La musique jouée sans papiers. Bohémien-ienne.

Publié le par bmasson-blogpolitique

La musique jouée sans papiers. Bohémien-ienne.

La musique jouée sans papiers.

Ils jouaient de l’accordéon

S’installant au pied des maisons.

Ils venaient de nulle part

Et quêtaient leur quote-part.

Aux premiers rayons de soleil,

Ils butinaient, tels des abeilles,

Et demandaient aux passants

De leur donner quelques cents.

Ils n’avaient pas fréquenté le Conservatoire,

Sinon, ils ne joueraient pas sur les trottoirs.

Ils n’étaient pas, non plus, chansonniers,

Mais avec ces sous, ils pouvaient manger.

Ils espéraient être tolérés.

Ils savaient qu’ils n’étaient pas aimés.

Ils voulaient seulement jouer.

C’est mieux pour quémander !

Un jour, une voisine se mit à crier :

« Retournez d’où vous venez !

C’est toujours le même air que vous jouez !

Rentrez chez vous, allez ! »

Elle n’en pouvait plus

De ces musiciens de rue…

Cela faisait plusieurs jours qu’ils jouaient

Et ça commençait à l’exaspérer.

Elle haïssait les étrangers.

Le travail aux Français !

Elle n’aimait pas partager.

Et encore moins les supporter.

Une passante, spectatrice de la scène,

Voulut lui dire sa gêne et sa peine

D’entendre des propos tant racistes.

Mais l’autre était belliciste.

Elle éructa plusieurs fois,

Ouvrant et fermant

Ses volets colériquement

Pour cracher son venin maladroit.

Ils hésitèrent,

Se consultèrent.

Elle pouvait appeler la maréchaussée

Pour un nouveau contrôle d’identité.

Ils n’avaient pas de papier.

Plusieurs fois, ils ont été contrôlés

Et à chaque fois, étaient expulsés.

Mais, plus tard, ils revenaient.

Ils aimaient, aux beaux jours,

Vivre, « pour toujours »,

Dans cet ELDORADO,

Ce pays où tout est beau !

Car il est un lieu idyllique

Qui attire, tant il est magnifique !

Et ils ne veulent pas en être chassés,

Surtout au début de l’été.

C’est pourquoi, ce jour-là,

Ils se sont poussés.

De place, ils ont changé

Pour ne pas la déranger…

Brigitte Masson.

-----------------------

Gino Severini

Bohémien jouant de l'accordéon

1919

Peinture à l'huile

Mandoline

Blois

 

 

Automate

Joueuse de mandoline

18 e s 

Musée des Arts et Métiers

Paris

ET

graph

Paris

Fillette musicienne

-------------------- 

 

Vincenzo Gemito

1852 - 1929

Zingara

Bohémienne

1885

Naples

Musée d'art.

----

Publié dans mes poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article