Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La basilique-cathédrale

Place de la mairie

Ville jeune, populaire et créative

La basilique

Charles Martel

Gisant

Louis XII

Gisant

 70 gisants - 43 rois, 32 reines et une soixantaine de princes et princesses reposent allongés dans la basilique

Un des portails d'entrée

Frise des rois et reines

Vitraux

La richesse de l'abbaye attire les convoitises. Il faut la protéger ainsi que le bourg naissant autour d'elle. On redoute les agressions des Vikings qui remontent facilement la Seine sur leurs bateaux à fond plat, les fameux drakkars, et se livrent au pillage dans la région. En 858, ils prennent même en otage l'abbé de Saint-Denis, relâché contre une énorme rançon payée par toutes les églises du royaume. 
Le roi Charles le Chauve ne peut laisser son monastère sans défense. En 869, il fait édifier une muraille de pierre et de bois. Cette enceinte protège le bourg des incursions normandes. Dans ces périodes troubles, on vient se réfugier à Saint-Denis. 
Grâce à la protection royale, une frappe de monnaie s'y implante. 

Musée d'art et d'histoire

 

Pot pharmaceutique contenant du basilique

Saint-Denis

Chêne

XVIe siècle

C'est le miracle le plus connu de l'évêque: la céphalophorie.

L'évêque décapité par les Romains aurait saisi sa tête et marché jusqu'au lieu de son dernier repos.

Cette sculpture a gardé son mystère. 

Saint-Denis portant sa tête

Bois polychrome, sans date

Saint-Denis, musée d'art et d'histoire

La légende veut que Saint-Denis, évangélisateur des Gaules, ait construit la première église de Paris avant de subir le martyr par décollation. 

La pieuse Catulla aurait dérobé ses restes pour les inhumer dans un champ, et aurait érigé un mausolée au-dessus de la sépulture.

Saint-Louis

Brocart et cadre en bois sculpté 

XIIIe siècle

 

Tag(s) : #histoire

Partager cet article

Repost 0