les originaux.
Au XIXe siècle, des travaux de rénovation sont effectués par Victor Baltard, architecte.
-------
 

Henri IV en recherche en mariage Marguerite, soeur de François 1er.

Le Havre

Abbaye de Graville

-----------

Publié dans histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article