Maïakovski, Le grand poète russe

Publié le par bmasson-blogpolitique

Maïakovski, Le grand poète russe
Femme russe

Femme russe

Maïakovski

Maïakovski

Maïakovski et Lili Brik

Maïakovski et Lili Brik

Maïakovski

« Que m'importe

Car mon corps est de bronze

Et mon cœur de fer glacé. »

 

 

Nous, les communistes,

"Communistes nous sommes parce que,

les pieds solidement plantés dans l’aujourd’hui,
nous sondons du futur la nuit opaque,...
et sommons le présent de vivre.
Communistes nous sommes parce que
nous écoutons la classe qui murmure
et des sans-voix lancés à l’attaque
nous faisons une masse unie comme un seul et qui chante.
Communistes nous sommes parce que,
marchant sur la plage nue
quand déjà monte le bruit de la marée
nous continuons, dédaignant le refuge.
Communistes nous sommes parce que,
ayant pesé avec justesse les plus et les moins,
nous savons reculer, ferrailler à l’arrière,
et repartir de plus belle pour l’empoignade."

Maïakovski,

"Ecoutez, si on allume les étoiles",

textes traduits du russe par Francis Combes et Simone Pirez -

Editions du temps des cerises, 2005

 

Histoire de Tableau n°6 : LA THEIERE DE MAÏAKOVSKI.
Mon exposition à la galerie Orel Art en 2007 m’a donné l’opportunité de concevoir des objets usuels, dont une théière, en m’inspirant de l’esprit des Vhutemas. assez proche il est vrai de celui du Bauhaus. De la maquette en papier à un objet en porcelaine… Sur les traces de Rodchenko et Malevitch.
Ivan Messac
"La poésie, c'est comme le radium. Pour en obtenir un gramme, il faut des années d'effort".
 
Vladimir Maïakovski

-------------

Publié dans musique et poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article