Le musée Raimu à Marignane - Marcel Pagnol

Publié le par bmasson-blogpolitique

Le musée Raimu à Marignane
 
C’est dans une villa du siècle dernier que le musée Raimu s’est installé.
On y trouve des documents et des vidéos d’Isabelle Nohain-Raimu, sa petite-fille, qui retrace la vie et la filmographie de Raimu.
On peut aussi lire des lettres de Marcel Pagnol, Marcel Achard, Georges Simenon, Sacha Guitry, etc. Raimu était très méticuleux et il conservait tous ses papiers.
 
Orson Welles le qualifiait de ‘plus grand acteur du monde’.

Toulon

Fanny

Film de Marcel Pagnol

Albert Jorio, d'après Henri Cerutti

1932

Affiche lithographiée

Marseille

Nicolas Pagnol : « Marcel c’est notre grand-père à tous ! »

Que reste-t-il de Marcel Pagnol ? Et qui sont les Pagnol d’aujourd’hui ? Son petit-fils, Nicolas, nous donne des pistes. Comme Serge Scotto, avec qui il adapte son œuvre en BD, ainsi que Philippe Carrese, cinéaste et écrivain. 

 

Marcel Pagnol à Tarascon

"Si j'avais été peintre, je n'aurais fait que des portraits."

 

 

Mon montage sur Raimu

 

 

Raimu revu et corrigé par mes soins, d'après une oeuvre en bois vue à Salon-de-Provence.

 

 

Raimu dans la fameuse "partie de cartes"

D'après une oeuvre en bois vue à Salon-de-Provence.

 

 

Marseille

Bar de la marine

"La partie de cartes"

 

 

Pagnol

"La partie de cartes"

Nîmes

 

 

La partie de cartes à Nîmes 

Les coordonnées

 

Gaston Balande

1881 - 1971

La partie de cartes à Souville

Eau-forte

France

Mémorial de Verdun

----------------------

Page 71 : Raimu :

Il a joué avec Raimu au théâtre, dans le Malade Imaginaire. « Il portait en lui une naïveté enfantine et un puissant orgueil qui l’ont souvent rendu sublime, mais qui, à mon sens, l’ont souvent empêché d’atteindre le génie de Harry Baur ». Il  a adoré Harry Baur car il  a « tout inventé tout en gardant sa personnalité ».

 

Michel Serrault

…vous avez dit Serrault ?

Edition Florent Massot – 2001

----------------

Page 197. Raimu, fétichiste des pieds :

« C’est grâce à Marie Bell que Raimu entra à la Comédie Française en 1943. (…) Elle m’avoua (= Marie Bell à Jean-Claude Brialy, NDLR) que Raimu était un véritable fétichiste des pieds de femme, et quand elle voulait lui faire plaisir elle envoyait valser sa chaussure et lui présentait son pied. Ca le rendait littéralement fou de joie ! »

 

Jean-Claude Brialy

Le Ruisseau des Singes

Autobiographie

Robert Laffont – 2000

-----------------------

Aux arts et cætera.
Les trésors de Marcel Pagnol.

réalisé par : Fabien Béziat.

A l'appui de nombreuses archives inédites, d'extraits de films, de romans, de pièces de théâtre, mais aussi de documents fournis par son petit-fils Nicolas Pagnol, le documentaire retrace la vie et l'oeuvre de Marcel Pagnol. Au fil de ses œuvres, carnets, journaux intimes, notes et souvenirs - des mémoires à la correspondance, en passant par les «Confidences» et les «Carnets de cinéma» - on découvre un homme ambitieux, téméraire et sûr de ses idées, qui menait chaque projet à terme, sans jamais perdre espoir ni se soucier du qu'en-dira-t-on. Un incorrigible curieux qui s'entêta à imposer le cinéma parlant à une époque où personne n'y croyait. Un ami fidèle, demeuré proche, malgré leurs différends, de Raimu ou d'Albert Cohen. Et un éternel enfant, qui rêvait d'offrir un «Hollywood provençal »à sa région natale...

 

https://www.france.tv/documentaires/art-culture/995341-les-tresors-de-marcel-pagnol.html

------------------

Lire aussi:

Publié dans Le sud

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article