Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Malheureusement, aucune plaque ni trace du passage de camille Claudel à Bar le Duc.

Christ en croix avec les deux larrons.

Attribué à Ligier Richier.

Première moitié du XVIe

Ces trois statues en bois polychrome devaient sans doute appartenir à un ensemble plus vaste.

Elles se distinguent par une grande variété des attitudes et des expressions.

A corps ouvert

Jean Médard

2013

Matériaux divers ( verre, coquillages, pierreries, métaux, bois, plâtre, .)

En écho à la représentation du corps décharné du Transi de Ligier Richier, symbole de résurrection, il propose une enveloppe de forme humaine à l'intérieur de laquelle il a créé un monde imaginaire, hymne à la vie.

Place de l'église Saint-Etienne

Le château des ducs de Bar

XVe – XVIe siècles.

Vers la fin du Xe siècle, le duc de Haute Lorraine décide de construire un château pour protéger ses biens et ses terres. Ce site idéal accueille quelques maisons et une chapelle.

Maintes fois remanié, agrandi et renforcé, il est détruit dans sa quasi totalité au XVIIe siècle.

Au XIIIe, Bart le Duc est préférée à Mousson comme capitale de Lorraine. Véritable petite ville, la place forte doit pouvoir se suffire à elle-même en cas de siège. Elle possède de nombreuses réserves d'eau et de nourriture.

Au XVe, le château devient richement meublé et embelli.

Au XVIIe, les ducs délaissent le château. Son état se délabre. Puis Louis XIV le démantèle en 1649.

Il ne reste que l'ancienne cour des comptes, organe principal de l'administration ducale.

La tour de l'horloge

Ancienne enceinte du château.

Elle doit son nom au gros horloge installé 1381 par le duc Robert pour les gens du château.

Elle alerte les Barisiens d'une attaque ennemie, ou d'un incendie, elle sonne le couvre-feu, l'ouverture du marché et elle accompagne les cérémonies.

La tour échappe au démantèlement de 1670 du fait de son utilité. Ses soubassements remontent au XIIe ou au début du XIIe siècle. Un escalier descend vers la ville basse. Il a été restauré en 1713 à la demande de Jacques Stuart, « Chevalier de Saint-Georges », alors hôte du duc de Bar.

Tour de l'horloge

Fenêtre bleue fleurie

Fenêtres aux volets bleus

Maison natale de Nicolas Charles Marie Oudinot, duc de Reggio, né le 25 avril 1767 à Bar-le-Duc ( Meuse)


Théâtre

 

Porte de bienvenue

Montée vers la ville haute

 

La place de la fontaine

La ville haute

Rénovation de la ville haute

Ville haute historique

Maisons dans le quartier historique de la ville haute

Tag(s) : #Camille Claudel

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :