Stéphane Guillon - Je me suis bien amusé, merci ! 2009. 2017, ça continue!

Publié le par bmasson-blogpolitique

~~Stéphane Guillon

Je me suis bien amusé, merci !

Chez Point

collection Humour. 2012

~~Stéphane Guillon nous dévoile sa façon de voir son histoire bien triste, mais au cours de laquelle le lecteur parvient à éclater de rire, au sein du groupe Radio France.

Pendant quelques 304 pages, il nous explique comment harceler un employé pour le faire soit démissionner, soit le renvoyer.

Il résume en quatre pages la manière de procéder qui a été utilisée contre Didier Porte, humoriste pendant dix ans à Radio France.

~~Acte 1 : lui trouver un défaut et si personne ne le voit, tout mettre en scène pour le gonfler et le mettre en avant

Etape n°1 : le convoquer. Lui faire la leçon. Le faire douter. Dramatiser. Menacer. Hurler.

Etape n°2 : rappeler le secret de l’entretien.

Acte 2 : envoyer une lettre recommandée à Didier Porte lui rappelant les reproches faits oralement.

Acte 3 : prévenir discrètement les médias.

~~Quinze jours plus tard, « l’affaire » devient une affaire d’Etat !

Surtout, ne rien faire pour calmer le jeu…

Stéphane Guillon apprendra par la lecture du journal « Le Monde » qu’il est licencié.

Coût de ces injustices :

~~Le conseil des Prud’hommes a condamné Radio France à verser, en 2011 :

212 000 Euros à Stéphane Guillon

252 000 Euros à Didier Porte

263 000 Euros au journaliste Florent Chatain pour licenciements abusifs.

Stéphane Guillon - Je me suis bien amusé, merci ! 2009. 2017, ça continue!

Juin 2010, l'affaire se poursuit, cette fois-ci avec C8:

L'humoriste et chroniqueur de l'émission de Thierry Ardisson a été évincé. Il était très critique à l'encontre de Vincent Bolloré, le propriétaire de la chaîne. 

L’humoriste avait également apporté son soutien aux journalistes d’i>télé, en grève après l’annonce de l’arrivée sur la chaîne de l’animateur controversé Jean-Marc Morandini, placé par l’homme d’affaire. 

Au même moment, il s’était brouillé publiquement avec Cyril Hanouna, pilier de C8 avec «Touche pas à mon poste». 

Maïtena Biraben a gagné en appel contre Canal+ qui devra lui verser 3,5 millions d'euros pour l'avoir licenciée sans cause réelle ni sérieuse, indique l'AFP. À lire ici le récit de cette «faute» dont Vincent Bolloré accusait l'animatrice.

06 21

Bolloré :

Les éditions Fayard affrontent une grave crise, ayant vu partir en quelques jours cinq auteurs phares, dont leur numéro un Virginie Grimaldi, tous mécontents d'un renouvellement de la direction.

AFP

 

---------------

 

Des auteurs mécontents quittent les éditions Fayard.

(…) Ils interviennent alors que la maison mère des éditions Fayard, Hachette, est en train de passer sous le contrôle du groupe du milliardaire.

(…) "Indépendance menacée".

Le journaliste Fabrice Lhomme a qualifié Mme de Closets de "meilleure éditrice de Paris". Avec son confrère du quotidien Le Monde Gérard Davet, ils s'en vont eux aussi.

"Paris-Match"

Les journalistes sont opposé-e-s à la photo d'un cardinal en Une.

Voilà les conséquences de la domination de Vivendi sur Lagardère.

NDLR: non à la bigoterie dans la presse française!

07 22

----------------------

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article