Théâtre - Jean-Luc Lemoine

Publié le par bmasson-blogpolitique

Théâtre - Jean-Luc Lemoine

Jean-Luc Lemoine

Il se présente à nous moustachu et cela lui va bien. Très mince, il cultive l’image d’un corps parfait.

L’arrivée est tonitruante, à la Mad Max. Lumières et musique. C’est parti.

Son rêve le plus fou ? Jouer à Tarascon ! Il n’est pas le seul.

Son pire cauchemar ? Oublier son texte. « Remboursez ! Remboursez ! » L’argent lui pose problème.

Ce qu’il n’aime pas ? Les selfies avec la bouche en cœur et la pose la tête penchée. Depuis, il a le torticolis.

Ce qui l’énerve ? Facebook avec ses 12« Like » quand on a une crise d’appendicite aigue. Il n’aime pas les crises d’appendicite aigue.

Ce qui l’indispose ? Les autographes lus pour reconnaître son nom ! « Ah oui ! Vous êtes Jean-Luc Lemoine ! » Il connaît son propre nom.

La définition d’un mec bien ? Un loser. Ce n’est pas son cas.

A quoi servent les plaquettes de frein ? A éviter de freiner avec les pieds. Ses semelles de chaussure s’usent et ça coûte cher.

Son avis sur les garagistes ? Quand mettront-ils de l’argent dans la boîte à gant pour remercier le propriétaire de cette voiture bien entretenue ? Jamais…

Quel est le contraire d’un loser ? Un winner. Il aime l’anglais.

Le nom d’un acteur « Leader Price » ? Bernardo Di Capprio. Juan-Luca Lemoine ?

Le nom d’un chef mexicain dans un centre commercial ? Jean-Luc.

Ce qu’il aurait voulu être ? Un artiste jouant des pièces classiques. Mais, il y a un hic.

Le sujet d’un humoriste engagé ? Les Roms. Bon, passons à autre chose…

Quel est l’humour qui plombe l’ambiance ? L’humour catho ! Peut-être l’humour communautaire ?

La pire émission de télévision ? Fort Boyard. Qu’est-ce qu’ils ont fumé avant d’imaginer ce type de script ?

Ca balance pas mal. Je ne vous ai pas tout raconté. Il faut en garder pour avoir le goût de la surprise. J’an ai rajouté et transformé. J’espère qu’il me pardonnera. A vous de vous faire votre propre point de vue en allant le voir sur scène. Humour garanti. Pas de date limite à ne pas dépasser.

Publié dans Théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article