Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Etat Français sépare ceux qui s'aiment

Bérénice et Daouda vivent ensemble depuis 3 ans, ils sont mariés. Pour régulariser sa situation, Daouda se rend en Côte d'Ivoire afin d'obtenir un visa long séjour auquel il a droit en tant que conjoint de ressortissant Français. Sa famille vit en France, son Père est français.

Son visa lui est refusé au motif qu'il "présente un risque grave de menace pour l'ordre public" alors que son casier judiciaire est vierge, que le maire de Ramonville où il réside témoigne qu'il est connu favorablement par les services communaux, que le maire de Cours les bains qui le connaît personnellement se porte garant de sa volonté de respecter les lois de notre pays et de sa parfaite intégration à la société française.Sa famille, sa belle famille ses amis demandent unanimement son retour.

Malgré des appels, des courriers, un dossier sans faille l'état français reste muet.Profitant de ses vacances, Bérénice, qui est handicapée, est donc contrainte de se rendre à Abidjan pour retrouver son époux qu'elle n'a pas vu depuis 4 mois et tenter rencontrer le Consul de France pour lui demander l'obtention du visa.

Si comme nous vous souhaitez que l'administration française ne s'oppose plus à l'application des articles 212, 213, 214 et 215 du code civil aidez Bérénice et Daouda Kante en joignant votre signature à la nôtre.

Septembre 2017:

Chères amies, chers amis,

Cet été, vous aviez été nombreux à vous mobiliser en ajoutant votre signature à la pétition de soutien à Bérénice et Daouda.
Nous sommes heureux de vous annoncer l'heureux dénouement de leur situation !

Nous avons pris place à leur côtés pour affirmer que nous refusons une loi ou l'arbitraire des décisions administratives séparent ceux qui s'aiment.

Nous devons continuer à croire en la force de la mobilisation commune,
car aujourd'hui ce sont Daphné et Azadar qui ont besoin de notre soutien !


Une fois de plus l'exigence qui consiste à prouver son entrée régulière sur le territoire français vient freiner ce couple franco-pakistanais qui ne demande rien d'autre que d'obtenir l'autorisation de vivre ensemble, en France.

Azadar et Daphné ont besoin de signatures pour que leurs voix et leur volonté de vivre ici soit entendues !

Les Amoureux au ban public se font aujourd'hui leur relai : cette pétition a été rédigée et lancée par leurs soins.

Tag(s) : #Femmes

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :