Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans la rue on meurt …
Un toit c'est la loi !
Marche samedi 14 janvier
RV Paris : 15h à l'hôtel de Ville


Un toit c'est la loi !
La loi prévoit que toute personne sans logis en situation de détresse doit être hébergée et orientée vers un relogement, un hébergement stable ou une structure de soin. l'État, et les départements pour les mineurs et les familles avec enfants bafouent cette obligation de protection des personnes sans abris.
Désormais, et malgré l'augmentation des moyens financiers de l'état, de plus en plus de femmes, d'enfants, de vieillards, de personnes malades, ou en souffrance mentale sont laissées à la rue, où l’on meurt à petit feu : 15 ans d'espérance de vie pour un sans abri, et âge moyen de décès 49 ans.


Logement : c'est la crise !
En effet, il y a de plus en plus de sans logis, conséquence de la cherté des loyers et de la spéculation immobilière, de la hausse des expulsions, de l'insuffisance de HLM, du chômage et de la baisse des APL et des revenus des locataire ou des accédants... mais aussi des guerres militaires ou économiques, ou du dérèglement climatique.
L'occupation de l'hôtel Dieu à paris le 7 janvier par des sans logis, a permis de mettre à l'abri immédiatement 50 personnes, qui ont fait des demandes de logement social, qui pour la plupart ont un emploi. Cette action démontre qu'il y a des solutions immédiates, il faut agir !


Le mot hôpital, vient du mot "hospitalité" :
En effet, de nombreuses ailes restent vacantes à l'hôtel Dieu, et c'est le cas dans la plupart des autres hôpitaux en ile de France, et dans la France entière, car le secteur santé est soumis à une brutale restructuration , comme de nombreux services publics.
Notre pays compte 2,9 millions de logements vacant, soit 900 000 de plus en 10 ans. 5 millions de m2 de locaux et de logements publics sont vacants, sans compter les bureaux vides des grandes société !
Des logements appartenant aux administrations, aux collectivités, aux grandes entreprises, aux riches propriétaires sont vacants et doivent être réquisitionnés ou mis à disposition pour accueillir les sans logis, français, immigrés, réfugiées, avec ou sans
papier ! ...





Marchons ensemble pour :

  • L’ouverture des salles vacantes de l'hôtel Dieu, et le rétablissement des activités médicales,
  • La mobilisation /réquisition des locaux vacants des autres hôpitaux en ile de France et dans tout le pays, et en règle général des logements vacants publics ou détenus par de grands propriétaires,
  • L'encadrement à la baisse des loyers et des charges, et l'arrêt des expulsions sans relogement,
  • Le respect du droit à l'hébergement et de la loi DALO,
  • La réalisation massive et le financement de logements sociaux.

Arles

COMMUNIQUÉ DAL

 

 

Paris le 11 janvier 2017 17h15

 

Hôtel Dieu : une première victoire !

Et … nouvelle occupation à Toulouse

(ex pavillon dermato hôpital de La GRAVE – contact : 06 59 43 20 10 )

 

L’accord prévoyant le relogement dans un délai d’un an de 100 ménages, prioritaires DALO , parmi lesquels les 28 ménages hébergés en urgence à l’hôtel Dieu de Paris à la suite de l’occupation/réquisition d’une aile du plus ancien hôpital de France (7e siècle), a été conclu cet après midi.

 

Les sans logis de l’hôtel Dieu seront orientés rapidement vers des hébergements stables en vue de leur relogement. L’aile Saint-Côme de l’hôtel Dieu adaptée pour l’occasion en CHU (centre d’hébergement d’urgence, géré par l’association Aurore) et sera ouverte jusqu’au printemps.

 

DAL et les familles en lutte remercient tout ceux et celles qui les ont soutenus, permettant ainsi de déboucher sur cette victoire concrète.

Le combat continue pour la réquisition/mobilisation en faveur des sans-logis avant la prochaine vague de froid, des places désaffectées à l’hôtel Dieu, et dans les nombreux hôpitaux partout en France touchés par une brutale restructuration.

 

A Toulouse, le Comité DAL vient d’annoncer la réquisition du pavillon dermatologie, avec des sans toit, et invite à apporter des matelas, couvertures, matériel de cuisine, nourriture …

 

Nous apportons notre soutien à la lutte des salariés et des usagers des hôpitaux publics, et demandons que le Gouvernement cesse cette régression du droit à la santé pour tous.

 

Nous appelons à manifester, avec de nombreuses autres organisations, samedi 14 janvier, pour le respect du droit à un hébergement décent et stable, le droit au logement pour tous, et demandons au Gouvernement de donner instruction pour ouvrir les ailes et pavillons d’hôpitaux inutilisés….

 

 

Marche unitaire : samedi 14 janvier

A Paris : 15h place de l’hôtel de ville

Athènes

La marche sera aussi  l'occasion de dénoncer le projet de transformer l'ile de la cité en parc de luxe pour touristes, avec le déménagement du palais de justice, de la préfecture de police et la dévitalisation en cours de l'hôtel Dieu.

Baisse de l'ISF favorise 340 000 foyers aisés

Baisse des APL pénalise 2,6 millions de foyers modestes

Avignon

Les sans-abris meurent à 49,6 ans en moyenne, soit 30 ans plus tôt que la moyenne des Français.

Source: Inserm, Collectif "Les morts de la rue"

 

Plus de 500 personnes décédées en 2016, mais le collectif "Les morts de la rue" les estime à 2800.

Barcelone

Ils vivent en moyenne 12 ans avant de mourir dans la rue, le plus souvent de mort violente: suicide, accident, agression, noyade...

Paris

Tag

Arles

Fes

Florence

Athènes

Marseille

 

Paris

Porto

Tente à Paris

« La main qui donne est au-dessus de celle qui reçoit. »
Proverbe italien

Gaspare Traversi

Naples vers 1732 ? 1769

Mendiant accroupi

 

Les infirmières disent: "Guérissez l'économie mondiale."

Nurses say Heal the global economy

Les peuples d'abord, pas la finance

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0