Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’intolérance aux rondeurs.

Ils étaient une petite bande de trois garçons et d’une fille. Tous du même âge, environ quinze ans. Ils sont montés dans le bus, énervés. Ils parlaient fort, s’invectivaient de loin en loin, occupaient l’espace physique et sonore. Les autres personnes devaient se plier à leurs exigences.

A l’arrêt suivant, deux copines montèrent. L’une des deux était très pulpeuse, bien en chair, jolie. Elle avait des beaux cheveux longs et noirs. Elle était maquillée, portait des bijoux.

Elles s’installèrent près de moi, se retenant à la barre, debout et serrées l’une contre l’autre.

Un des garçons se rapprocha d’elles et engagea la conversation. Il y avait du monde et je n’y prêtais pas attention. Ils pouvaient peut-être se connaître…

Tout à coup, il lança un coup de poing sur le bras de la fille ronde. Puis un autre, et encore un autre…Les coups tombaient. La jeune fille supporta cette violence sans rien dire, sans pleurer. Plus un mot entre eux ! Elle lui jetait des regards de haine…

Je regardais cette scène avec stupeur et impuissance.

Pourquoi la tapait-il ? Tout se passait si rapidement et de façon si inattendue….

Encore un arrêt. Les deux copines quittèrent le bus, sans demander leur reste. Elles restèrent sur le trottoir, à l’arrêt du bus, le regardant  redémarrer avec ce monstre à l’intérieur.

Il éructait ! Il était encore irritable. Sa colère était au sommet. Il ne parvenait pas à se calmer. Il rejoignit son groupe de copains et commença à se plaindre. C’était surprenant de voir l’agresseur se transformer en victime ! « Pourquoi est-elle descendue ? » Il ne comprenait pas qu’elle se soit soustraite à son mauvais traitement…

Enfin, il s’expliqua : « Quelle grosseur ! Je ne supporte pas ! Ca ne devrait pas exister ! »

Je lui dis : « Te rends-tu compte de ta violence envers cette fille ? Te rends-tu compte que tu lui as fait très mal ? Ne t’étonne pas ensuite qu’elle t’ait fui… »

Il me regarda comme s’il sortait d’un mauvais sommeil. Arrêt sur image. Moment de réflexion…

Puis, il s’apaisa.

Ces coups n’étaient peut-être pas destinés uniquement à cette fille ?

Allez savoir…

 

 

 

 

 

 

 

Tag à Marseille

2017

Ton avis sur

Ma tenue

Mon poids

Mes poils

Ma beauté (ou pas)

J'en ai rien à f...

Alors ferme la!

 

Marseille

My body

My choice

Mon corps

Mon choix

 

Tag(s) : #mes poésies

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :