Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les difficultés des femmes à s’exprimer

Dans les Assemblées Générales, les femmes sont plus impressionnées par l’ambiance, les cris et ont du mal à prendre la parole dans les AG à l’université.

Débat sur les AG à l’Université uniquement réservé aux femmes, à l’ENF.

Thème du débat : Minorité de genre sans mec sys.

« Qu’est-ce qu’un mec sys ? C’est quelqu’un qui a été reconnu de sexe masculin à la naissance, élevé comme un homme, et qui se comporte dans la société comme un homme. Ces personnes ne sont pas les bienvenues. »

Un jeune homme va tenter de répondre :

« J’essaie de comprendre en tant que mec, et je pense que le féminisme peut m’apporter beaucoup, parfois, je peux me retrouver en dehors de certaines manifestations ou réunions, et il y a des choses qui peuvent être dites sur la femme dans la société et je ne sais pas si en mettant des barrières aux hommes, cela peut être une façon de faire avancer le débat. »

Le but est de se réunir entre opprimées. Ce n’est pas exclure.

Pour parler en notre nom, les paroles ne peuvent être comprises que par ceux qui sont opprimés.

Un homme intervient :

« Les rapports doivent être asexués. On parle d’êtres humains. On ne parle pas spécifiquement de femmes ou d’hommes. Le combat est le même pour les hommes et les femmes. Je comprends que l’on dise qu’il faut se retrouver entre opprimés. Mais, au bout d’un moment vous aurez besoin des autres aussi. »

On ne naît pas femme, on le devient. Et pas toujours. Cela dépend de l’assignation que l’on a mise sur nos têtes et autour de nous. Je suis anthropologue du genre. Nous savons que les hommes et les femmes sont des catégories sociales. Les catégories sociales permettent la domination d’un groupe sur un autre. Nous n’avons pas de rôle naturel. D’où vient cette domination masculine ? Elle n’est pas universelle. Il y a des sociétés bien plus égalitaires que les nôtres. Ensuite, il y a beaucoup d’hypothèses sur l’origine. Mais au lieu de se poser les questions « D’où ça vient que les blancs dominent les noirs ? », « D’où ça vient que les riches dominent les pauvres ? » il faut penser qu’un groupe social prend le pouvoir et il met tout en place pour le garder parce que ça lui donne des privilèges. Et ces personnes ne veulent pas les lâcher. Ces derniers temps, il y a des phénomènes de mondialisation et de globalisation avec des religions et des systèmes économiques extrêmement patriarcaux qui se sont répandus un peu partout dans le monde et qui ont écrasé des sociétés qui étaient beaucoup plus égalitaires que les nôtres. Les trois grandes religions monothéistes sont extrêmement patriarcales

Je défends le féminisme révolutionnaire. Toute la haine est symbolisée par la loi El Khomri, avec la loi Macron derrière. C’est une femme qui va symboliser ce type de projet de loi. C’est un message symbolique qui est envoyé. Quel type de féminisme défendre ? Défend-on un féminisme de femmes blanches ? Je connais énormément de femmes féministes dans les banlieues, qui ont des revendications, mais qui portent quelque chose de difficile en ce moment, c’est le voile. Est-ce le seul problème de la France actuelle ? Les femmes voilées ? Une minorité de femmes alliée à une minorité religieuse. Dans le féminisme, est-ce qu’on les exclut ou pas ? Elles, elles se sentent exclues. Il est important de re-nourrir le féminisme, de discuter de ce qu'est le féminisme, et de défendre toutes les femmes quel que soit leur choix de type vestimentaire.

Faut-il s'appuyer sur le modèle viril, avec la notion de concurrence, ou peut-on penser une égalité salariale entre tous? Est-ce cela une vision féministe révolutionnaire?

Tag(s) : #Femmes

Partager cet article

Repost 0