1er DEBAT NATIONAL MARDI 7 FEVRIER 2017 - PCF - à Port de Bouc - Les vidéos (extraits)

Publié le par bmasson-blogpolitique

 

Egalité Femme - Homme

A travail égal

Salaire égal!

Elle est une femme politique italienne de Refondation communiste.
Le 25 mai 2014, Eleonora Forenza est élue députée européenne sur la liste de L'Autre Europe avec Tsipras en bénéficiant du renoncement dans la circonscription Italie méridionale de Barbara Spinelli.

En janvier 2017, elle se porte candidate à la présidence du Parlement européen au nom de la GUE/NGL.
Elle revient sur l'engagement féministe qui libère de toutes les oppressions dans une interview au journal "La Marseillaise" du 07 février 2017.

 

David Gibaud est un papa d'un petit garçon atteint d'un cancer rare, comme 2500 enfants en France.

L'hôpital, les patients et les familles sont en souffrance.
Le personnel de la Timone, à Marseille, manifestait dans le hall de l'hôpital.
Son enfant est malade d'un cancer. Il refuse que la rentabilité soit un objectif mis en avant dans la politique de soins. Chaque être humain a besoin d'être soigné, quel que soit son statut social et sa maladie.

 

Objectif "zéro chômage". Cette mesure permettrait de gagner 400 milliards de valeur ajoutée en plus. Avec ces 400 miliards de richesse supplémentaire créées en France, on pourrait payer la réduction du temps de travail et le progrès social. Ce serait une transformation sociale profonde et radicale. Le PCF propose des moyens institutionnels concrets pour les appliquer dès maintenant.

 

Julien Gaboriau du Mouvement des jeunes Communistes rappelle que la précarité des jeunes est un passage obligé. On veut exclure les jeunes toujours plus du droit commun. Le transport, le logement, la santé, la formation, l'accès à un emploi stable et pas à des contrats spécifiques qui nous maintiennent dans la précarité, sont des pistes qu'il faut exploiter.

"Les jeunes dans la galère, les vieux dans la misère", on ne veut pas de cette société-là. On partage l'idée qu'il faut réorganiser la sécurité sociale, pour la rendre encore plus efficace, pour qu'elle couvre de nouveaux champs comme le disait Pierre Laurent tout-à-l'heure. Aujourd'hui, une grande partie des jeunes est totalement exclue d'une couverture de la Sécurité sociale. Comme on permet au retraités de vivre dignement, (pas tous, hélas...!NDLR), on doit permettre aux jeunes de vivre dignement jusqu'à ce qu'ils soient salariés. Les années d'étude doivent entrer dans le calcul de la retraite, la retraite doit être à 60 ans à taux plein. Il faut créer un revenu pour les jeunes en formation. Cela évitera les échecs aux examens dûs aux petits boulots effectués en parallèle des études. Le capital utilise cette armée de réserve et ne s'en prive pas.

 

 

Les salariés de Fralib en lutte ont traversé plusieurs élections. Si toutes les lois passées depuis 2012 avec ce gouvernement "dit de gauche" avaient été mises en place avant 2012, ils n'auraient pas pu mener la bataille juridique qui a permis de faire plier Unilever.

Antérieurement, appelée FRALIB, elle produisait les thés « l’Eléphant » du groupe Unilever.
Apres de nombreuses péripéties, SCOP TI s’est créée, réussissant, en se séparant d’Unilever, à maintenir sur place la production et une partie des emplois…

Elle est située à Gémenos (13) et produit sur place toute sa gamme de produits.
Les thés non bios de la gamme « 1336 » sont aromatisés sur place avec des arômes naturels.

Les plantes des infusions bio SCOP TI sont cultivées en France.

La bataille pour que l'Eléphant se transforme en Fralib

Externalisation, bricolage permanent, les salariés de la CAF ont une perte de sens qui ne leur permet pas de mener à bien leurs interventions de service public qui est plus que jamais, un des remparts pour mettre un peu de justice sociale dans notre pays.
Port-de-Bouc a résisté à la fermeture de l'accueil de la CAF. Mais en France, l'accueil de proximité est de plus en plus fermé, sous prétexte de "Nous n'avons plus les moyens." Les plate-formes téléphoniques sont de plus en plus payantes. Le tout Internet pénalise les familles qui n'ont pas les moyens financiers ou les moyens de connaissance et de pratique pour y accéder. Les directions éloignent les salariés de la population.

La bataille d'idées est gagnée car 63 % des Français souhaitent le retrait de la loi El Khomri.

Aller voter, s'emparer de la chose politique, permet d'en faire un instrument pour changer la vie. Il y a une grande bataille de conviction à mener pour convaincre ceux et celles qui sont frappés par le renoncement. Nous sommes une force considérable qui peut changer le cours des événements.

Olivier Leberquier de la Scop- TI pense que si la salle est pleine cela prouve que 1336 est vivant.

Dans un environnement capitaliste, c'est compliqué. Avec leur étiquette sur la tête, on ne leur fait pad de cadeau. Certains distributeurs les ont refusés. Refus du nom "1336". Mais globalement Fralib s'en sort.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article