Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Que de temps perdu à gagner du temps. »
Paul Morand

Banalisation de la pornographie dans les « salons de l'érotisme ».

Tous les fantasmes sexuels sont mis en scène, exposés, proposés, vendus dans ces halls de gare destinés à la vente de produits que l'on trouve habituellement dans les sex-shops tels que les poupées gonflables, les sex-toys, les gels et autres produits de massage, les tenues affriolantes, les vidéos, les adresses de clubs de rencontres, les clubs d'échangismes ou libertins, l'inscription au tourisme sexuel, les revues pornographiques, les parfums, le rayon sado/ maso, les calendriers coquins, la musique suggestive, les romans-photos sensuels.

Érotisme, le mot sonne mieux que pornographie. Les femmes, les adolescents (voire les pré-adolescents) sont recherchés comme clients et comme nouveaux débouchés par et pour le marché du sexe. Ces salons participent à la banalisation et à la diffusion massive de la pornographie.

Clara Morgane a commencé sa carrière dans le cinéma pornographique en 2001 et en 2002 et elle continue de vendre ses charmes dans les salons érotiques. Elle fait la une des journaux spécialisés comme Penthouse US et Play-boy. Elle anime Le Journal du hard sur Canal + jusqu'en 2008 (environ 3 000 euros par mois). En 2013, elle explique ses conseils de drague et son point de vue sur la séduction dans MeltyStyle. L'ensemble des sites "Melty" enregistre 26 millions de visiteurs faisant de meltygroup un des principaux acteurs français en 2014. Elle envoie des photos tarifées par mms pour les téléphones portables. Sur son site, elle propose du contenu payant à 39 euros par mois. Elle chante aussi et présente ses chansons en 2011, à la Gay Pride de Paris. La promotion de ses chansons se fait principalement dans les boîtes de nuit.

Au théâtre, elle lit des textes érotiques en 2008, participe à un show burlesque, puis recrée l'ambiance d'un cabaret 1930 où se mêle volupté, sensualité, glamour. En 2004« Kama Sutra », qui s'est écoulé à 50 000 exemplaires lui aurait rapporté 60 000 €. En 2006, elle ne démentait pas formellement un salaire mensuel de 25 000 euros.(Libération).
Au cinéma, sur l'année 2014 elle réalise un chiffre d'affaires de 305 900,00 €.

Thierry Ardisson, Cauet, Patrick Sébastien l'invitent régulièrement et lui permettent de promouvoir ses biens de marchandisation.

 

(Pour rappel, Sylvester Stallone et Hugh Jackman ont démarré leur carrière dans le porno.)

Quelques chiffres (estimations) :

Le cinéma pornographique :


36 millions de dollars d’impôts sont versés annuellement à l’état de Californie par l’industrie du X, selon la Free Speech Coalition (représente 900 firmes X aux USA).

57  milliards de dollars, c'est le chiffre d’affaires de l’industrie porno mondiale pour 2006. 20% de ce montant a été généré rien qu’aux USA.

40 000 €, c’est le salaire mensuel, en euros, des plus grandes stars féminines du porno, selon Grégory Dorcel, PDG des productions Marc Dorcel, leader du film X en Europe.

200 millions d’euros par an, pour la France avec le marché des films X.

14% de son chiffre d’affaire, pour Canal+, grâce à ses émissions du « soir ».

25 000 dollars, c'est ce qu'a coûté le tout premier film X commercialisé en 1972 : Gorge profonde. Il en a rapporté 600 millions, soit 24 000 fois plus.

La prostitution :

Voici les pays où celle-ci génère le plus de revenus:

la Chine (73 Milliards),

l'Espagne (26,5 Milliards),

le Japon (24 Milliards),

l'Allemagne (18 Milliards),

les États-Unis (14,6 Milliards),

la Corée du Sud (12 Milliards)

et l'Inde (8,4 Milliards).

Plus d'un milliard d'euros par an, au Danemark, pour la pornographie et la prostitution enfantine qui seraient la troisième industrie, selon l'UNICEF.

3,2 milliards d’euros, c'est le chiffre d’affaires de la prostitution en France (source Le Nid).

130  milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel pour la prostitution mondiale

Le tourisme sexuel :

Entre 2 et 14% du PIB pour l'industrie du sexe dans plusieurs pays : Philippines, Thaïlande, Cambodge, Malaisie et Indonésie. Mais ce phénomène touche aussi le Maroc, la Tunisie, le Cameroun, la Gambie, le Sénégal, l'Afrique du Sud, la Zambie, le Kenya ou Madagascar.

12 % du PIB, en Thaïlande (10 millions de touristes chaque année), pour le chiffre d'affaires lié au tourisme sexuel.

22 millions de dollars pour le marché des sex-toys dans le monde.

1 million d'euros en 2013 pour les poupées gonflables

300 clubs de discothèques et de saunas échangistes en France

 

La mafia et le marché du crime organisé contrôlent l'industrie pornographique (source La mondialisation des industries du sexe, par Richard Poulin).

 

En l'espace de cinq ans, le nombre de viols en France a augmenté de 18 %, tandis que les viols sur mineurs ont grimpé, dans le même temps, de plus de 20% (2015). Le nombre de dépôts de plaintes pour viol a augmenté de 14% en 2016.

Les viols collectifs ont fait leur apparition dans les années 1990.
32% des femmes violées ont été obligées de poser à des fins pornographiques. (Bergen et Bolgen).

 

Toutes ces productions engendrent la chosification, la soif de soumission, la déshumanisation, le voyeurisme, l'exploitation sexuelle, la violence. C'est la culture et la propagande de l'achat du corps des femmes par les hommes. Cela conforte l'ordre social, augmente les profits marchands et renforce l'ordre sexiste.

C'est le contraire de l'émancipation humaine, de l'amélioration des relations entre les hommes et les femmes surtout quand on sait que 80% de la population masculine mondiale a actuellement, légalement, le droit d'avoir plusieurs épouses ou compagnes. Cette pratique participe aussi à la domination de l'homme sur la femme.

Droit à vivre sans mutilations sexuelles

Lou Reed

Take a walk on the wild side

Tag(s) : #Femmes

Partager cet article

Repost 0