Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La solidarité en Grèce.

Christos Giovanopoulos

Athènes, 07/2015

Vétéran de la solidarité pour tous, Christos Giovanopoulos , a participé à une variété de mouvements sociaux de gauche au cours des 30 dernières années , depuis l'assassinat de Michalis Kaltezas âgé de 15 ans par la police grecque au cours de la commémoration annuelle du 17 Novembre 1985 de l’école polytechnique à Athènes.

Il est responsable de l’association « Solidarité pour tous ».

Les aides sociales en Grèce.

Depuis les 6 dernières années, le mouvement a été poussé de s’organiser par lui-même, non pas par idée, mais par nécessité. C’était plus pragmatique qu’idéologique.

Les aides sociales existaient avant, ce n’est pas nouveau.

Ce sont les conditions qui sont nouvelles.

Il y a des critiques vis-à-vis des associations d’aides :

« Vous faites à la place de l’Etat. »

Et pourtant, le Parti Communiste Grec avait un énorme réseau d’aide nationale. Il y a une phrase dans le chant des Résistants grecs qui y fait référence :

« EAM nous a sauvés de la faim Elle nous sauvera à nouveau de l'esclavage et elle a un programme populaire : hourra hourra, hourra à l'EAM ! »

Il n’y a pas l’Etat d’un côté et les organismes de l’autre. Il faut réfléchir ensemble sur la solidarité. L’un sans l’autre, cela ne fonctionnera pas. Il faut démarrer au niveau européen. Les plus démunis peuvent réclamer.

On veut criminaliser les émigrés et on les chasse.

Certains disent qu’ils viennent en Europe car ils veulent profiter. Il faut réveiller les consciences et que l’être humain pense autrement. La chasse aux pauvres est plus développée en France qu’en Grèce.

Les politiques en France s’appuient sur l’individu alors qu’en Grèce, elles s’appuient sur le vivre ensemble en communauté.

On peut entrer en contact avec les associations de solidarité avec :

« Avec les Grecs, contre l’austérité ».

https://france.attac.org/se-mobiliser/avec-les-grecs-contre-l-austerite-pour-la-democratie/

Une campagne nouvelle va commencer pour obtenir des produits de nettoyage, en plus de la nourriture, et du lait pour les enfants.

 

Il faut promouvoir les voyages en Grèce pour que les groupes voient l’utilisation de leurs dons.

Les Grecs ne veulent pas de la pitié et n’aiment pas entendre : « Oh ! Les pauvres. Qu’arrive-t-il aux Grecs ? » Ils préfèrent entendre : « Que pouvons-nous faire d’autre ? »

Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :