Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les intermittents

 

En 2014

 

Quelques chiffres

 

L’intermittence du spectacle n’est pas un statut mais un régime spécifique d’assurance chômage. Ce n’est pas à supprimer, ça fait partie des acquis sociaux.

Le MEDEF et la Cour des comptes annoncent depuis dix ans des chiffres erronés soit par méconnaissance soit dans un but de manipulation de masse. Il est d’usage d’affirmer que le régime de l’intermittence coûte un milliard d’Euros, soit un tiers du déficit global de l’Unedic. Mais le surcoût de ce régime serait de 32 millions d’Euros, s’il était dans le régime général.

Est-ce que la culture française aujourd’hui vaut 320 Millions d’Euros ? Moi, je pense que oui.

Il y a 300 000 personnes permanentes du secteur qui sont en CDI et qui cotisent au régime général. Ce sont des administrateurs ou des directeurs de structures, des salariés de boîtes de production, des gens à la communication, des comptables, etc.

Le secteur de la création et de la diffusion c’est sept fois plus, au PIB, que l’industrie automobile ou le luxe. C’est 57 milliards d’Euros de valeur ajoutée par an. C’est 3,2% du PIB.

Si vous détruisez le système des intermittents, vous détruisez toute la culture. La culture est un intérêt général, cela ne fait aucun doute.

C’est un bouc émissaire dans le but de faire une réforme en 2014.

Pour avoir droit au chômage, les techniciens et les artistes doivent effectuer 507 heures de travail en 10 mois.

Le festival d’Aix-en-Provence rapporte 10 € sur 1 € investi.

 

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :