Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Fils d'un dentiste, il étudie les beaux-arts aux Arts et Métiers de Baia Mare en Roumanie entre 1991 et 1994

En juin 2014, la peinture The Fake Rothko est vendue pour 1 426 000 £.

Article du « New-York Times » en novembre 2016 :

"Vous verrez Ceausescu, Staline, Hitler, Mengele", a déclaré Alex Branczik, responsable de l'art contemporain de Sotheby's, l'Europe, qui a déclaré qu'il était le premier à mettre une œuvre de Ghenie dans une vente en soirée, en 2013.

Voilà où les grands de ce monde mettent leur argent....

"Petit" rappel historique:

Josef Mengele était un officier allemand de la Schutzstaffel, criminel de guerre qui exerça comme médecin dans le camp de concentration d'Auschwitz durant la Seconde Guerre mondiale.

Les déportés survivants gardent de lui quelques images terrifiantes, fouettant de sa cravache les déportés refusant leur sort ou abattant froidement d’un coup de revolver une mère qui refuse d’être séparée de ses enfants. A l’Institut de biologie héréditaire et d’hygiène raciale de Francfort, on lui a appris « que le meilleur moyen de repérer les influences héréditaires était d’étudier les jumeaux ».

Mengele va poursuivre ses épouvantables activités jusqu’en janvier 1945, peu avant la libération du camp par l’Armée rouge. Rentré dans sa famille, en Bavière, il vit quelques années paisibles.

Il est obligé de fuir quelques années plus tard. En 1952, il a pignon sur rue à Buenos Aires.

 

Nicolae Ceaușescu, né le 26 janvier 1918 à Scornicești et mort le 25 décembre 1989 à Târgoviște, est un homme d'État et dictateur roumain.

Il déménagea à Bucarest en 1929 pour y apprendre le métier de cordonnier. La légende veut qu'il ait adhéré au Parti communiste de Roumanie dès 1932 et ait été arrêté l'année suivante pour activités séditieuses au cours d'une grève. Il fut de nouveau arrêté en 1934, après avoir collecté des signatures pour une pétition s'insurgeant contre un procès fait à des cheminots. La fiche de police qui le concerne contiendrait les appréciations suivantes : « dangereux agitateur communiste » et « activiste de la propagande communiste et anti-fasciste ».

Comme Kim-Il-sung, Ceauşescu institua en sa faveur un culte de la personnalité omniprésent, se faisant désigner sous les titres de « Conducator » (chef) et même de « Geniul din Carpati » (Génie des Carpates), ou encore en se faisant fabriquer un sceptre comme s'il était lui-même une personne royale. Ces excès conduisirent le peintre Salvador Dalí à envoyer un télégramme de félicitations au « Conducator ». Le quotidien du parti communiste Scînteia, sans percevoir l'ironie de la démarche du peintre surréaliste, publia le texte du message dans ses colonnes, croyant y voir un témoignage de la gloire universelle du leader roumain. Le népotisme, habituel dans de nombreux régimes autocratiques, fut également une caractéristique du « règne » de Ceauşescu, son épouse Elena étant ainsi promue à des fonctions ministérielles, tandis que d'autres membres de leurs familles respectives se voyaient octroyer de multiples avantages matériels et honorifiques.

 

 

 

 

 

A propos de van Gogh :

« C'était très important pour moi.

Il y a 4 ans, j'ai eu une exposition à Londres, et j'ai aimé le directeur de la galerie qui a exposé des tableaux de van Gogh sur les fleurs à Londres et à Amsterdam. Les deux tableaux sont similaires et vous ne savez pas lequel c'est quand vous les avez l'un à côté de l'autre. J'ai eu la chance de les voir seul. Vous réalisez qu'il y en a un avec un jaune « fou » . Le second est encore plus étonnant. Il a été peint en décembre quand il était à l'hôpital. Le médecin lui avait demandé de peindre. Il copia ses propres fleurs. Il dit qu'il commença le second tableau avec le fond, pas avec les fleurs. »

Tag(s) : #art pictural

Partager cet article

Repost 0