Lénine et Clara Zetkin

Publié le par bmasson-blogpolitique

Lénine et Clara Zetkin

~~Les égéries féminines de Lénine.

En instituteur russe de la fin du XIXe siècle, Lénine prône- pour les autres- la maîtrise des passions, le refoulement intime. Il reste quelque peu méprisant envers les questions de sexualité et de vie conjugale. Il sait néanmoins s’attirer la « sympathie » des égéries féministes de la première heure.

Clara Zetkin dans ses « Souvenirs sur Lénine, janvier 1924 », cite :

« Je n’ai aucune confiance dans la sûreté et la persévérance dans la lutte des femmes chez qui le roman personnel s’allie avec la politique. Pas plus que dans les hommes qui courent après toutes les jupes et s’amourachent de toutes les femmes. Non, non, cela ne s’accorde pas avec la révolution ! »

~~C’est la journaliste allemande Clara Zetkin qui a lancé l’idée d’une Journée internationale des femmes.

Lénine et Clara Zetkin

 

~~1910

C'est à la conférence internationale des femmes socialistes de 1910 que l'idée d'une « Journée Internationale des Femmes » est décidée.

mars 1911

Un million de femmes manifestent en Europe.

8 mars 1913

Des femmes russes organisent des rassemblements clandestins.

8 mars 1914

Les femmes réclament le droit de vote en Allemagne.

8 mars 1915

À Oslo des femmes défendent leurs droits et réclament la paix.

8 mars 1917

À Saint Pétersbourg des ouvrières manifestent pour réclamer du pain et le retour de leurs maris partis au front.

8 mars 1921

Lénine décrète le 8 mars journée des femmes.

Le rouge et l'Allemagne d'après la première guerre mondiale.

Les élections auront lieu en janvier 1919. Le Reich doit se transformer en démocratie parlementaire. La Révolution russe de 1917 et les bolchéviks inspirent aux Allemands les conseils ouvriers qui militent pour un régime semblable à celui des soviets.

Lénine et Clara Zetkin

Un clin d'oeil au slogan de Lénine en 1917: "Le pain, la terre et la paix".

 

 

Lénine

Puces de Saint-Ouen 

 

Daniel G. Andujar

Lénine se flagellant

2014

Nîmes 

 

----------------------

"Mais en attendant, s'il me plait, je te parlerai sans fin des yeux de Clara... Quand ce sont vraiment les yeux de cette vieille femme, tous les yeux des femmes de demain, la jeunesse des yeux de demain !
Avant que j'aie épuisé les images du ciel et les métaphores marines, et que j'aie pris tout ce que je puis utiliser pour te donner une petite idée de ce qui peut se dire de ces aurores qui s'ouvrent comme des fenêtres dans l'ignorance et dans la nuit, tu devras te rendre, lecteur.
Mais j'ai pitié de ta patience, et puis il y a grand besoin aussi de ta force, à toi, pour transformer le monde. A toi aussi.
"

Aragon , épilogue des "cloches de Bâle", à propos des yeux de Clara Zetkin, féministe, initiatrice de la journée du 8 mars, déléguée allemande au congrès socialiste de Bâle (1912)

-------------------

Des égales dans la lutte des classes — par Clara Zetkin.

Clara Zetkin a porté haut l’émancipation socialiste et féministe. Opposante à la Première Guerre mondiale, députée du Parti communiste d’Allemagne et instigatrice de la Journée internationale des droits des femmes, il lui fallut fuir son pays quelques mois après la prise de pouvoir d’Adolf Hitler. Les éditions Hors d’atteinte publient demain un important recueil de ses textes, discours et lettres : Je veux me battre partout où il y a de la vie. Nous en publions un extrait : il s’agit d’un article — jamais traduit en français jusqu’alors — paru dans le journal Die Gleichheit le 1er novembre 1893. Le congrès annuel du Parti social-démocrate allemand (SPD) venait de se tenir à Cologne. La question syndicale était à l’ordre du jour : Clara Zetkin mit alors sur la table l’« urgente nécessité » que représente la syndicalisation des femmes et s’éleva contre les écarts salariaux entre les deux sexes ainsi que la « double charge de travail » qui pèse sur les travailleuses.

 

Publié dans Femmes, Paix

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article