'Les fourberies de Scapin' de Molière - Houdon - Commedia dell'arte - Pise

Publié le par bmasson-blogpolitique

Théâtre – Les fourberies de Scapin.

De Molière

Mise en scène de Marc Paquien

2016

Scapin est joué par Denis Lavant

C’est son avant-dernière pièce écrite avant sa mort.

Les insultes de l’époque de Molière :

« Scélérat, infâme, homme sans foi, fat, maraud, traître, fieffé, faquin, etc »

Les femmes au temps de Molière :

« - Elle n’est point tant sotte et tout à fait passable, dit Scapin à propos de Hyacinthe qui lui plaît :

« Elle n’est pas tant sotte, ma foi, et je la trouve assez passable »

-Allons acheter celle que j’adore ! dit le fils d’Argante, Octave.

-Ce n’est pas en m’achetant qu’il m’aura toute entière, dit Zerbinette :

Acte 3 Scène I (…)

ZERBINETTE.— (…) J'ai l'humeur enjouée, et sans cesse je ris; mais tout en riant, je suis sérieuse sur de certains chapitres; et ton maître s'abusera, s'il croit qu'il lui suffise de m'avoir achetée pour me voir toute à lui. Il doit lui en coûter autre chose que de l'argent; et pour répondre à son amour de la manière qu'il souhaite, il me faut un don de sa foi qui soit assaisonné de certaines cérémonies qu'on trouve nécessaires. (…)

HYACINTE.— La ressemblance de nos destins doit contribuer encore à faire naître notre amitié; et nous nous voyons toutes deux dans les mêmes alarmes, toutes deux exposées à la même infortune.

ZERBINETTE.— Vous avez cet avantage, au moins, que vous savez de qui vous êtes née; et que l'appui de vos parents que vous pouvez faire connaître, est capable d'ajuster tout, peut assurer votre bonheur, et faire donner un consentement au mariage qu'on trouve fait. Mais pour moi je ne rencontre aucun secours dans ce que je puis être, et l'on me voit dans un état qui n'adoucira pas les volontés d'un père qui ne regarde que le bien.

HYACINTE.— Mais aussi avez-vous cet avantage, que l'on ne tente point par un autre parti, celui que vous aimez.

ZERBINETTE.— Le changement du cœur d'un amant, n'est pas ce qu'on peut le plus craindre. On se peut naturellement croire assez de mérite pour garder sa conquête; et ce que je vois de plus redoutable dans ces sortes d'affaires, c'est la puissance paternelle, auprès de qui tout le mérite ne sert de rien. (…)

SCAPIN.— Vous vous moquez; la tranquillité en amour est un calme désagréable. Un bonheur tout uni, nous devient ennuyeux; il faut du haut et du bas dans la vie; et les difficultés qui se mêlent aux choses, réveillent les ardeurs, augmentent les plaisirs. (…)

 

Molière

cour Napoléon

Paris

 

 

La fille ‘ôtée’ aurait pu servir de vengeance au père de Léandre en devenant son héritière. Argante a perdu une fille et souhaite déshériter son fils:

« Et que n’ai-je à cette heure la fille que le Ciel m’a ôtée, pour en faire mon héritière ! »

La peur d’entreprendre ?

« - Je hais ceux qui ont peur d’entreprendre des choses, dit Scapin »

"Je hais, dit-il, ces cœurs pusillanimes qui pour trop prévoir la suite des choses n'osent rien entreprendre."

L’énergie de Scapin qui aide et s’entremet pour assurer le bonheur des jeunes gens est rythmée par ses pieds qui tapent, par ses portés sur les épaules d’un autre acteur, par ses sauts. Il dégage une fougue, une énergie en exagérant sa gestuelle ou les mimiques du visage qui s’inspirent de la commedia dell'arte .

Bien entendu, tout l’humour se concentre sur la phrase « Mais qu’allait-il faire dans cette galère ? »

Don Juan

Molière

Par Jacno

-----------------------------------

Dom Juan de Molière

P 33 :

Il y environ cent cinquante versions de Dom Juan.

 

P 38 :

C’est Molière qui a donné à Don Juan sa réputation universelle.

 

P 40 :

Laurent Tailhade  pense que la fonction  de Don Juan est d’être irrésistible.

 

P 49 :

La Commedia dell’arte :

« Ces scènes étaient des sketches. Les réparties (…) dites dans les dialectes les plus divers, bolonais, piémontais ou vénitiens, étaient (…) inintelligibles aux auditeurs. (…) Mis la pantomime, l’expression corporelle dominaient ces représentations, et tout était lisible et saisissable. »

 

p 64 :

Quatre années après la mort de Molière, sa veuve vendit à Thomas Corneille, Corneille le jeune (…) le droit de traduire en vers le Dom Juan.

(…) Pendant deux siècles, cette traduction fut la pierre tombale du Dom Juan de Molière. On la joua à la Comédie Française plus de cinq cents fois entre 1677 et 1847.

 

P 78 :

Dom Juan m’est apparu ainsi comme un débauché sexuel auquel se juxtaposait un impuissant, puis un séducteur, (…), puis un grand seigneur méchant homme.

 

Dom Juan répond à Sganarelle qui trouve « fort vilain d'aimer de tous côtés »...

"Je me sens à coeur à aimer toute la terre."

Molière

Don Juan

Printemps des poètes

--------------------

P 291 :

Molière (…) mourut un soir afin que ses ouvriers et ses comédiens touchent le gain de leur journée.

 

Louis Jouvet

Témoignages sur le théâtre

Edition Champs arts 2009

Editions Flammarion 1952

-----------------------------------------------------

Marcel Jacno

1904 - 1989

Maison Jean Vilar

Avignon

08 19

 

Graphiste, typographe, Jacno est un homme de caractère(s). Il crée son alphabet pour ses affiches.

A la fin des années 1920, il travaille pour le cinéma. Dessinateur, il publie des caricatures dans la presse.

En 1947, il finalise le conditionnement du paquet de cigarettes des « Gauloises » (signature émise à un milliard et demi d’exemplaires par mois). Il travaille pour les parfumeurs.

Il travaille la mise en page dans les journaux (Ici Paris, Radar, Détective), dans l’édition (Julliard, Denoël, Hachette), dans les ouvrages (la Bible).

En 1951, il rencontre Jean Vilar. Il contribue à développer la notoriété du TNP, puis de nombreux théâtres parisiens.  

Gherardo Poli

Florence, 1674 – Pise*, après 1739

Architecture en ruine avec la commedia dell’arte

Huile sur toile

Le tableau a été probablement réalisé par Gherardo Poli et son fils Giuseppe.

Musée des Beaux-Arts

Nancy

 

 

Tag de la tour de Pise à Nîmes

Italie

La tour de Pise est alcoolisée à la bière. Elle tangue.

Ou bien:

Les architectes qui l'ont construite se sont trompés de matériaux. Au lieu de pierres, ils ont pris les capsules fermant les bouteilles de bière bues.

---------

 

François II Bunel dit le Jeune

Blois, 1552 – Paris, 1599

Huile sur toile

Vers 1580

Commedia dell’arte

Cette toile est l’une des plus anciennes représentations de la Commedia dell’arte en France. Introduite à Paris vers 1575 par des troupes de comédiens italiens, les acteurs y engagent un jeu d’improvisation à partir d’un « canevas ». Ils endossent des rôles facilement reconnaissables par leur costume, mais également par les défauts ou qualités caricaturales des personnages.

La légende datant du XIXe siècle identifie les membres de la cour du roi Charles IX.

Musée d’art et d’histoire de Bayeux

 

Scènes de la Commedia dell’arte

Flandres ou France

Dernier quart du XVIe siècle

Ce tableau illustre la vague des troupes de comédiens italiens (comme les Gelosi ou les Andreini) venus jouer en France à partir du dernier quart du XVIe siècle.

 

Musée Calvet

Avignon

Entrée gratuite

-----------------------------------------------------------

Denis Diderot

par Louis-Michel van Loo

1767

Louvre

Il fut emprisonné à Vincennes.

 

Page 119, sur la Commedia Dell’arte (notes) :

« Foires de Saint-Germain et de Saint-Laurent : on y trouvait aussi le théâtre de la foire, dans le style de a commedia dell’arte : acrobates et pantomimes ; l’autorisation de chanter n’avait été accordée aux comédiens de la foire qu’en 1714. Lesage (Arlequin, roi de Serendib), Marivaux, Piron, etc, ont débuté sur ces théâtres.

Denis Diderot

Histoire de madame de la Pommeraye

Folio classique 2018

Edition dérivée de Jacques le fataliste et son maître. (entre 1765 et 1784)

-----------------------------------------------------------

 

« Sous quelque gouvernement que ce soit, la nature a posé des limites au malheur des peuples. Au delà de ces limites, c'est ou la mort, ou la fuite, ou la révolte. »

Diderot.

-----------------------------

Cabu

Le buste de Molière par J-A. Houdon*

Salle Richelieu, Comédie Française, Paris

2009

Croquis personnel

Avignon

 

*

Jean-Antoine Houdon

Sculpteur

 

Jean-Antoine Houdon, né le 25 mars 1741 à Versailles et mort le 15 juillet 1828 à Paris, est un sculpteur français. Il est l'un des plus importants sculpteurs du XVIIIᵉ siècle. Réputé pour le rendu réaliste de ses œuvres, habile non seulement dans le travail en marbre, Houdon avait aussi un talent et aptitude pour façonner la terre, le plâtre et le bronze. On l'appelle souvent « le sculpteur des Lumières ».

Cour Napoléon

Paris

 

Molière en Gilet Jaune.

 

--------------------------------------------

P 18 (introduction) : la Commedia dell’arte :

« La pièce était donc entièrement tributaire de ses interprètes et pouvait se transformer complètement d’une représentation à une autre.

(…) L’improvisation exigeant de lui (= de l’acteur, NDLR) des qualités qu’il ne possédait pas toujours, il y suppléait par toutes forces d’artifices : tirades passe-partout, « lazzi » éculés, plaisanteries obscènes.

(…) Le niveau moyen des spectacles était assez bas, surtout au XVIIIe siècle.

 

Mémoires

Carlo Goldoni

Editions Mercure de France 1965 et 1988

Fin de l’écriture en 1787.

--------------

Jean Antoine Watteau 

Valenciennes, 1684- Nogent-sur-Marne,1721

 

L’Enchanteur

Huile sur cuivre

Troyes 

Musée des Beaux-Arts

 

Parmi des personnages de la Commedia dell’arte, un charmant guitariste joue de la musique.

 --------------

P 19 (introduction) : Molière :

 

Le dramaturge dont l’exemple exerça une influence déterminante sur Goldoni fut Molière.

 

P 332/33 : une pièce sur la vie de Molière :

 

Deux anecdotes de sa vie privée m’en fournirent l’argument. L’une est son mariage projeté avec Isabelle, qui était la fille de Béjart, et l’autre la défense de son Tartuffe.

(…) Le personnage de Valerio n’est autre chose que Baron, comédien de la troupe de Molière.

(…) La Chapelle (était, NDLR) ami de l’auteur et très connu dans son histoire.

 

Mémoires

Carlo Goldoni

Editions Mercure de France 1965 et 1988

Fin de l’écriture en 1787.

 

----------------

Molière

Albert Memorial 

Londres 

-----------

J-B-P Molière 
Comédie Française 
Paris

----------

 

Molière 
Né à Paris - Mort à Paris.
1622 - 1673
Paris
Souscription nationale.
--------

Le  Ragueneau :

Maître Restaurateur (1608 - 1654)

Les conseillers du Roy prenaient souvent leurs repas chez Ragueneau, mais aussi beaucoup d'artistes auxquels il lisait tout ce qu'il avait écrit pendant la nuit : parmi eux, le célèbre Jean-Baptiste Poquelin dit Molière, ainsi que le redoutable polémiste Cyrano de Bergerac.

-----------

Molière.
L'avare.
Pièce écrite en 1668.
Moquerie des avares, de leur colère et de leur égoïsme.
"La Marseillaise"
-------------------

Publié dans Théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article