Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Luc Foulquier et l’énergie.

Luc Foulquier et l’énergie.

Luc Foulquier est ingénieur, chercheur en écologie, et ancien responsable de l’Institut de la Protection de la Sûreté Nucléaire.

Josette Pac, responsable de l’association « Les amis de l’Humanité » a introduit la conférence.

Luc Foulquier et l’énergie.

Les questionsqui se rapportent à l’énergie sont des questions complexes.

70% des ressources en énergie sont fossiles et proviennent du pétrole, du charbon et du gaz. On peut y rajouter l’uranium que l’on extrait du sol.

Luc Foulquier et l’énergie.

Quels sont les avantages et les inconvénients de ces ressources ?

  • Elles sont non renouvelables.
  • Les gisements s’épuisent. Cela fait augmenter le coût et les prix montent.
  • Beaucoup de pays doivent les importer et cela provoque un déséquilibre dans les balances commerciales.
  • Les risques de pollution sont importants : marées noires, etc.

Par quelles énergies les remplacer ?

Luc Foulquier et l’énergie.

Luc Foulquier :

L’énergie fait couler beaucoup d’encre : il y a environ un livre par mois, une dizaine de topos par semaine et plus de vingt articles par jour qui traitent de ce dossier. La bataille d’idées dans ce domaine fait rage, avec ses mensonges, relayés par les médias qui veulent faire de l’audimat à tout prix, et ses manipulations.

S’il y a des guerres de chiffres, il y avant tout une guerre mondiale des ressources de pétrole.

Luc Foulquier et l’énergie.

Il n’y a qu’à regarder un planisphère. Il y a des pipe-lines en Syrie, l’Ukraine veut se passer de l’énergie gazeuse de la Russie (avec en parallèle une vente des terres agricoles aux pays étrangers), l’Iran possède des réserves de pétrole colossales, Israël joue dans cette partie du monde un rôle de gendarme, le Kurdistan possède des gisements de pétrole et est laissé aux mains des islamistes plutôt qu’à celles des Kurdes…

L’énergie n’est pas qu’électrique.

L’électricité est une petite partie de la production d’énergie. En France, 77% de l’énergie provient du nucléaire, qui pollue le moins, en terme de CO2, malgré les risques de sécurité.

Une centrale nucléaire a une durée de vie d’environ 80 ans : il faut dix ans pour sa conception, dix ans pour sa construction et environ 60 ans pour son exploitation.

Luc Foulquier et l’énergie.

Si l’énergie provient au niveau mondial pour 40% de l’électricité, les 60% proviennent du charbon, d’un peu de biomasse, de l’éolien, du solaire, de l’hydraulique (qui est en voie de privatisation), du pétrole et du gaz. Le prix du gaz et du pétrole dans la dette française s’élève à 70 milliards du fait de son importation. On pourrait s’en passer.

Luc Foulquier et l’énergie.

La transition énergétique.

Que signifie cette expression ? Est-ce que cela se décrète ? Y en a-t-il besoin ?

Pour Luc Foulquier, la transition énergétique importante qu’a connue l’homme a été la maîtrise du feu qui a transformé considérablement le mode de vie avec une nutrition différente, l’accès à de la chaleur et la possibilité de créer des métaux et de l’art.

Luc Foulquier et l’énergie.

La transition énergétique ne peut s’inscrire que dans une transition écologique qui transforme la manière de produire et de consommer de l’énergie en prenant en compte le cycle des matières.

Est-ce concevable dans le système capitaliste qui cherche à faire gagner de l’argent sur tout ? La rentabilité est partout : 15% pour les panneaux solaires, 4% seulement pour le nucléaire. Un barrage hydraulique n’est rentable qu’après 25 ans. Les capitalistes ne veulent plus faire d’investissements à long terme quand la bourse leur rapporte plus et plus rapidement.

Ce à quoi nous assistons n’est-il pas la volonté de casser le modèle énergétique mis en place en 1946, en France ?

Il faut savoir qu’avant la guerre, c’étaient des centaines de sociétés indépendantes qui distribuaient en France l’énergie, à des prix différents. Le Conseil National de la Résistance a institué un service public de l’énergie (EDF) avec une distribution égale sur tout le territoire et au même prix pour tous les usagers.

Marx pensait que l’Homme fait partie de la nature.

“Le travail est de prime abord un acte qui se passe entre l’homme et la nature. L’homme y joue lui-même vis-à-vis de la nature le rôle d’une puissance naturelle. Les forces dont son corps est doué, bras et jambes, tête et mains, il les met en mouvement, afin de s’assimiler des matières en leur donnant une forme utile à sa vie. En même temps qu’il agit par ce mouvement sur la nature extérieure et la modifie, il modifie sa propre nature, et développe les facultés qui y sommeillent. Nous ne nous arrêterons pas à cet état primordial du travail où il n’a pas encore dépouillé son mode purement instinctif. Notre point de départ c’est le travail sous une forme qui appartient exclusivement à l’homme.

Luc Foulquier et l’énergie.

Une araignée fait des opérations qui ressemblent à celles du tisserand, et l’abeille confond par la structure de ses cellules de cire l’habileté de plus d’un architecte.

Luc Foulquier et l’énergie.

Mais ce qui distingue dès l’abord le plus mauvais architecte de l’abeille la plus experte, c’est qu’il a construit la cellule dans sa tête avant de la construire dans la ruche. Le résultat auquel le travail aboutit, préexiste idéalement dans l’imagination du travailleur. Ce n’est pas qu’il opère seulement un changement de forme dans les matières naturelles ; il y réalise du même coup son propre but dont il a conscience, qui détermine comme loi son mode d’action, et auquel il doit subordonner sa volonté”.

Karl Marx, Le capital (1867)

Luc Foulquier et l’énergie.

Le Manuscrit de 1844 : « La nature est le corps inorganique de l’Homme »

Critique du programme de Gotha (1875, vers la fin de la vie de Marx)

Luc Foulquier et l’énergie.

« Il n’est pas vrai que le travail soit la source de toute richesse, il en est seulement le père, la nature en est la mère ».

Friedrich Engels y fait référence aussi dans son livre « Dialectique de la nature » (1883).

Luc Foulquier et l’énergie.

Certes, l’écologie n’existait pas à ce moment historique, mais Marx concluait que le capitalisme exploitait tout autant l’homme que la nature.

L’énergie est inhérente de la vie par le biais de la nourriture qui permet de se déplacer et de se mouvoir, l’utilisation de l’énergie et la fabrication et la consommation d’art et de culture. Mais son accès n’est pas égal sur la planète et selon les chiffres de l’ONU, 40 millions de personnes sont mortes de faim et de soif dans les dix dernières années. En Afrique, sans électricité, il est impossible de soigner. Les hôpitaux ne peuvent pas acheter de réfrigérateurs qui conserveraient les vaccins.

Luc Foulquier et l’énergie.

Il faut créer les conditions pour que tout le monde ait accès à l’énergie, sans déséquilibrer la nature.

Est-ce que cela se résoudra par des économies ? Certainement pas. En Chine, une centrale thermique est créée et ouverte chaque semaine, et c’est le cas en Inde aussi.

D’ici 2040, la consommation d’énergie augmentera de 37%.

En 2050, la population aura augmenté de 3 milliards d’habitants.

C’est par l’efficacité énergétique que les conditions de consommation seront limitées. Il faut obtenir le même effet d’énergie en produisant et en consommant moins.

En France, il y a tout un travail politique de financement de l’isolation des vieux bâtiments à mettre en place. Qui paiera l’isolation, les matériaux pour qu’une température ambiante de 19 ou 20° soit atteinte tout en consommant moins ? Ce sont des milliards qui sont en jeu. Où sont les moyens ?

Luc Foulquier et l’énergie.

L’énergie concerne aussi les transports.

La voiture électrique ne résout pas le problème. Si l’électricité provient du charbon, rien n’est résolu.

On supprime les chemins de fer, avec la fin du TGV, la suppression de voies, de gares, de cheminots et avec l’augmentation du coût des billets. Mais les bus qui les remplaceront sur de longues distances pollueront plus que les trains.

Les conséquences désastreuses du réchauffement climatique.

A l’échelle de la planète et de l’histoire, l’augmentation du gaz carbonique qui produit un effet de serre et qui réchauffe la planète rapidement (un siècle est court par rapport à quelques millions d’années) peut provoquer la création de déserts ou la montée des eaux.

Le changement climatique influe aussi sur notre santé.

A ce rythme, par exemple, la moitié de la population du Bengladesh devra immigrer. Face au risque du déplacement des populations, les pays européens instituent des politiques de fermetures des frontières.

La centrale électrique

Luc Foulquier et l’énergie.
Luc Foulquier et l’énergie.
Luc Foulquier et l’énergie.
Luc Foulquier et l’énergie.
Luc Foulquier et l’énergie.
Tag(s) : #Politique

Partager cet article

Repost 0