Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

~~Rabotnitsa. Journal « Femme ouvrière », en russe: Работница.

~~Rabotnitsa.

« Femme ouvrière », en russe: Работница.

Ce périodique a été créé par Nadia Krupskaïa, la femme de Lénine, en 1914 à Saint-Petersbourg pour s’adresser à la femme russe.

C’est le manuel de la parfaite femme communiste.

Lénine n’y consacrera un article qu’au bout du cinquième numéro.

Inessa Armand, une amie proche de Lénine, a contribué à l'actualisation de la revue en le rendant plus théorique. L'argent nécessaire pour soutenir la publication a été recueilli auprès des travailleuses.

~~Rabotnitsa. Journal « Femme ouvrière », en russe: Работница.

~~Le but de ce périodique est d’éveiller à un nouveau mode de vie.

Il y a des leçons de marxisme, des conseils pratiques pour vivre pleinement sa féminité. On y parle de l’aménagement des intérieurs, de l’éducation des enfants, de l’art de la coiffure, du maquillage, de la cosmétique nouvelle.

~~Rabotnitsa. Journal « Femme ouvrière », en russe: Работница.

Il y a place aussi pour la poésie et les fictions.

Son plaidoyer est pour « la justice sociale, l'émancipation des femmes et la paix dans le monde ». Le magazine vise à rendre les travailleuses au courant de la situation politique dans le pays et agit comme un catalyseur de la participation des femmes dans la révolution socialiste en Russie. Les rédacteurs du magazine ont écrit sur la transformation de la vie domestique en élevant la conscience des hommes et des femmes, et a blâmé les problèmes sociaux de l'influence persistante du patriarcat.

Le magazine devient très vite populaire.

~~Il a été ré- organisé en mai 1917 en un journal bolchevique administré par le Jenotdel , la Section du Comité central du Parti communiste de l'Union soviétique de la femme ,et devient sa publication centrale .

Plus tard, ses rédacteurs ont organisé la première Conférence des femmes de travail de la région de Pétrograd, pour la promotion de la cause bolchevique dans les élections à l'Assemblée constituante.

Dès le début de la Révolution russe de 1917, Rabotnitsa servira de publication des femmes officielles dans le cadre du Parti communiste en Russie.

~~Rabotnitsa. Journal « Femme ouvrière », en russe: Работница.

~~En 1933, Joseph Staline, a complété la revue avec un message d'accueil personnel.

En 1935, une question portait sur le thème de la maternité, en 1936, c'était un article sur les stupéfiants qui soulageaient la douleur du travail, et en 1946, il y avait un article sur les nouveaux tissus.

Rabotnitsa a fonctionné comme un supplément pour les femmes à la Pravda ("la vérité").

~~Rabotnitsa. Journal « Femme ouvrière », en russe: Работница.

~~Son existence traversera les époques et survivra à la chute du communisme.

C’est le véritable" Elle" du monde russophone.

En 1914, il y a 12.000 exemplaires, en 1918, le nombre se situait entre 30 000 et 40 000. En 1930, il a été publié à 265 000 exemplaires.

En 1974, la circulation était de 12,6 millions, et en 1986, il y a eu 13,3 millions d'euros de recettes.

Dans les années 1990, sa diffusion a été signalée comme un record.

~~Rabotnitsa. Journal « Femme ouvrière », en russe: Работница.
Tag(s) : #Femmes

Partager cet article

Repost 0