Qui a le plus de soucis pour une fin de vie chez soi?

Publié le par bmasson-blogpolitique

~~Finir sa vie chez soi !?

« - Tu sais, j’ai demandé à l’APAH un peu plus de temps pour que la personne qui aide ma mère lui prodigue plus de soins. - Ah bon ? - Oui, et j’ai manifesté mon mécontentement, il y a quelques jours dans le bureau de la secrétaire. Cela fait trois mois que j’ai fait la demande et je ne vois rien venir. L’aide ménagère vient une heure par jour. Mais ce n’est pas suffisant ! Ma mère refuse toute aide et surtout ne se lave plus. Comme elle ne change ni son linge de corps ni ses draps, c’est une chance qu’elle n’ait pas attrapé une maladie de peau. La secrétaire m’a dit que la demande était en cours et dès l’accord donné, il y aura un rattrapage des heures. Mais, c’est maintenant que nous en avons besoin ! -

C’est comme pour ma belle-mère. Je l’ai menacée de ne plus venir la voir avec mon mari. Elle doit se laver tous les deux jours. Je ne veux pas voir une personne qui sentirait mauvais. Ce chantage a été efficace…

- Mais, les soins corporels ne sont pas les seuls problèmes. Elle ne cuisine plus. Elle s’alimente d’un yaourt de temps en temps.

- Pour ma belle-mère, j’ai de la chance, elle cuisine encore…

- Comme cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas vu un ophtalmologiste, nous l’avons emmenée en voir un. Et bien entendu, elle est devenue aveugle…Elle a un glaucome à l’œil droit et une cataracte à l’œil gauche…Pourtant, sachant que nous habitons à 500 km du domicile de ma mère, nous avions demandé au médecin de famille de venir la voir de temps en temps.

 

- Oui, c’est à eux de suivre leurs patients âgés et ils devraient alerter la famille en cas de problème. Et alors ?

- Il est venu la voir au début, deux ou trois fois. Mais, comme elle refusait toute aide, il s’en est servi de prétexte et a cessé de la suivre sans son accord.

- Parfois, certaines personnes âgées ne devraient pas rester seules chez elles. Quand elles refusent tout, c’est le signe qu’il y a un problème mental…

- Je lui ai dit : « Mais vous êtes un médecin de campagne ! ».

Malheureusement, il a d’autres chats à fouetter et il ne peut pas la nourrir non plus ! L’endroit où habite ma mère est un véritable désert médical… Enfin, toute sa vie, elle a préféré dormir sur son matelas d’argent plutôt que le dépenser. Elle avait peur d’en manquer. Avec mon frère, je n’ai aucun souvenir de restaurant avec elle ou de vacances familiales. Je ne me souviens pas non plus de geste affectueux. Et pourtant, nous continuons toujours espérer en avoir un… - C’est ainsi qu’elle a vécu sa vie !

- Oui, et à nos dix-huit ans, elle s’est empressée de nous émanciper, mon frère et moi…C’est la famille de mon futur mari qui m’a hébergée, sinon, je me serais retrouvée seule…. » Quelle fin de vie….

Jean Turcan

L'aveugle et le paralytique

1846 1895

Qui a le plus de soucis pour une fin de vie chez soi?
Qui a le plus de soucis pour une fin de vie chez soi?
Qui a le plus de soucis pour une fin de vie chez soi?

Publié dans mes poésies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article