Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comp. Marius joue Figaro.

« Le barbier de Séville » (1775) et « Le mariage de Figaro » (1784), de Beaumarchais.

Comp. Marius est Compagnie de théâtre de rue belge.

La compagnie de théâtre De Onderneming, fondée par Waas Gramser et Kris Van Trier devient en 2006 la Comp. Marius.

Ils quittent les salles de théâtre pour jouer en plein air, dans la journée, en accueillant personnellement leur public, allant même jusqu'à lui préparer des sandwichs à l'heure du déjeuner et répondant ainsi à l'antique association du pain et des jeux.

Pierre - Augustin Caron de Beaumarchais, né le 24 janvier 1732 à Paris où il est mort le 18 mai 1799 ; homme d'affaires français, musicien, poète et dramaturge, il est surtout connu pour ses talents d'écrivain.

Le barbier de Séville.

Le comte Almaviva, tombé amoureux d'une jeune orpheline, Rosine, est prêt à tout pour l'arracher à Bartholo, son vieux tuteur, qui a depuis toujours pour projet de l’épouser. Tandis que, déguisé, il tente de mener son projet à bien, il tombe sur son ancien valet Figaro, persifleur mais entremetteur, qui l'aidera dans ses desseins.

Le mariage de Figaro.

Acte V :

Aidé par le peu scrupuleux Bazile, le Comte fait à Suzanne des avances de plus en plus claires.

Le Comte doit alors faire face à une coalition (la comtesse, Figaro et Suzanne) qui finira par triompher de lui. Ridiculisé lors d’un rendez-vous galant qui était en fait un piège, il se jette à genoux devant son épouse et lui demande pardon devant tout le village rassemblé, tandis que Figaro se marie enfin avec Suzanne.

« Parce que vous êtes un grand Seigneur, vous vous croyez un grand génie !... Noblesse, fortune, un rang, des places : tout cela rend si fier ! Qu’avez-vous fait pour tant de biens ? Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus... »

« Médiocre et rampant l’on arrive à tout »

« En fait d'amour, vois-tu, trop n'est pas même assez. »

« Indulgente aux grands, dure aux petits » (en parlant de l'inégalité de la loi).

« Recevoir, prendre et demander, voilà le secret en trois mots. »

« Il n'y a que les petits hommes qui craignent les petits écrits. »

« La femme la plus aventurée sent en elle une voix qui lui dit, sois belle si tu peux, sois sage si tu veux mais sois considérée, il le faut »

Tag(s) : #Théâtre

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :