Les Grecs et Homère - Masques de théâtre antiques

Publié le par bmasson-blogpolitique

Chez les Grecs,

Le choeur expliquait au public comment se comporter.

Au commencement, il y eut celui qui parla d’héroïsme, c’était Homère.

Quand même, huit cents ans avant notre ère !

Dans l’Iliade, il raconte la colère d’Achille

Et ses péripéties après sa prise d’armes, et tous ses bisbilles.

L'Iliade comprend trois descriptions de ce qui ressemble à la phalange, notamment :

«Ainsi ajustaient-ils casques et boucliers bombés. Écus, casques et hommes se pressaient l'un contre l'autre, Et quand ils se penchaient, les casques chevelus heurtaient Leurs splendides cimiers, tant ils se tenaient serrés. »

Choeur antique

Le chœur commente effectivement les actes des autres personnages de la pièce et en tire les leçons.

Alfred Boucher

1850 – 1934

Homère chantant des poésies

1875

« Homère accompagné de son jeune guide, chante ses poésies dans une ville de la Grèce », tel est le thème du prix de Rome en 1875. Alfred Boucher échoue. Le prix est remporté par Jean-Baptiste Hugues.

Fécamp

Musée les Pêcheries

-----------------------------

Jean-Paul Laurens

1838 – 1921

Homère dans l’île de Syros

1864

Laurens n’obtiendra jamais le Prix de Rome, malgré quatre tentatives.

Il offre ce tableau au musée de Fécamp comme « un témoignage sympathique entre un tableau de jeunesse et un jeune musée ».

Fécamp

Musée les Pêcheries

---------------------------

Masque

Arles

Masque de femme

 

Arles

Masque chinois

Masque chinois

Masque d'Agamemnon

 

Grèce

Masques de mort

Grèce

Masque en plâtre de femme

Grèce

Masque de théâtre

Masque de théâtre

Femme grecque

Premier esclave de comédie

Athènes

Masque de peur ou de pleurs

Masque plastron de femme grecque

Masque plastron de femme grecque

Masque plastron de femme
Antinoé (Egypte), 3e siècle après J-C
Stuc peint et doré
Transfert du musée Guimet, 1949

Masque au théâtre antique d'Arles

Masque de théâtre grec

Masques égyptiens

Masques grecs

Marseille

Acrotère d'angle à masque tragique et feuilles d'acanthe*

Fouilles de l'Alcazar, 2000

1er siècle après J-C

Cette pièce appartenait à un mausolée d'époque augustéenne.

Grèce 
Thèbes ?
Acrotère 
Paris - Musée du Louvre.
 
L’acrotère est ce petit muret qui prolonge verticalement une façade au-dessus du niveau du toit.
Selon sa hauteur, l’acrotère peut être : La hauteur minimale de ce muret est de 15 cm. Le premier intérêt d’un muret d’acrotère est de faciliter l’isolation et l’étanchéité du toit-terrasse.
Élément décoratif, géométrique, végétal ou figuré, placé au faîte et aux angles des édifices antiques et dont la silhouette se profilait sur le ciel.
 
 
---

*

Lisbonne 
Cimetière Dos Prazeres 
Fleurs en pierre 
Acanthe
 
Acanthus mollis L
Plante native de la région méditerranéenne.
Sur les colonnes de la ville de Corinthe, 5 siècles avant Jésus-Christ par l'architecte Callimachus. Il s'inspira d'une tombe recouverte d'une acanthe qui a grandi sur un palissage.
Cette plante décorative symbolise l'éternité.
-----

Masque théâtral d'une jeune fille– Terracotta

Age hellénistique

 

Masque théâtral d'un vieil homme bizarre – Terracotta de Campanie

Age hellénistique

 

Masque théâtral d'un jeune africain - Terracotta de Campanie

Age hellénistique

--------

Avignon

Musée lapidaire

 

Masque tragique. Ornement de tombeau.

Visage féminin aux traits sereins, coiffée d’un haut onkos (perruque portée par les acteurs de théâtre dans l’Antiquité grecque et romaine). Une taenia (bandelette) retient la chevelure.

Calcaire à grains fins. Œuvre gallo-romaine, époque impériale, IIe siècle après J-C.

Décor d’une sépulture de jeune fille.

Provenance : Vaison-la-Romaine.

 

Masque tragique. Ornement de tombeau. 2

Visage juvénile aux traits féminins, coiffée d’un haut onkos (perruque) aux boucles en virgule surmontée par une guirlande de trois feuilles alternant avec des corymbes (grappes de lierre), détail iconographique désignant Bacchus, le dieu de la vigne, du vin et des mystères.

Ces maques de pierre prenaient place aux angles d’un enclos funéraire ou sur le tombeau lui-même. Ils remplissaient une fonction apotropaïque, à savoir éloigner de la tombe les influences néfastes.

Œuvre gallo-romaine, époque impériale, IIe siècle après J-C ?

Provenance : Vaison-la-Romaine.

 

Fréjus

Masque tragique.

Acrotère (élément architectonique) en grès figurant un masque tragique, trouvé au siècle dernier dans les ruines du théâtre romain. Il a sans doute servi à la décoration de l’édifice.

------------

Le sexisme, une histoire ancienne.

(…) Mary Beard, elle, célèbre historienne britannique et professeure d'humanités à Cambridge, aborde la question sous un angle atypique.

(…) Exemple : l'Odyssée d'Homère.

(…) Les femmes cessent de penser, une fois pour toutes, qu'elles doivent se conformer aux modes de représentation masculins. 

Homère

Albert Memorial

Londres 

Naples

Musée national d'archéologie.

Homère

1er siècle avant J-C

-----

Naples

Musée national d'archéologie.

Homère

Portrait du 2e s après J-C.

Collection Farnese

-------------

Publié dans musique et poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article