Peinture - Camille Corot

Publié le par bmasson-blogpolitique

Peinture - Camille Corot

Camille Corot

1796 – 1875

Honfleur

Entre 1850 et 1870

Huile sur toile

Legs Mansuy-Willeminot, 1987

Peinture - Camille Corot

Camille Corot

1796 – 1875

La vasque de la Villa Médicis

Entre 1825 et 1828

Huile sur toile

Legs Marcel 1928

Le musée expose son ensemble exceptionnel d’œuvres de Camille Corot –vingt-six paysages et un portrait- le plus riche ensemble en Europe conservé dans un musée après celui du Louvre. Ce fonds, connu à un niveau international, offre un panorama complet de sa démarche artistique. Plusieurs rémois, Jamot, Lundy, Vasnier, ont acheté ses œuvres et les ont léguées au musée. Son univers est poétique. Il appelle ses tableaux des souvenirs. Ses techniques de peintures (on dit picturales) sont variées et parfois très modernes. Corot met dans ses paysages des petits personnages avec un point de couleur vive et des arbres qui encadrent le centre du paysage.

Etudiés en plein air, Corot recompose ses paysages. Ses œuvres comme Mantes, le matin et Mantes, le soir annoncent l’impressionnisme et rappellent que Corot s’intéresse aux effets atmosphériques et au temps qui passe, en peignant ce même sujet à différents moments de la journée, comme le fera plus tard Claude Monet.

Peinture - Camille Corot

Camille Corot

1796 – 1875

Mantes, le matin

Vers 1865 – 1868

Huile sur bois parqueté

Legs Warnier-David, 1899

Peinture - Camille Corot

Camille Jean-Baptiste Corot

Paris, 1796 – 1875

Dunkerque, remparts et porte d'entrée du port

1873

--------------------------

« Comme dit ce bon papa Corot : je parle avec les nuages, les plantes et les petits oiseaux me font de la musique... »

Eugène Boudin à Ferdinand Martin

Paris, 16 avril 1865

 

Jean-Baptiste Camille Corot (1796 - 1875)

Entrée de ferme près la basilique de Saint-Denis

Huile sur toile

Vers 1830

Camille Corot

Bateaux de pêche aux voiles colorées (Le Havre ou Honfleur)

Vers 1830 – 1840

Huile sur papier marouflé sur toile

Musée Cantini

Marseille

Collection Burrell

 

Dès le début du XIXe siècle, le pittoresque de l’estuaire de la Seine attire les artistes français et étrangers. Corot, et vingt ans plus tard Boudin, Jongkind et Courbet, trouvent l’inspiration dans la luminosité des paysages des ports de Normandie et de la côte.

 

 

 

Camille Corot

Fontainebleau : maison de paysans

Vers 1865 – 1873

Huile sur toile

Musée Cantini        

Marseille

Collection Burrell

 

Corot a été une figure importante de Barbizon, mais son approche du paysage restera très personnelle. Il fait de cette cour de ferme, le lieu hors du temps d’un classicisme serein qui le rapproche de la vision du monde  paysan de Millet.

Camille Corot

La jeune fille à la boucle d’oreille

Vers 1850 – 1855

Huile sur toile

Musée Cantini

Marseille

Collection Burrell

 

 

Corot, dont les paysages font la célébrité, a également été un grand peintre de la figure humaine. La nudité partielle de cette jeune fille, remettant sa boucle d’oreille, pourrait indiquer qu’il s’agit d’une étude d’un modèle dans son atelier. Corot prend pour modèle l’art des portraitistes du XVIe et du XVIIe siècles.

 

 

Camille Corot

Paris, 1796 – Ville d’Avray, 1875

Huile sur panneau

Paysage aux trois peupliers

Musée d’art et d’histoire de Bayeux

Camille Corot

Paris, 1796 – Ville d’Avray, 1875

Marietta

1843

Huile sur toile

Petit Palais

Paris

Camille Corot 

Paris, 1796 – 1875

Canteleu 

1872

Huile sur toile

Petit Palais 

Paris

Jean-Baptiste Camille Corot

Paris, 1796 – Ville d'Avray, 1875

Le Château Saint-Ange

Vers 1834 - 1843

Huile sur papier marouflé sur toile

Lille

Musée des Beaux Arts 

Il exécute les aplats en larges bandes. Il analyse des reflets dans l'eau.

 

 

Jean-Baptiste Camille Corot

Paris, 1796 – Ville d'Avray, 1875

Papigno, rives escarpées et boisées

1826

Huile sur papier marouflé sur toile

Musée des Beaux-Arts

Valence

Corot va renouveler le genre du paysage.

Ce piton rocheux est un pic spectaculaire, massif et lumineux à peindre.

Palette franche aux verts robustes.

Perspective aérienne des lointains.

-----------

Jean-Baptiste-Camille Corot

Paris, 1796 – Ville d'Avray, 1875

Intérieur de cuisine à Mantes

1855 - 1860

Huile sur toile.

Fontevraud

Abbaye royale

La composition poétique et champêtre enveloppée d'un voile de brume légère a fait la renommée de l'artiste.

Il travaille sur le motif puis recompose à l'atelier.

Vie simple du monde rural.

Proche de Jean-François Millet et des peintres de Barbizon.

Théophile Gautier vantait le rendu de la matière peinte par Corot.

-----------

 

Camille Corot

Paris, 1796 – Ville d'Avray, 1875

Jeune fille assise un livre à la main

Vers 1865 - 1870.

Muma

Le Havre

 

Camille Corot 

Paris- 1795 - 1875 - 

La charrette souvenir de Marcoussis

1855 

Exposition universelle;

Huile sur toile.

Paris 

Musée d'Orsay

-----

 

Camille Corot 

Le matin gardeuse de vaches 

1878 

Huile sur toile;

Paris 

Musée d'Orsay

 

----------

 

Camille Corot 

Le Moulin de Saint-Nicolas-lez-Arras 

1874 

Huile sur toile.

Paris 

Musée d'Orsay

--------------

 

Camille Corot 

Paris- 1795 - 1875 - 

Une matinée la danse des nymphes

1850 

Paris 

Musée d'Orsay.

Décor inspiré des jardins dans la Villa Farnèse à Rome.

Elle est la seule oeuvre exposée dans le musée du Luxembourg de son vivant.

-------------

 

Camille Corot 

Une nymphe jouant avec un Amour 

Salon de 1857 

Huile sur toile.

Paris 

Musée d'Orsay

------------

Jean-Baptiste Camille Corot 

Le passage du gué, le soir 

1868 

Huile sur toile.

Deauville 

Les Franciscaines 

------

Jean-Baptiste Camille Corot

Paysage

Huile sur panneau de bois.

Deauville

Les Franciscaines

-------

 

Publié dans art pictural

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article