Winnie Mandela. La femme controversée

Publié le par bmasson-blogpolitique

~~Winnie Mandela.

Winnie Madikizela-Mandela, plus connue sous le nom de Winnie Mandela, est une femme politique sud-africaine, membre de l'ANC, née le 26 septembre 1936.

Elle a été la deuxième épouse de Nelson Mandela, ancien Président d'Afrique du Sud. L’ANC, African National Congress, est une organisation dont le but est de mettre fin au système d'apartheid de l'Afrique du Sud basé sur la ségrégation raciale.

Après une enfance marquée par l’enfer du racisme, Winnie devint la première femme « travailleur sociale » du pays.

Agée de 18 ans, elle rencontre Nelson Mandela, de dix-huit ans son aîné, marié et père de trois enfants, qui la remarque à un arrêt de bus. Ils ne vivront que deux ans ensemble, avant que Nelson Mandela ne soit jeté en prison pour 27 ans.

~~Il a finalement été condamné en 1964 à la prison à vie, laissant Winnie Mandela élever leurs deux petites filles, Zenani et Zindzi, à elle toute seule.

Néanmoins, Winnie a promis de continuer à travailler pour mettre fin à l'apartheid, elle a été impliquée dans l'ANC et a envoyé ses enfants à l'école internat au Swaziland pour leur offrir une éducation plus pacifique.

Contrôlée par le gouvernement, Winnie Mandela a été arrêtée en vertu de la loi sur la suppression du terrorisme et a passé plus d'un an à l'isolement, où elle a été torturée. Après sa libération, elle a continué son militantisme et a été emprisonnée plusieurs fois.

Elle a subi les brimades, l’humiliation, l'ostracisme, la prison et la torture.

Son image de combattante a été ternie par l’affaire de l’enlèvement d'un adolescent, Stompie Seipei. Sa sentence de six ans de prison pour enlèvement est réduite à une amende en appel

~~En 1990, les images de Winnie côte à côte avec Nelson Mandela libéré et triomphant font le tour de la planète.

En avril 1992, Nelson Mandela a annoncé sa séparation avec sa femme et met fin à leurs 38 ans de mariage.

Le divorce est prononcé en 1996. Winnie devient Mandikizela-Mandela.

Durant la période de transition vers une démocratie multiraciale, son discours est nettement moins conciliant que celui de son mari envers la minorité blanche. En mars 2010, Winnie Madikizela-Mandela fustige la politique menée par son ancien mari lors de sa présidence. Elle reste l'une des députés les plus populaires de l'ANC.

De 1993 à 1997, elle préside la ligue des femmes de l'ANC.

~~Madikizela-Mandela est adorée par beaucoup pour son rôle de premier plan dans la lutte anti-apartheid et abhorrée par d'autres pour ses divers démêlés avec la loi.

A moins que ce ne soit pour les raisons opposées de ses adorateurs…Elle est très controversée dans les médias. Qui le serait à moins ?

« Cela semble toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse. »
Nelson Mandela.

Winnie Mandela. La femme controversée

« Là où l’on s’aime, il ne fait jamais nuit. »
Proverbe africain.

Winnie Mandela, militant anti-apartheid et ex-épouse de la fin du Président sud-africain Nelson Mandela, est mort à 81 ans.

 

La famille a déclaré dans une déclaration qu'elle est décédée à l'hôpital Netcare Milpark à Johannesburg, en Afrique du Sud, après une longue maladie, pour laquelle elle avait été dans et hors de l'hôpital depuis le début de l'année.

 "Mme Malika-Mandela a été l'une des plus grandes icônes de la lutte contre l'apartheid, " dit la déclaration. "Elle s'est battue vaillamment contre l'Etat d'apartheid et a sacrifié sa vie pour la liberté du pays."

 

La militante au franc-parler était connue sous le nom de «mère de la nation» en raison de sa lutte contre la domination des blancs en Afrique du Sud. Elle a été mariée à Nelson Mandela pendant 38 ans, y compris les 27 ans où il a été emprisonné sur une île près du Cap.

"Elle a gardé la mémoire de son mari Nelson Mandela emprisonné et vivant pendant ses années sur Robben Island et a contribué à donner la lutte pour la justice en Afrique du Sud un de ses visages les plus reconnaissables, " dit la déclaration.

Le couple a divorcé en 1996, deux ans après que Nelson Mandela devienne le premier président noir de l'Afrique du Sud. Ils avaient deux filles ensemble. Nelson Mandela est mort en 2013.

La famille a dit qu'elle publiera les détails du Mémorial et des services funéraires une fois que ceux-ci auront été finalisés.

Il s'agit d'une histoire de nouvelles de rupture, plus à suivre...

En 1991, elle est reconnue coupable de complicité dans l'enlèvement d'un jeune militant, Stompie Seipei. Elle est condamnée à six ans de prison, une peine ultérieurement commuée en simple amende.

(…) Mise au ban de la direction de l'ANC, condamnée une nouvelle fois en 2003 pour fraude, Winnie fait tout de même son retour en politique quatre ans plus tard en intégrant le Comité exécutif du parti, l'instance dirigeante de l'ANC.

(…) Leur animosité a continué même après la mort de Nelson Mandela en 2013. Il ne lui a rien légué. Furieuse, elle a engagé une bataille pour récupérer la maison familiale de Qunu (sud). La justice l'a récemment déboutée de ses demandes.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pasionaria en Afrique du Sud de la lutte antiapartheid, "Winnie", ex-épouse controversée de l’icône Nelson Mandela, a inextricablement lié son destin à celui de son pays. Un portrait documenté de la figure emblématique des townships. Un beau visage sous un chapeau cloche, Winnie Madikizela-Mandela, jeune assistante sociale née

dans un village du Transkei, a 25 ans lorsque son mari, Nelson Mandela, est arrêté en 1962 à la suite d’une campagne de sabotage de l’ANC, puis condamné à perpétuité : "Nous nous connaissions à peine." Militante au puissant charisme et à la détermination sans faille, la pasionaria va alors mener la lutte antiapartheid en Afrique du Sud et maintenir haut la flamme de la résistance, récoltant des fonds pour les prisonniers et orchestrant sans relâche la mobilisation. Cible du régime, espionnée et maintes fois arrêtée, cette mère de deux petites filles, qui jamais ne désarme, est bientôt accusée d’avoir provoqué la vague de violence qui submerge le pays en 1976. Assignée à résidence à Brandfort – "un tombeau vivant" –, l’opposante, courtisée par les médias internationaux, assume d’être prête à tuer pour la liberté. Ne craignant rien ni personne, Winnie, qui recrute avec Chris Hani et Oliver Tambo les soldats d’Umkhonto we Sizwe, la branche militaire du Congrès national africain, joue aussi les courroies de transmission entre le terrain et le prisonnier légendaire dont le monde entier exige la libération. Mais tandis que, dans les années 1980, le pouvoir engage des négociations secrètes avec Mandela en vue de sa libération, le régime s’acharne à discréditer son épouse, figure emblématique des townships, qui comprend mieux que personne les aspirations de la jeunesse et ne cesse de fustiger le capitalisme.

Le saint et la pécheresse

Entrelaçant archives et témoignages précieux, dont le sien et celui de sa fille Zindzi, ce portrait dense et très documenté éclaire le rôle majeur – et souvent sous-estimé – de cette militante engagée en première ligne dans la lutte antiapartheid.

Il montre surtout comment le régime sud-africain s’est ingénié à opposer "le saint" Nelson Mandela à la "pécheresse" Winnie, redoutée pour son intransigeance, jusqu’à leur séparation et sa diabolisation.

Mais si le film la réhabilite politiquement, il n’occulte pas pour autant les zones d’ombre de cette flamboyante personnalité, accusée d’avoir commandité l’assassinat du jeune Stompie Seipei Moketsi, 14 ans. Au travers du parcours de cette femme insoumise, 81 ans aujourd’hui, dont la popularité n’a jamais faibli dans son pays, une subtile réflexion sur l’histoire récente tourmentée de l’Afrique du Sud.

Documentaire de Pascale Lamche (France/Afrique du Sud, 2016, 1h25mn) ARTE

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dernier hommage à la très populaire Winnie Mandela, "rempart" contre l'apartheid.

Plusieurs dirigeants étrangers, dont les chefs d'Etat congolais Denis Sassou Nguesso et namibien Hage Geingob, avaient fait le déplacement en Afrique du Sud. Jesse Jackson, militant emblématique des droits civiques aux Etats-Unis, et la top model britannique Naomi Campbell aussi.

La fin de la cérémonie a coïncidé avec un violent orage, interprété par la foule comme une bénédiction.

Sur les traces de Madiba, la lutte continue.

(…) Il s’appelait Nelson Rolihlahla Mandela. Son destin était princier.

 

(…) Presque anecdotique, le nombre de rues dans le monde portant le nom de Nelson Mandela dépasse, et de loin, toutes les personnalités connues.

(…) De la chrysalide Mandela s’échappent encore des millions de résistances.

 

"On dit qu’on ne connaît jamais un pays tant qu’on n’est pas allé dans ses prisons. On ne devrait pas juger une nation sur la façon dont elle traite ses citoyens les plus riches mais sur son attitude vis-à-vis de ses citoyens les plus pauvres."

 Nelson Mandela

 

 

"La meilleure arme, c'est s'assoir et parler."

Mandela.

Tag

Saint-Ouen

 

Fête de l'Humanité

"Cela semble toujours impossible, jusqu'à ce qu'on le fasse!"

Mandela

 

"C'est toujours l'oppresseur, non l'opprimé qui détermine la forme de lutte. Si l'oppresseur utilise la violence, l'opprimé n'aura pas d'autre choix que de répondre par la violence."

Nelson Mandela

----------------------------------------------

Le porte-parole du parti au pouvoir sud-africain quitte ses fonctions après des plaintes pour harcèlement sexuel.

(…) M. Mabe doit faire face aux procédures disciplinaires internes de son parti après que son ex-assistante personnelle l'a accusé de harcèlement sexuel. L'ANC a publié la lettre de M. Mabe dans laquelle il demande à être relevé de ses fonctions jusqu'à ce que les allégations pesant contre lui aient été clarifiées.

Liberté pour Mandela 

Affiche du PCF

------------------------------------------------------------------------------------------------

Nelson Mandela

Stand du PCF de Pantin

Solidarité internationale

Fête de l'Humanité 2019

--------------------------------------

PCF La Courneuve

"Cela semble toujours impossible jusqu'à ce qu'on y arrive."

Nelson Mandela

Fête de l'Humanité 2019

---------------------------------

Nelson Mandela

Affiche d'Ernest Pignon Ernest

Fête de l'Humanité 2019

--------------------------------

Closer vous raconte les détails de la confrontation entre Luc Besson et Sand Van Roy, qui l'accuse de viol.
(…) Elle a eu lieu au 36 "Bastion", le siège de la police judiciaire parisienne. Luc Besson et Sand Van Roy étaient convoqués à 8h30 et ont terminé vers 13h.

Lu dans "L'Union"

Nelson Mandela 
Les racines de la résistance 
Fête de l'Humanité 
 
---------

 

Nelson Mandela 
27 ans au bagne de Rodden Island.
1993 - Prix Nobel de la Paix.
"L'Humanité "
11 21
-----------
"Mandela" 
Théâtre 
Par Xavier Marchand  
"L'Humanité"
NDLR: j'ai choisi ce passage qui parle de Winnie en la qualifiant de "beauté à couper le souffle".
 
-------------- 
Nelson Mandela.
L'éducation est une arme pour changer le monde.
-----

Publié dans Femmes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article